Meyzieu : arrêté pour un oubli de ceinture, il mène les policiers à sa plantation de cannabis

Meyzieu : arrêté pour un oubli de ceinture, il mène les policiers à sa plantation de cannabis
Illustration - LyonMag

C'est un oubli qui a coûté cher à ce jeune homme de 20 ans.

Le 28 septembre dernier, Julien est arrêté par les forces de police au volant de son véhicule pour non-port de la ceinture de sécurité. Il donne alors l'identité de son frère pour échapper aux ennuis.

Sauf que lors du remplissage de la composition pénale ordonnée par le parquet, des papiers ont manqué, rapporte Le Progrès. C'est alors que les fonctionnaires ont demandé au jeune homme de les accompagner à son domicile. C'est à ce moment-là qu'ils ont découvert le pot aux roses.

La véritable identité de Julien est alors révélée et il s'avère qu'il conduisait sans permis. Lors de ce passage à son domicile, le jeune homme s'est par ailleurs rebellé, sentant le vent tourner et aggravant ainsi sa situation. Les policiers, eux, ont mis la main sur un fusil à pompe de calibre 12 et sur une plantation de cannabis de sept pieds dissimulée derrière une trappe.

Déjà condamné à sept reprises, Julien a écopé de nouvelles peines lors de sa comparution immédiate. Huit mois de prison ont été prononcés, dont quatre ferme et deux autres mois pour prise du nom d'un tiers. Une mise à l'épreuve, comprenant une obligation de travail et le passage du permis de conduire, a également été ordonnée. Julien est cependant reparti libre, sans mandat de dépôt.

Tags :

cannabis

meyzieu

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
L’irresponsable le 21/11/2017 à 13:35

On constaté que l’herbe Tue le cerveau ,vous en êtes la preuve vivante.

Signaler Répondre

avatar
C'est quoi ce juge le 21/11/2017 à 09:00

Faudrait pouvoir juger les juges pour leurs laximes ou leurs positions.

Le gars il accumule les délits, faux nom, armes, drogues, conduite sans permis, rebellion envers la police et il est pas mis un détention!
C'est le juge qu'il faut envoyer en prison

Signaler Répondre

avatar
Le grand bond en avant le 17/11/2017 à 15:44

il y a en France une ministre de la justice, comment s'appelle-t-elle ?

Pourquoi personne ne l’interpelle alors que la précédente les gens l'insultait du matin au soir ? Posez vous la question ! Pourquoi tant de bienveillance tant de clémence envers la ministre actuelle qui continue la meme politique que celle de sa prédécesseur ?

Signaler Répondre

avatar
DiversiT le 17/11/2017 à 15:07
BABAKA a écrit le 15/11/2017 à 15h47

Et oui il s'appelle Julien.
Prénom français, comme Patrick.
Comme Patrick B. par exemple, escroc notoire mais cependant maire et député LR depuis de longues années !

Et Mohamed aussi c'est un prénom français ?
C'est quoi un prénom français ?

Signaler Répondre

avatar
merci le 16/11/2017 à 07:05

pour une fois cest pas mohamed merci le vent tourne

Signaler Répondre

avatar
Moilyon le 16/11/2017 à 00:40

Déjà condamné à SEPT reprises, Julien a écopé de nouvelles peines lors de sa comparution immédiate. Huit mois de prison ont été prononcés, dont quatre ferme et deux autres mois pour prise du nom d'un tiers. Une mise à l'épreuve, comprenant une obligation de travail et le PASSAGE DU PERMIS DE CONDUIRE, a également été ordonnée. Julien est cependant REPARTI LIBRE, sans mandat de dépôt. Voilà, voilà ... on se cotise pour lui payer son permis aussi à Julien ?

Signaler Répondre

avatar
polo69 le 15/11/2017 à 21:12

Le type produit de la drogue, conduit sans ceinture, a un fusil à pompe et on lui propose de passer le permis pour se racheter, si je puis dire, une conduite après d’autres condamnations. Comme ça il aura ce qu’il faut pour livrer sans se faire « embrouiller » et retourner chez le juge. Finalement la Justice a sa logique: pour désengorger les tribunaux c’est la bonne ! Mais pourquoi je bosse tous les jours ?

Signaler Répondre

avatar
zozo69 le 15/11/2017 à 20:46

Je note une imprécision dans cet article: les policiers n’ont pas découvert le pot aux roses...mais le pot à ganja

Signaler Répondre

avatar
mdrrr le 15/11/2017 à 16:15

encore une chance de la diversité

Signaler Répondre

avatar
BABAKA le 15/11/2017 à 15:47
Je demande a écrit le 15/11/2017 à 10h06

Il s'appelle vraiment Julien ou c'est un leurre ?
Il est très rare que LyonMag prenne la peine de révéler le prénom des malfaiteurs... mais c'est exceptionnel qu'il soit écrit pas moins de 4 fois !

Et oui il s'appelle Julien.
Prénom français, comme Patrick.
Comme Patrick B. par exemple, escroc notoire mais cependant maire et député LR depuis de longues années !

Signaler Répondre

avatar
Batman le 15/11/2017 à 11:21
Je demande a écrit le 15/11/2017 à 10h06

Il s'appelle vraiment Julien ou c'est un leurre ?
Il est très rare que LyonMag prenne la peine de révéler le prénom des malfaiteurs... mais c'est exceptionnel qu'il soit écrit pas moins de 4 fois !

et oui LM s'est rendu compte qu'ils jouaient un jeu dangereux, maintenant que je les ai exposé au grand jour, ils vont faire attention.

Signaler Répondre

avatar
Lent Jassalle le 15/11/2017 à 11:18
Jean Lassalle a écrit le 15/11/2017 à 10h15

Oh non.... Vous vous êtes étranglés !

J'ai beaucoup ri, merci cher "Jean Lassalle" votre spirituelle prophétie s'est révélée vraie!

Signaler Répondre

avatar
Jean Lassalle le 15/11/2017 à 10:15
Je demande a écrit le 15/11/2017 à 10h06

Il s'appelle vraiment Julien ou c'est un leurre ?
Il est très rare que LyonMag prenne la peine de révéler le prénom des malfaiteurs... mais c'est exceptionnel qu'il soit écrit pas moins de 4 fois !

Oh non.... Vous vous êtes étranglés !

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 15/11/2017 à 10:06

Il s'appelle vraiment Julien ou c'est un leurre ?
Il est très rare que LyonMag prenne la peine de révéler le prénom des malfaiteurs... mais c'est exceptionnel qu'il soit écrit pas moins de 4 fois !

Signaler Répondre

avatar
Jean Lassalle le 15/11/2017 à 10:02

Les beaufs vont s'étrangler en lisant cet article.

Signaler Répondre

avatar
on avance le 15/11/2017 à 09:58

pas de mandat de dépôt... bravo!

je remarque aussi que Julien est un petit joueur face a de très gros multi récidivistes, comme on peut le constater sur certains articles... ou les voyous ressortent libres...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.