iGirouette : la "signalétique dynamique" s’installe à Lyon

iGirouette : la "signalétique dynamique" s’installe à Lyon
Une iGirouette lyonnaise - DR

C’est le nouveau service d’informations dynamiques aux piétons et aux cyclistes de Lyon.

Vous avez sûrement remarqué l’apparition dans les rues lyonnaises de nouveaux panneaux d’informations. Des flèches lumineuses, en mouvement, qui indiquent un temps une destination et quelques instants après une autre. Ces sortes de totems 2.0 envoient le public vers un lieu, un événement, une station Vélo’v ou autre en indiquant le temps de parcours nécessaire, à pied.

Christophe Quatrini, le directeur général de la société créatrice de l’iGirouette Charvet Digital Média explique qu’il s’agit "de signalétique dynamique", soit "le premier dispositif au monde qui est un mobilier urbain communiquant". Selon lui, le projet a demandé à l’entreprise "4 ans de recherche et développement, parfois avec plus de 40 personnes actives".

Pour la Métropole, par la voix de Karine Dognin-Sauze, vice-présidente à l’Innovation, ce dispositif "permet de faciliter les déplacements des promeneurs vers des points d’intérêt du quartier et de relayer les actualités et informations organisées à proximité comme les rencontres sportives, les concerts ou encore les expositions et spectacles".

Pour le moment, une quinzaine d’iGirouettes ont été installées entre la place Carnot et le Musée des Confluences. De plus, deux autres machines sont implantées dans le 7e arrondissement. L’une dans le quartier de Debourg, l’autre vers le Stade de Gerland. Une dizaine d’acteurs diffusent des informations sur les panneaux. Parmi eux, le Musée des Confluence, la patinoire Charlemagne, les Archives Municipales ou encore le Pôle de Loisir et de Commerce de Confluence. Le coût de ces installations a été assuré Charvet Digital Média.

A partir de début 2018, selon la Métropole, "les iGirouettes pourront proposer des informations en temps réel grâce à l’usage de l’Open Data via la plateforme du Grand Lyon". Il devrait alors être possible de connaître, par exemple, les horaires des bus et de trains, le nombre de vélos disponibles dans une station Vélo’v, etc. L’expérimentation doit durer jusqu’à la fin de l’année 2018. Durant ce laps de temps, un aspect plus concret de l’interactivité sera alors testé selon Christophe Quatrini : "la possibilité de tous d’avoir son information. Vous pointerez votre destination sur votre appli et la première iGirouette va commencer à vous guider. Les iGirouettes suivantes pourront ensuite vous reconnaître et continueront à vous guider jusqu’à votre destination".

Avant cette échéance, une dizaine de machines seront installées pour la Fête des Lumières. Elles auront pour but d’aider les Lyonnais, et les touristes, à se repérer pour trouver les animations souhaitées.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bof bof le 18/11/2017 à 22:38

Moi perso je trouve ça trop moche et pas clair du tout.

Signaler Répondre

avatar
Naïfs ? le 18/11/2017 à 13:17

Ça sent le support publicitaire.

Signaler Répondre

avatar
de tout bord le 17/11/2017 à 21:01
le@vengeur masqué a écrit le 17/11/2017 à 19h31

ca servirait tellement a nos politiques ,ahahaha...:)

à gauche, à droite, j'avance, je recule ; et je vous laisse la suite... en marchant

Signaler Répondre

avatar
le@vengeur masqué le 17/11/2017 à 19:31

ca servirait tellement a nos politiques ,ahahaha...:)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.