Les habitants d’un immeuble de Villeurbanne évacués dans la nuit après la découverte de fissures sur le bâtiment

Les habitants d’un immeuble de Villeurbanne évacués dans la nuit après la découverte de fissures sur le bâtiment
LyonMag

Dans la nuit de ce samedi à dimanche, les habitants d’un immeuble de Villeurbanne ont été évacués à la hâte après la découverte de fissures dans le bâtiment.

Gros plan des fissures - LyonMag
Gros plan des fissures - LyonMag
L’alerte a été donnée par un passant. Ce samedi soir vers 22 heures, un homme circulant devant cet immeuble du cours Émile-Zola, à Villeurbanne, est frappé par la présence de fissures  sur la façade d’un des édifices. Inquiet, il décide de prévenir les secours.

Arrivés sur place avec un élu Villeurbannais de permanence, la lourde décision est prise : tout le monde dehors, évacuation de l’immeuble pour des raisons de sécurité et par mesure de précaution. Un périmètre de sécurité et mis en place. La quinzaine de personnes évacuée doit se reloger, soit par leurs propres moyens soit par les services de la Mairie. Environ deux heures plus tard, tout le monde a été pris en charge et l’endroit est sécurisé.

Selon Le Progrès,  les fissures pourraient être le résultat de travaux opérés entre deux immeubles situés aux numéros 179 et 183. Ce dimanche, un arrêté de péril imminent devrait être pris par la Mairie, entérinant, pour le moment, l’évacuation des habitants. Des expertises plus précises devraient rapidement être menées pour connaître l’état de dégradation de l’immeuble et savoir si ses habitants pourront regagner leur domicile.

Néanmoins, selon les éléments recueillis sur place par nos confrères, un risque d’effondrement serait écarté. Les habitants n’auraient par ailleurs distingué aucun bruit inquiétant. Mais ces hypothèses devront être confirmées par des spécialistes.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
P0ST MONETAIRE le 15/08/2017 à 02:05

Un troisieme immeuble qui risque de s'effondrer au meme endroit a cause de travaux de construction a coté.

Bravo les promoteurs, bravo la municipalité et votre appat du gain mortifere et destructeur.

Signaler Répondre

avatar
noeud noeud le 13/08/2017 à 11:05

CPLF habille analyste politique va sûrement nous expliquer que c'est la faute à najat :)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.