Condamné, Martial Passi fait appel mais quitte la mairie de Givors

Condamné, Martial Passi fait appel mais quitte la mairie de Givors
Martial Passi - LyonMag

Moins d'une semaine après sa condamnation pour prise illégale d'intérêts, Martial Passi a décidé de faire appel.

Il avait écopé de 6 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et surtout de 3 ans d'inéligibilité, le forçant à quitter ses multiples mandats comme ceux de maire de Givors, vice-président de la Métropole (qu'il n'est plus depuis lundi) et président de Lyon Métropole Habitat. Et lui interdisant de se présenter aux élections municipales de 2020.

L'élu communiste a indiqué dans une lettre adressée aux habitants avoir décidé de faire appel de cette condamnation qu'il juge "sidérante". Une annonce réalisée à l'issue de sa démission du poste de maire givordin. Un siège qu'il laissera à Christiane Charnay, sa 1ère adjointe, promue première magistrate.
L'appel est suspensif, Martial Passi peut donc rester conseiller municipal. "J'ai pris cette importante décision car je veux disposer du temps nécessaire pour défendre mon honneur, ma probité et mon honnêteté, sans que l'activité municipale ne puisse en souffrir", continue Martial Passi.


Ce mercredi, ce sera au tour de Muriel Goux, la soeur de Martial Passi, de démissionner de ses fonctions de directrice générale des services (DGS) de la Ville de Givors. C'est son recrutement qui a déclenché l'affaire juridique, entraînant également sa condamnation pour recel de conflits d'intérêt à 4 mois de prison avec sursis, 5000 euros d'amende et l'interdiction d'exercer dans la fonction publique durant 18 mois.

Lors de l'audience du 16 juin, Martial Passi avait expliqué aux juges avoir paré au plus pressé en faisant appel à sa soeur car l’ancien DGS devait être écarté rapidement, compte-tenu de son travail bâclé. A la question de savoir si personne ne s’était méfié de faire passer Muriel Goux devant un jury composé de personnes qu’elle connaissait et de lui confier un poste important validé par son propre frère, la réponse fut non. Muriel Goux avait clairement annoncé qu’elle ne voyait pas où était le problème, se sentant la plus compétente pour remplir ce rôle de DGS.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Liberateur le 26/09/2017 à 20:33

Il y a un temps à toute chose,du sang neuf ,et Mme Charnay ne vaut pas mieux

Signaler Répondre

avatar
MocranorcaM le 13/07/2017 à 20:57

Ben non Goux n'était pas la meilleure : il y avait une candidate bien meilleure que Muriel Goux mais elle a été évincée sous de faux prétextes. C'est d'ailleurs le fait le plus grave de toute cette affaire...

Signaler Répondre

avatar
jaja le 13/07/2017 à 02:29

Bien fait dehors

Signaler Répondre

avatar
Polonorman le 13/07/2017 à 01:04

Sauver givors et de quoi ?
5

Signaler Répondre

avatar
macron le 12/07/2017 à 23:52

Il faut passer à autre chose Mr passi a fait son temps mais n'a pas fait grand chose pour sa Ville

Signaler Répondre

avatar
caracas le 12/07/2017 à 21:05

Qu'il aille chez les communistes du Venezuela et quand il reviendra il prendra sa carte au FN !!!

Signaler Répondre

avatar
justine le 12/07/2017 à 11:30

Très bonne nouvelle il était temps

Signaler Répondre

avatar
1lyonnais le 12/07/2017 à 10:49

c'est très bien !

Signaler Répondre

avatar
MocranorcaM le 12/07/2017 à 09:28

Qu'il s'en aille définitivement pour sauver Givor s

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.