Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Najat Vallaud-Belkacem - Lyonmag.com

Législatives : Najat Vallaud-Belkacem appelle Bonnell à “faire toute la lumière sur sa situation”

Najat Vallaud-Belkacem - Lyonmag.com

Alors que Bruno Bonnell fait l'objet d’une fuite de documents personnels, dans lesquels sont donnés des détails sur sa fortune et son divorce, Najat Vallaud-Belkacem enfonce le clou.

Donnée perdante face au candidat LREM dans la 6e circonscription du Rhône, la socialiste évoque "des informations d’une grande gravité" et demande à Bruno Bonnell de faire "toute la lumière sur sa situation".

 

 L’ancienne ministre de l’Education en profite pour prouver sa bonne foi : "C’est pour éviter une telle situation que j’ai demandé à ce que tout candidat à une élection déclare son patrimoine et ses intérêts au premier jour de la campagne officielle. C’est ce que nous avons fait, mon suppléant et moi-même, en publiant ces documents sur le site officiel de notre campagne".

 

Pour rappel, mardi après-midi, de nombreux journalistes lyonnais ont reçu l'arrêt du 14 février 2011 de la Cour d'appel de Lyon qui concerne la bataille juridique entre Bruno Bonnell et son ex-femme, en pleine procédure de divorce. Ce document contient des détails précis sur la fortune de l’entrepreneur lyonnais.   

 

On apprenait notamment dans l'arrêt transféré notamment par la France Insoumise à la presse que Bruno Bonnell avait quitté Infogrames avec une indemnité de plus de 2 millions d'euros et qu'il était domicilié dans un château du Gard, un dernier point que dément formellement l'intéressé.



Tags : Najat Vallaud-Belkacem | bruno bonnell | legislatives 2017 |

Commentaires 28

Déposé le 19/06/2017 à 10h15  
Par kasneh Citer

En effet, Collomb, son mentor originel a été son pire ennemi. Le duo misérable Taubira/Hidalgo n'a pas bénéficié à NVB. Depuis combien de temps n'a t'elle pas travaillé réellement ?

Déposé le 19/06/2017 à 09h42  
Par coupet Citer

rentre dans ton pays

Déposé le 09/06/2017 à 12h49  
Par Hausse de la CSG Citer

Bien fait ! a écrit le 09/06/2017 à 12h38

L'article d'un média indépendant est sous le joug de la censure macronienne.

Il s'agit d'un article qui révèle que le candidat de macron a deux sociétés domiciliées dans deux paradis fiscaux !

Ces révélations se rajoutent à celles évoqués sur l'important patrimoine de ce monsieur et stratégie d'évitement par l'opacité.

Force est de constater que la transparence et probité vendue par macron à ses crétins d'électeurs, n'était qu'un mensonge de plus !

Vous avez voter macron ?
Bien fait !!

https://www.mediacites.fr/lyon/enquete-lyon/2017/06/07/paradis-fiscal-pas-une-mais-deux-societes-de-bruno-bonnell-au-delaware/

non j'ai pas voté Macron, je suis pas stupide

Déposé le 09/06/2017 à 12h38  
Par Bien fait ! Citer

L'article d'un média indépendant est sous le joug de la censure macronienne.

Il s'agit d'un article qui révèle que le candidat de macron a deux sociétés domiciliées dans deux paradis fiscaux !

Ces révélations se rajoutent à celles évoqués sur l'important patrimoine de ce monsieur et stratégie d'évitement par l'opacité.

Force est de constater que la transparence et probité vendue par macron à ses crétins d'électeurs, n'était qu'un mensonge de plus !

Vous avez voter macron ?
Bien fait !!

https://www.mediacites.fr/lyon/enquete-lyon/2017/06/07/paradis-fiscal-pas-une-mais-deux-societes-de-bruno-bonnell-au-delaware/

Déposé le 09/06/2017 à 11h17  
Par zeus. Citer

Villeurbannais qui refuse de payer la coampagne de Mme Belkacem a écrit le 08/06/2017 à 18h12

Est-il normal que je recevoive sur une adresse mail uniquement connue de la Ville de Villeurbanne un mail de Najat Vallaud Belkacem intitulé "Je serai à vos côtés la représentante d'une gauche exigeante et ouverte"

Vers qui peut-on se plaindre que les moyens de la Ville de Villeurbanne soit mis à disposition de Mme Vallaud Belkacem pour ces élections législatives ?

profitez en pour l'inviter à prendre un verre.

Déposé le 09/06/2017 à 08h11  
Par Politique de la terre brûlée Citer

Villeurbannais qui refuse de payer la coampagne de Mme Belkacem a écrit le 08/06/2017 à 18h12

Est-il normal que je recevoive sur une adresse mail uniquement connue de la Ville de Villeurbanne un mail de Najat Vallaud Belkacem intitulé "Je serai à vos côtés la représentante d'une gauche exigeante et ouverte"

Vers qui peut-on se plaindre que les moyens de la Ville de Villeurbanne soit mis à disposition de Mme Vallaud Belkacem pour ces élections législatives ?

C'est illégal et cela peut entacher le scrutin, mais perdu pour perdu, n'est-ce pas ce que souhaite Mme Belkacem ?

Déposé le 09/06/2017 à 00h25  
Par ras-le-bol Citer

CQFD! a écrit le 08/06/2017 à 18h34

A vous même, votre adresse postal tout comme l'adresse mail que VOUS avez communiqué fait partie des données de campagne des candidats.

Inexact : les candidats ne peuvent disposer que des informations communiquées par les listes électorales. Et sauf à ce que les listes électorales de Villeurbanne comporte les adresses mail (ce qui paraît peu probable), il n'y a que l'adresse postale.
Les adresses mail sont elles éventuellement demandées pour certaines démarches par les communes (à vérifier avec la mairie de Villeurbanne) : inscriptions cantine scolaire/activité péri-scolaire/état-civil (pour vous contacter lorsque votre CNI ou passeport est disponible). Mais elles ne sont pas normalement communiquées à des tiers tels que ...une candidate. Effectivement, ce n'est pas normal si votre adresse mail a été communiquée à des fins électorales.

Déposé le 09/06/2017 à 00h08  
Par titititi Citer

Aigrefin a écrit le 08/06/2017 à 14h09

Un vrai repère à voyous que ce parti En Marche.

– Richard Ferrand (candidat En Marche) visé par une enquête préliminaire du parquet de Brest
– Véronique Avril (candidate En Marche) accusée d’avoir loué un logement insalubre à prix exorbitant
– Houmria Berrada (candidate En Marche) a été condamnée pour falsification de diplôme
– Stéphanie Jannin (candidate En Marche) visée par une enquête pour prise illégale d’intérêts
– Romain Grau (candidat En Marche) visé par une enquête pour harcèlement moral
– Olivier Serva (candidat En Marche) : «L’homosexualité est une abomination»
– Olivier Véran (candidat En Marche) avait embauché sa soeur comme assistante parlementaire
– Buon Tan (candidat En Marche) est visé par une enquête pour détournement de fonds
– Jean-Louis Touraine (candidat En Marche) : "C'était une erreur, effectivement j'ai fait fermer ma société parce qu'on a attiré mon attention sur cette chose qui existe. Je ne sais pas de quoi il s'agit. D'ailleurs ce n'est peut-être pas moi"
– Bruno Bonnel (candidat En Marche) : 2 sociétés dans le paradis fiscal du Delaware.
...
Plus les autres candidats ou Ministres ou employés En Marche qui attendent leur jugement dans des affaires (ex. emplois fictifs de Saint-Fons, ...)

C'est beau la moralisation de la vie politique by En Marche

NVB a fait que des konneries lorsque Ministre

Déposé le 08/06/2017 à 21h52  
Par Fovoutere Citer

CQFD! a écrit le 08/06/2017 à 18h34

A vous même, votre adresse postal tout comme l'adresse mail que VOUS avez communiqué fait partie des données de campagne des candidats.

FAUX
La démocratie avec de tels ignares ne peut donner que des élites profiteuses.

Déposé le 08/06/2017 à 18h34  
Par CQFD! Citer

Villeurbannais qui refuse de payer la coampagne de Mme Belkacem a écrit le 08/06/2017 à 18h12

Est-il normal que je recevoive sur une adresse mail uniquement connue de la Ville de Villeurbanne un mail de Najat Vallaud Belkacem intitulé "Je serai à vos côtés la représentante d'une gauche exigeante et ouverte"

Vers qui peut-on se plaindre que les moyens de la Ville de Villeurbanne soit mis à disposition de Mme Vallaud Belkacem pour ces élections législatives ?

A vous même, votre adresse postal tout comme l'adresse mail que VOUS avez communiqué fait partie des données de campagne des candidats.

Déposé le 08/06/2017 à 18h12  
Par Villeurbannais qui refuse de payer la coampagne de Mme Belkacem Citer

Est-il normal que je recevoive sur une adresse mail uniquement connue de la Ville de Villeurbanne un mail de Najat Vallaud Belkacem intitulé "Je serai à vos côtés la représentante d'une gauche exigeante et ouverte"

Vers qui peut-on se plaindre que les moyens de la Ville de Villeurbanne soit mis à disposition de Mme Vallaud Belkacem pour ces élections législatives ?

Déposé le 08/06/2017 à 14h09  
Par Aigrefin Citer

Un vrai repère à voyous que ce parti En Marche.

– Richard Ferrand (candidat En Marche) visé par une enquête préliminaire du parquet de Brest
– Véronique Avril (candidate En Marche) accusée d’avoir loué un logement insalubre à prix exorbitant
– Houmria Berrada (candidate En Marche) a été condamnée pour falsification de diplôme
– Stéphanie Jannin (candidate En Marche) visée par une enquête pour prise illégale d’intérêts
– Romain Grau (candidat En Marche) visé par une enquête pour harcèlement moral
– Olivier Serva (candidat En Marche) : «L’homosexualité est une abomination»
– Olivier Véran (candidat En Marche) avait embauché sa soeur comme assistante parlementaire
– Buon Tan (candidat En Marche) est visé par une enquête pour détournement de fonds
– Jean-Louis Touraine (candidat En Marche) : "C'était une erreur, effectivement j'ai fait fermer ma société parce qu'on a attiré mon attention sur cette chose qui existe. Je ne sais pas de quoi il s'agit. D'ailleurs ce n'est peut-être pas moi"
– Bruno Bonnel (candidat En Marche) : 2 sociétés dans le paradis fiscal du Delaware.
...
Plus les autres candidats ou Ministres ou employés En Marche qui attendent leur jugement dans des affaires (ex. emplois fictifs de Saint-Fons, ...)

C'est beau la moralisation de la vie politique by En Marche

Déposé le 08/06/2017 à 13h46  
Par guignols obs Citer

Que Gégé ait choisi un de ses copains, probablement nul en politique peu importe. L'important reste le bye-bye au sourire berbère ! Qu'elle consacre ses folies socialo-marxistes à son pays d'origine le Maroc. Personne ne doute de son succès chez elle...

Déposé le 08/06/2017 à 11h31  
Par MdR Citer

Elle compte sur "les affaires" pour gagner! pitoyable... a écrit le 08/06/2017 à 11h11

BELKACEM essaie contre BONNELL ce que HOLLANDE-CAZENEUVE-URVOAS ont réussi contre FILLON... on verra si ça marche!

Mais non mais non Michael les faits reprochés à Fillon sont exact.
Néanmoins votre haine de Najat Vallaud Belkacem a un avantage, elle vous oblige a prospecter pour le candidat d en marche.

Déposé le 08/06/2017 à 11h25  
Par Peu importe grâce à qui...pourvu qu'elle disparaisse du paysage politique! Citer

Najat enrage...si elle s'était soumise tout de suite à MACRON elle aurait été élue dans un fauteuil...c'est même BONNELL qui lui a dit hier sur FRANCE 3, car si il s'est présenté, c'est que BELKACEM a choisi de s'opposer ..(au nom du principe "On se pose en s'opposant", avec l'adaptation spéciale Najat en s'opposant...à ceux qui vous ont permis d'être là ou vous êtes... Caroline et Gérard COLLOMB en l'occurence...).

J'espère avoir la joie de la voir perdre... peu importe qui en sera la cause LREM ou LFI!

Déposé le 08/06/2017 à 11h14  
Par Tout sauf cette pitoyable BELKACEM! Citer

Najat compte sur le procédé utilisé contre FILLON pour gagner ...à 3 jours du scrutin... c'est vraiment que son cas est désespéré... la seule différence avec FILLON...c'est que ses mentors ne sont plus au Gouvernement...et pour la plupart soutiennent MACRON!

Déposé le 08/06/2017 à 11h11  
Par Elle compte sur "les affaires" pour gagner! pitoyable... Citer

quand il y a le flou, c'est qu'il y a un loup disait Martine Aubry a écrit le 07/06/2017 à 22h40

LREM, des candidats loin d'être exemplaires

Le parti d'Emmanuel Macron, qui vise la majorité absolue aux législatives, souhaitait des candidats issus de la « société civile » et exemplaires. Mais certains mentent sur leur C.V., sont visés par des enquêtes judiciaires ou possèdent des sociétés dans les paradis fiscaux. Tour d'horizon des bras cassés de la Macronie, dont certains devraient devenir députés.

« Nous sommes vous. » Le slogan de campagne de La République en marche (LREM) pour les législatives des 11 et 18 juin, dévoilé ce week-end, joue à fond sur le registre « société civile », la marque de fabrique du parti. Mais certains des candidats sélectionnés par la commission nationale d’investiture, censés incarner le « renouvellement », promesse numéro un d'Emmanuel Macron, affichent des profils particuliers.

Bruno Bonnell (6e circonscription du Rhône) : une sanction de l’Autorité des marchés financiers, deux sociétés au Delaware

Dans la campagne d’Emmanuel Macron, l’adversaire de Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne (Rhône), proche du ministre de l’intérieur Gérard Collomb, a joué un rôle pivot. L’ex-patron d’Infogrames et Atari, apôtre médiatique de la « Robolution » – la révolution du travail et de l’économie par les robots, un concept déposé à l’Inpi qu’il décline à toutes les sauces – a été un soutien de la première heure du candidat d’En Marche! et le référent du parti dans le Rhône… mais aussi, de l’aveu même de l’entourage de Macron, un précieux rabatteur de dons privés : il a ainsi organisé deux événements privés à Lyon début février, un dîner et un cocktail, en marge du meeting d’Emmanuel Macron à Lyon.

Selon un jugement de divorce du tribunal de Lyon de 2011, ce patron souvent cité en modèle, interlocuteur de tous les ministres de l’économie, a pourtant « entièrement restructuré son patrimoine, y compris en utilisant judicieusement un endettement qui pourrait être qualifié de colossal, afin d'éluder l'impôt de solidarité sur la fortune d'abord et l'impôt sur le revenu ». Il a par ailleurs été sanctionné par l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la Bourse.

L'affaire remonte à quelques années. En 2007, Bonnell est « viré » avec fracas d’Infogrames, société aujourd’hui en liquidation judiciaire. Le 16 janvier 2008, Infogrames est condamné à verser 40 000 euros à l’Autorité des marchés financiers (AMF). Bonnell n’est plus patron, mais c’est bien sa gestion qui est visée. Selon la décision, toujours accessible en ligne, l’AMF estime qu’entre juin 2003 et juin 2004, Infogrames Entertainment, « représentée par son directeur général d’alors, M. Bruno Bonnell », a « artificiellement fait varier le cours de son titre » en achetant et revendant des paquets d’actions, sans que l’AMF n’en soit informée. Des écoutes ont prouvé que le trésorier d’Infogrames a demandé à l’intermédiaire financier Natexis Bleichroeder de « soutenir de manière artificielle les cours, afin de favoriser la réalisation par Infogrames de cessions d’actions hors marché, effectuées les mêmes journées ». Des agissements contraires à plusieurs règlements, juge l’AMF. Sollicité par Mediapart, Bonnell dénonce un « excès de zèle » du régulateur et assure que les opérations étaient destinées à « défendre le titre », alors attaqué sur les marchés.

« Navya Inc. » a été déposée au Delaware par une société dont Bonnell préside le conseil de surveillance © DR « Navya Inc. » a été déposée au Delaware par une société dont Bonnell préside le conseil de surveillance

Bonnell, qui incarna le patron intraitable dans l’éphémère version française de The Apprentice, le show télé qui fit connaître Donald Trump aux États-Unis, est par ailleurs propriétaire de deux sociétés, BB26 et Navya, basées dans le paradis fiscal du Delaware, petit État de la côte est des États-Unis qui compte plus d'entreprises que d’habitants. Et pour cause : les taxes y sont inexistantes, aucune activité réelle n’est exigée et le nom des propriétaires des sociétés n’est pas demandé. Le Delaware est donc impliqué dans toutes sortes de montages financiers permettant aux sociétés du monde entier d’éluder fiscalement des milliards de capitaux. Bonnell prie pourtant de croire que dans son cas, « tout est transparent ».

Comme le confirme un document financier de l’époque, BB26 LLC (une SARL) a été créée en 2007 par Atari quand il a été débarqué. Un prêt d’un million d’euros lui a même été accordé par son ancienne entreprise pour lancer une activité dans la robotique et les jeux online. Mais Bonnell a dû rentrer précipitamment des États-Unis à cause d’un drame familial et n’a jamais lancé son activité. Il admet ne s’être ensuite « jamais occupé » de fermer la société. L’autre entité que nous avons découverte, Navya Inc., a été créée par la société du même nom, un fabricant de véhicules sans chauffeurs dont il préside le conseil de surveillance. « Il s'agissait de protéger la marque. Le Delaware n’est pas qu’un paradis fiscal, c’est aussi un lieu où l’on peut monter des sociétés rapidement. » Et surtout, dans la plus grande discrétion

http://www.societe.com/cgi-bin/search?champs=bonnell+bruno

+ 2 sociétés dans les paradis fiscaux

BELKACEM essaie contre BONNELL ce que HOLLANDE-CAZENEUVE-URVOAS ont réussi contre FILLON... on verra si ça marche!

Déposé le 08/06/2017 à 02h03  
Par Dubalai Citer

Du haut de ses 40 ans, Mme Vallaud-Belkacem symbolise tous les vieux travers de la politique politicienne : parachutages en série (hier au gouvernement, aujourd'hui à Villeurbanne), plans de carrière "au service de" la République (ben voyons !), stratégie 100% basée sur la comm' (souvent mensongère), ...
Son adversaire a un vrai métier, a fait ses preuves sur le terrain, a créé des emplois, a fait rayonner la ville et la région grâce à son travail et à ses talents personnels ...
La lumière étant faite, pas d'hésitation : je ne voterai pas pour Mme Vallaud-Belkacem !

Déposé le 07/06/2017 à 22h40  
Par quand il y a le flou, c'est qu'il y a un loup disait Martine Aubry Citer

LREM, des candidats loin d'être exemplaires

Le parti d'Emmanuel Macron, qui vise la majorité absolue aux législatives, souhaitait des candidats issus de la « société civile » et exemplaires. Mais certains mentent sur leur C.V., sont visés par des enquêtes judiciaires ou possèdent des sociétés dans les paradis fiscaux. Tour d'horizon des bras cassés de la Macronie, dont certains devraient devenir députés.

« Nous sommes vous. » Le slogan de campagne de La République en marche (LREM) pour les législatives des 11 et 18 juin, dévoilé ce week-end, joue à fond sur le registre « société civile », la marque de fabrique du parti. Mais certains des candidats sélectionnés par la commission nationale d’investiture, censés incarner le « renouvellement », promesse numéro un d'Emmanuel Macron, affichent des profils particuliers.

Bruno Bonnell (6e circonscription du Rhône) : une sanction de l’Autorité des marchés financiers, deux sociétés au Delaware

Dans la campagne d’Emmanuel Macron, l’adversaire de Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne (Rhône), proche du ministre de l’intérieur Gérard Collomb, a joué un rôle pivot. L’ex-patron d’Infogrames et Atari, apôtre médiatique de la « Robolution » – la révolution du travail et de l’économie par les robots, un concept déposé à l’Inpi qu’il décline à toutes les sauces – a été un soutien de la première heure du candidat d’En Marche! et le référent du parti dans le Rhône… mais aussi, de l’aveu même de l’entourage de Macron, un précieux rabatteur de dons privés : il a ainsi organisé deux événements privés à Lyon début février, un dîner et un cocktail, en marge du meeting d’Emmanuel Macron à Lyon.

Selon un jugement de divorce du tribunal de Lyon de 2011, ce patron souvent cité en modèle, interlocuteur de tous les ministres de l’économie, a pourtant « entièrement restructuré son patrimoine, y compris en utilisant judicieusement un endettement qui pourrait être qualifié de colossal, afin d'éluder l'impôt de solidarité sur la fortune d'abord et l'impôt sur le revenu ». Il a par ailleurs été sanctionné par l'Autorité des marchés financiers, le gendarme de la Bourse.

L'affaire remonte à quelques années. En 2007, Bonnell est « viré » avec fracas d’Infogrames, société aujourd’hui en liquidation judiciaire. Le 16 janvier 2008, Infogrames est condamné à verser 40 000 euros à l’Autorité des marchés financiers (AMF). Bonnell n’est plus patron, mais c’est bien sa gestion qui est visée. Selon la décision, toujours accessible en ligne, l’AMF estime qu’entre juin 2003 et juin 2004, Infogrames Entertainment, « représentée par son directeur général d’alors, M. Bruno Bonnell », a « artificiellement fait varier le cours de son titre » en achetant et revendant des paquets d’actions, sans que l’AMF n’en soit informée. Des écoutes ont prouvé que le trésorier d’Infogrames a demandé à l’intermédiaire financier Natexis Bleichroeder de « soutenir de manière artificielle les cours, afin de favoriser la réalisation par Infogrames de cessions d’actions hors marché, effectuées les mêmes journées ». Des agissements contraires à plusieurs règlements, juge l’AMF. Sollicité par Mediapart, Bonnell dénonce un « excès de zèle » du régulateur et assure que les opérations étaient destinées à « défendre le titre », alors attaqué sur les marchés.

« Navya Inc. » a été déposée au Delaware par une société dont Bonnell préside le conseil de surveillance © DR « Navya Inc. » a été déposée au Delaware par une société dont Bonnell préside le conseil de surveillance

Bonnell, qui incarna le patron intraitable dans l’éphémère version française de The Apprentice, le show télé qui fit connaître Donald Trump aux États-Unis, est par ailleurs propriétaire de deux sociétés, BB26 et Navya, basées dans le paradis fiscal du Delaware, petit État de la côte est des États-Unis qui compte plus d'entreprises que d’habitants. Et pour cause : les taxes y sont inexistantes, aucune activité réelle n’est exigée et le nom des propriétaires des sociétés n’est pas demandé. Le Delaware est donc impliqué dans toutes sortes de montages financiers permettant aux sociétés du monde entier d’éluder fiscalement des milliards de capitaux. Bonnell prie pourtant de croire que dans son cas, « tout est transparent ».

Comme le confirme un document financier de l’époque, BB26 LLC (une SARL) a été créée en 2007 par Atari quand il a été débarqué. Un prêt d’un million d’euros lui a même été accordé par son ancienne entreprise pour lancer une activité dans la robotique et les jeux online. Mais Bonnell a dû rentrer précipitamment des États-Unis à cause d’un drame familial et n’a jamais lancé son activité. Il admet ne s’être ensuite « jamais occupé » de fermer la société. L’autre entité que nous avons découverte, Navya Inc., a été créée par la société du même nom, un fabricant de véhicules sans chauffeurs dont il préside le conseil de surveillance. « Il s'agissait de protéger la marque. Le Delaware n’est pas qu’un paradis fiscal, c’est aussi un lieu où l’on peut monter des sociétés rapidement. » Et surtout, dans la plus grande discrétion

http://www.societe.com/cgi-bin/search?champs=bonnell+bruno

+ 2 sociétés dans les paradis fiscaux

Déposé le 07/06/2017 à 22h14  
Par BERNARD T Citer

Scandale.
Selon Mediacités, Bruno Bonnell, le candidat La République en Marche dans la 6e circonscription du Rhône, à Villeurbanne, aurait eu recours à divers procédés pour échapper à l'impôt.

Soudain, la notion d'irréprochabilité devient toute relative. Selon Mediacités, ce mercredi 7 juin, qui s'appuie sur un arrêt de la cour d’appel de Lyon du 14 février 2011, le candidat de La République en Marche dans la 6e circonscription du Rhône, Bruno Bonnell, disposerait d'un compte au Delaware, État américain réputé pour ses avantages fiscaux proches de ceux d'un paradis fiscal. Il aurait également “restructuré son patrimoine […] afin d’éluder” deux types d'impôt, selon la cour d'appel de Lyon.
“La notion de paradis fiscal est relative et nouvelle”

D'après Le Lab d'Europe 1, qui reprend l'information de Mediacités, l'arrêt de la cour d'appel concerne une procédure de divorce entre Bruno Bonnel et son ex-épouse. On y trouve mention d'une société domiciliée au Delaware, puis d'une deuxième dans un autre article du média d'investigation. Dans leur arrêt, les juges affirment que cet État américain est “connu du monde de la finance internationale pour être ce que l’on nomme communément 'un paradis fiscal'”.
Sur le même sujet

Le candidat, pour sa part, estime que “la notion de paradis fiscal est relative et nouvelle. Qu’est-ce qui prouve que le Delaware en est un ?” Pour se justifier, Bruno Bonnel explique avoir “écouté [ses] avocats” et se justifie en expliquant que “90% des start-up qui se créaient se domiciliaient au Delaware.

”Pas d'impôt sur le revenu en 2008 et 2009
Le second volet de l'affaire concerne l'optimisation fiscale qu'aurait pratiquée le chef d'entreprise. Sur ce point, la cour d'appel de Lyon déclare que Bruno Bonnell, “homme d’affaires très avisé et très habilement conseillé, a entièrement restructuré son patrimoine […] afin d’éluder l’impôt de solidarité sur la fortune d’abord et l’impôt sur le revenu ensuite”. Le désormais candidat aux législatives “n’a pas été soumis à l’impôt sur le revenu, ni au titre de l’année 2008, ni à celui de l’année 2009”.

Déposé le 07/06/2017 à 21h56  
Par c'est sûr Citer

Tapie a écrit le 07/06/2017 à 21h31

Tiens bon

de la même trempe que le père TAPIS effectivement
Une grande g....e - ça c'est sûr !

Déposé le 07/06/2017 à 21h55  
Par c'est sûr Citer

sakura a écrit le 07/06/2017 à 19h08

j'ai l'impression à voir les arguments de certains candidats qu'on a plus affaire à une chasse aux sorcières, qu'à une campagne ou les candidats normalement devraient opposer leur programme si je puis dire. Donc à tous ceux qui pensent que vider les poubelles de leurs adversaires fera que l'on votera pour eux, voudrais leurs dire qu'il faut qu'ils arrêtent de nous prendre pour des imbéciles.Car ne soyons pas naïf, je suis sûre que si on se mettait à fouiller les poubelles si je puis dire de la majorité des candidats, on trouverait pas mal de déchets.

Non, mais on moins que ceux qui pratiquent comme BONNEL (déclaration de situation non sincière, liquidation judiciaire d'INFOFRAMES avec plein de salariés sur le tapis)

que ceux là évitent de nous faire la morale ...
ou nous faire croire qu'ils sont ce qu'ils sont loin d'être

Déposé le 07/06/2017 à 21h31   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Tapie Citer

Tiens bon

Déposé le 07/06/2017 à 20h58  
Par Kasper Citer

C'est du bon , c'est du Bonnel ! Et dire que "en marche" n'était pas un mouvement comme les autres!! Seuls les naifs peuvent croire à ce conte de fric!!!

Déposé le 07/06/2017 à 19h51  
Par ras-le-bol Citer

De plus en plus stressée la future battue des législatives (cf le débat sur la 3, très tendue NVB)... Encore une énième démonstration de ses profondes convictions, à savoir ne pas lâcher le nourrissant gâteau des rentes de la position de politicienne de profession.
C'est sûr que c'est plus facile que de travailler pour gagner sa vie!

Donc elle va tout faire pour s'accrocher. Pitoyable

Déposé le 07/06/2017 à 19h31  
Par FI Citer

Une fuite de document personnel ? La France insoumise a simplement envoyé à la presse un arrêt de la cour d'appel qui est accessible sur Légifrance.

Déposé le 07/06/2017 à 19h18  
Par Qui appuie sur l'interrupteur ? Citer

Madame, vous avez raison il faut faire toute la lumière sur ce qui ressemble beaucoup a une entourloupe pour électeurs des bas étages.

Reste a savoir qui va appuyer sur l'interrupteur !!

Vu l'état de notre démocratie qui fonctionne sous le joug de démocrates, cette affaire sera vite étouffée !

Ne vous faites aucune illusion Madame, je ne voterai pas pour vous.
Vous avez fait trop de mal à notre France.

Déposé le 07/06/2017 à 19h08  
Par sakura Citer

j'ai l'impression à voir les arguments de certains candidats qu'on a plus affaire à une chasse aux sorcières, qu'à une campagne ou les candidats normalement devraient opposer leur programme si je puis dire. Donc à tous ceux qui pensent que vider les poubelles de leurs adversaires fera que l'on votera pour eux, voudrais leurs dire qu'il faut qu'ils arrêtent de nous prendre pour des imbéciles.Car ne soyons pas naïf, je suis sûre que si on se mettait à fouiller les poubelles si je puis dire de la majorité des candidats, on trouverait pas mal de déchets.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.