Georges Képénékian, maire de Lyon : "Pour le musée des Tissus, la rapidité ne résoudra pas le problème"

Le maire de Lyon, Georges Képénékian, était l'invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Georges Képénékian, maire de Lyon : "Pour le musée des Tissus, la rapidité ne résoudra pas le problème"
Georges Képénékian - LyonMag

Il y a quelques semaines, la Ville de Lyon haussait le ton face aux groupuscules d’extrême-droite qui gagnent du terrain dans le Vieux-Lyon. L’une des conséquences de la tentative d’intimidation de leur opposant Philippe Carry, l’horloger de Saint-Paul. "Nous sommes confrontés dans ce secteur classé UNESCO à quelques exactions. Ça dure depuis quelques années. C’est plus cette manière d’implantation de groupes extrémistes que je veux dénoncer", a expliqué Georges Képénékian.

Le maire de Lyon a également haussé le ton cette semaine dans le cadre du dossier brûlant du Musée des Tissus. Il en avait assez d’entendre dire qu’il souhaitait la mort du projet, ou qu’il la favorisait par son immobilisme. C’est pourquoi il a présenté sa vision des choses avec David Kimelfeld, président de la Métropole. "Notre ambition est grande pour les collections de ce musée. On a eu des péripéties pour trouver la bonne solution. Mais je crois que la rapidité qui semble simple ne résout pas le problème". Un petit tacle adressé à la Région de Laurent Wauquiez alors que les deux parties vont se retrouver ce vendredi, ainsi qu’avec la CCI, pour une nouvelle réunion sur le sort du musée des Tissus.


Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
musee le 07/10/2017 à 13:35

C'est lui qu'il faut mettre au musee !!

Signaler Répondre

avatar
JmCoq le 07/10/2017 à 12:09

DK : ´´Mais je crois que la rapidité qui semble simple ne résout pas le problème".
Le sujet est sur la table depuis que Monsieur Macron, alors ministre de l’économi, a décidé d’amputer les CCI de 35% leur budget privant celle de Lyon des moyens pour faire vivre le musée.
On est en 2015 !
Rappelons-nous qu’il avait également confisqué 15 millons € de trésorerie que la CCI de Lyon, prévus pour la réfection du musée.

Signaler Répondre

avatar
huguetpas le 06/10/2017 à 16:43

Monsieur Collomb n'est plus Maire de Lyon et a d'importantes responsabilités avec son Ministère et les problèmes qu'il rencontre. Le nouveau Maire dit qu'il s'occupe du Musée des Tissus et de son avenir. Quand on voit son attitude et ce qu'il pense en faire, c'est au mépris des nombreuses manifestations organisées par les contribuables lyonnais qui veulent aussi décider de l'utilisation de leurs impots et également au mépris des 134000 signataires français et étrangers pour que ce musée puisse continuer à vivre et se développer dans ces lieux historiques.

Signaler Répondre

avatar
vous avez dit vous plaindre ? le 06/10/2017 à 14:41
Post monétaire a écrit le 06/10/2017 à 14h20

On sait que vous aimez vous plaindre des conséquences de l'utilisation de fric tout en soutenant son utilisation :o)

On sait que vous aimez vous plaindre du monde monétaire tout en en vivant assis bien confortablement devant votre ordi toute la journée :o)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 06/10/2017 à 14:20
addiction internet a écrit le 06/10/2017 à 13h58

d'accord, d'accord...

On sait que vous aimez vous plaindre des conséquences de l'utilisation de fric tout en soutenant son utilisation :o)

Signaler Répondre

avatar
addiction internet le 06/10/2017 à 13:58
Post monétaire a écrit le 06/10/2017 à 11h58

Le temps, c'est de l'argent ! :D

Et dire que c'est à cause de l'utilisation du fric que toute cette histoire existe...

d'accord, d'accord...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 06/10/2017 à 11:58

Le temps, c'est de l'argent ! :D

Et dire que c'est à cause de l'utilisation du fric que toute cette histoire existe...

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 06/10/2017 à 10:45

Alors attendre... la décision de Sa Collomberie ?
C'est bien de ça qu'il s'agit, non ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.