Hubert Julien-Laferrière : "Le bonheur de sentir qu’on a été utile, d’avoir indirectement sauvé des vies"

Derrière son air de dandy nonchalant, Hubert Julien-Laferrière ou HJL pour les intimes a hâte d’enclencher une nouvelle vitesse dans sa vie politique.

Hubert Julien-Laferrière : "Le bonheur de sentir qu’on a été utile, d’avoir indirectement sauvé des vies"
Hubert Julien-Laferrière - LyonMag

Arrivé à Lyon après le lycée à Paris, parce qu’il aimait "la ville et la montage", c’est auprès de Gérard Collomb que le socialiste a fait ses gammes. Principalement dans le 9e arrondissement de Lyon dont il devient maire en 2003 après le décès de Pierrette Augier.

Un poste qu’il avait poliment décliné en 2001 après la victoire de Collomb, préférant d’abord travailler sur ses sujets de prédilection, les inégalités et notamment sur le plan international. "Ça a été très enrichissant d’avoir alterné les deux postes à la Métropole et à la mairie du 9e, c’est bien d’avoir été maire pour parler aux homologues étrangers. Et l’expérience hors de France a été enrichissante pour mon mandat local", indique HJL.

De ses nombreux voyages pour la communauté urbaine, il retient "le bonheur de sentir qu’on a été utile, à Tinca ou à Bamako où l’on a travaillé sur l’assainissement de l’eau. Indirectement, on sauve des vies".

En espérant aujourd’hui décrocher l’investiture du PS pour les législatives dans la 2e circonscription du Rhône, Hubert Julien-Laferrière sait qu’il se heurtera potentiellement au cumul des mandats. Ça tombe bien, il y est favorable. Mais pour lui, un parlementaire "doit au moins avoir eu un mandat local. Je veux garder un pied dans la circonscription", indique celui qui deviendra alors simple conseiller municipal en cas de victoire en juin prochain.

Pas encore pleinement engagé dans la campagne, Hubert Julien-Laferrière constate pourtant que la 2e circo est très demandée. Dans les médias locaux, on lui a déjà promis nombre d’adversaires à gauche, y compris le parachutage d’Emmanuel Macron. Une rumeur qui le fait sourire. Pourtant, dans son entourage, "on s'attend à tout moment à un appel de Collomb pour lui demander de se retirer", nous confie un cadre du PS du Rhône.

On a également appris que Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement, se présenterait, et qu’elle était soutenue par Pierre-Alain Muet, député PS sortant de la circo. "Ça ne me blesse pas mais c’est décevant, regrette Hubert Julien-Laferrière. Il n’a pas été beaucoup présent sur le terrain. Et là, il soutient quelqu’un en rupture avec le parti qui l’a aidé à remporter deux élections législatives".

Pas un fleuve tranquille donc mais HJL sait déjà de quoi il veut parler aux Lyonnais "qui n’ont pas encore la tête aux législatives". Les inégalités territoriales et le logement bien sûr, en reprenant ce qu’il a pu faire sur la Duchère ou le quartier de l’Industrie. Mais aussi les questions culturelles, "car on a besoin de culture dans les quartiers en marge de nos villes, ce n’est pas juste un supplément d’âme". L’aide au développement et les questions environnementales feront enfin partie de son programme d’aspirant député.

Ce qu’il pense de ces personnalités qui ont marqué son parcours :

Gérard Collomb : homme de convictions

Pierre-Alain Muet : intelligent

David Kimelfeld : bosseur, convivial

Nathalie Perrin-Gilbert : déterminée

Mohamed Tria : altruiste

Alain Giordano : passionné

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Buzz le 16/11/2016 à 19:46

Encore un jeune loup, avide de pouvoir! Raz le bol!

Signaler Répondre

avatar
juju69 le 16/11/2016 à 18:30

Un vrai poème cette news ! Ravi de lire que mon maire est un sauveur altruiste à la vie romancée. Dans mon cas lorsque j'ai voulu le contacter par mail pour relater un dysfonctionnement administratif (pléonasme), et bien... j'attends toujours. La mairie du 9eme est un gag à elle seule, et il faut être bien en forme et de bonne humeur pour affronter ses démarches administratives. Et par pitié, offrez leur internet et le téléphone dans cette mairie, il semble ne pas en disposer !

Signaler Répondre

avatar
Hubert ou Huberte? le 16/11/2016 à 17:23

Il est pour le cumul des mandats???
Et il s'appelle Hubert ou Huberte? Parce que cette circonscription était réservée à une femme...au nom de la parité Homme/Femme. Bref, Il s'assoit ainsi sur des principes sans rougir...
C'est vrai qu'avec son gourou Collomb il a été à bonne école...

Signaler Répondre

avatar
maltais le 16/11/2016 à 16:15

c'est un nul : deux fois maire ! mauvais coureur ! prions le ciel qu'il dégage ! après des merveilleux maires commpe mme mollard, notre superbe roger fenech, c'est un minus comme collomb ! mme balas a tout pour etre notre député ! tire toi, grand fifrelot de laferrière ! sais tu qye, depuis l'ouverture du Pony Schuman, quatre magasins de la rue de sr cyr ont fermé ! pars loin !

Signaler Répondre

avatar
Mort de rire ! le 16/11/2016 à 12:09

Ce personnage est a côté de ses pompes.
Il fait débraillé, il a beau être sympa, il est nul de nul.
A chaque rencontre, on doit toujours lui rabâcher nos doléances, car il répond toujours " pas au courant "...
Ou sa mémoire lui fait défaut, ou il n'écoute pas les gens, ou il s'en moque éperdument de faire répéter à chaque fois...
Franchement, je ne souhaite pas qu'il soit élu car cette circonscription va devenir un enfer.
Quand je lis ce qu'il a fait pour la Duchère, il y a de quoi rire !!!
La Duchère s'est faite "seule" avec les habitants, mais pas avec lui.
C'est effrayant de lire de telles inepties.

Signaler Répondre

avatar
PAT ST FONS le 16/11/2016 à 11:50

C est un mec sympa, j ai bu l apéro avec lui , il nest pas déconnecté comme certains , et accessible ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.