Budget 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes : pas de hausse d’impôts et un objectif de 75 millions d’euros d’économie

Budget 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes : pas de hausse d’impôts et un objectif de 75 millions d’euros d’économie
photo d'illustration - Lyonmag.com

Pas de hausse d’impôt et un objectif de 75 millions d’euros d’économie pour 2017. Laurent Wauquiez a présenté ce lundi matin les orientations budgétaires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

N’hésitant pas à pointer du doigt « les 11 ans de mauvaise gestion de la Région », le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes a d’abord rappelé la confirmation de la baisse de la dotation globale de fonctionnement, amorcée par l’Etat en 2014, et qui représentera en 2017 un manque de 52 millions d’euros.

Cela ne devrait pas empêcher les investissements, qui représenteront 800 millions d’euros. "En 2017, il est prévu de soutenir l’effort d’investissement à un niveau au moins équivalent à celui de 2016, afin de financer les priorités régionales en matière d’équipement des territoires, de soutien aux infrastructures, de sécurisation des lycées, gares et TER". Cependant, aucune annonce concrète n’a été faite.

Fidèle à ses promesses de campagne, Laurent Wauquiez a, par ailleurs, réaffirmé son intention de ne pas augmenter les impôts et autres taxes pour les habitants de la Région. Ainsi, la taxe sur les cartes grises sera "harmonisée à la baisse".

Dans le même temps, la Région devrait parvenir à réaliser 75 millions d’euros d’économies supplémentaires en 2017. Cela passe par la "baisse des indemnités des conseillers régionaux, l’optimisation du patrimoine immobilier, la baisse du nombre de conseillers régionaux membres de la Commission permanente, la suppression des expositions subventionnées à l’Hôtel de Région ou encore la fin du remboursement des frais de taxi pour l’exécutif".

Ces orientations budgétaires seront abordées lors de la prochaine assemblée plénière de la Région.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
glou le 17/11/2016 à 11:35

Au Puy en Velay, il s'est attribué un désendettement qui a été réalisé sous la gauche et le taux d'impôt est plus élévé qu'à son arrivée (il parle des baisse qu'il a fait mais jamais de la hausse qu'il a appliqué en arrivant)

Signaler Répondre

avatar
rançon obs le 15/11/2016 à 13:43

Annonce plutôt triste car leurs impôts ne baissent pas ! Or le montant des impôts fait partie des problèmes français. Pas vraiment à la hauteur ce Wauquiez...

Signaler Répondre

avatar
Plume le 15/11/2016 à 12:37

Il y a un très gros problème d'ordre de grandeur dans les chiffres annoncés.

On ne peut pas économiser 75 M€ par an en baissant les salaires de quelques élus, en réduisant le recours au taxi et en annulant quelques expositions. Le compte n'y est pas.

Mais apparemment seul le symbole compte pour l’électeur français de base. Et dès lors qu'on lui dit que tous ses problèmes sont causés par le salaire des élus, il est d'accord et vote les yeux fermés.

La trumpisation de la politique guette la France...

Signaler Répondre

avatar
bilan budgétaire le 15/11/2016 à 10:01

hurlez au loup constamment ne sert à rien:le résultat suffit pour dire la vérité: limitation de dépenses, et gel des impôts est gage de réussite tout le reste de la littérature

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 15/11/2016 à 09:46

Le "huron" va quand même verser 5 millions d'euros de subvention aux viticulteurs du Beaujolais...
pour qu'ils ne remplissent plus comme des "caves" les soutes de la Marine !

Signaler Répondre

avatar
gillesbb le 15/11/2016 à 04:38

Si wauquiez applique réellement toutes les baisses


:"baisse des indemnités des conseillers régionaux, l’optimisation du patrimoine immobilier, la baisse du nombre de conseillers régionaux membres de la Commission permanente, la suppression des expositions subventionnées à l’Hôtel de Région ou encore la fin du remboursement des frais de taxi pour l’exécutif".


Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.