Petite mobilisation des policiers à Lyon pour dénoncer la haine anti-flic

Petite mobilisation des policiers à Lyon pour dénoncer la haine anti-flic
photo d'illustration - Lyonmag.com

Des rassemblements de policiers étaient organisés un peu partout en France ce mardi après-midi à l’appel du syndicat Alliance pour dénoncer la violente agression de deux agents, à Champigny, le soir de la St Sylvestre.

A Lyon, c’est une petite dizaine de fonctionnaires qui s’est postée devant l’Hôtel de Police, vers 15h.

Alliance demande notamment le retour des peines planchers, abrogées en 2014, pour les agresseurs de policiers.

Dimanche soir, un groupe d'environ 200 personnes avait tenté de rentrer de force dans une salle où se déroulait une soirée privée. Un mur s'est effondré sous leur poids, provoquant l'intervention des forces de l'ordre. Deux policiers avaient ensuite été pris à partie, dont une femme rouée de coups au sol. La scène filmée a provoqué l'indignation générale. "Ce sont ces quartiers qu'il faut changer. Lorsque l'on voit ces grandes barres, on se dit qu'il y a un côté inhumain qui ne peut que générer de la violence", s'était ému le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb mardi matin sur Europe 1.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sally le 07/01/2018 à 21:36

Bravo a la vrai police et à bas la police racaille

Signaler Répondre

avatar
Maman le 07/01/2018 à 16:49
aladinvvv a écrit le 04/01/2018 à 15h47

et bien quand il n'y aura plus de policier, tu ne viendras pas pleurer quand tu auras besoin d'eux..

Allo maman bobo, qu'est-ce tu m'as fait s'huis pas beau..

Signaler Répondre

avatar
Sally le 07/01/2018 à 16:12
C est fou a écrit le 03/01/2018 à 09h03

"Ce sont ces quartiers qu'il faut changer. Lorsque l'on voit ces grandes barres, on se dit qu'il y a un côté inhumain qui ne peut que générer de la violence"

C'est etrange car les premières populations a s y être installées et pour qui ces hlm etaient destinés (italiens, portugais, espagnols et nord africains ) ne s en plaignaient pas.
Maintenant que la plupart des populations d origines européennes ont quitté ces quartiers sous le poids d une culture plus ou moins imposée, les populations majoritairement musulmanes crient à la ghettoïsation qu elles ont elles même créé.
Des restructurations architecturales ont été entreprises depuis 15ans, en remplaçant les barres par des petits immeubles ou de petites maisons n ont strictement rien changé. Les parents n éduquent pas leur gosses, leur transmettent juste la haine d un pays qui les a colonisé, et les laissent faire leurs conneries dès l age de 5 ans, sans surveillance dans la rue.
Le problème n est pas le logement, le problème c est une profonde haine de la France, entretenue par l extrême gauche et les fondamentalistes religieux, tout deux très présents dans les quartiers.

C est vrai que sans les quartiers populaires la police serait au chômage et que dans les quartiers il n y a que des "etrangers"il me semble que nous sommes tous l etranger de quelqu un.......arretez de raconter des âneries et de jouer au jeu des politiques qui en dehors des banlieusards et de l islam n ont rien a raconter.......et concernant la police elle se comporte bien souvent comme la "racaille "qu elle dit combattre j en ai fais les frais avec des amies en ballade a Bellecour un soir ..Ces charmands messieurs de la BAC qui jouent â insulter gratuitement des femmes et roulant comme des fous quitte à tuer quelqu'un facile de jouer au cow boy dans ces conditions personnellement je n ai pas plus de respect pour ce genre de type que pour les voyoux......

Signaler Répondre

avatar
aladinvvv le 04/01/2018 à 15:47
polisse a écrit le 03/01/2018 à 23h53

Et si t es pas content change de métier !!

et bien quand il n'y aura plus de policier, tu ne viendras pas pleurer quand tu auras besoin d'eux..

Signaler Répondre

avatar
Gurk le 04/01/2018 à 07:43

Pas un député En Marche pour soutenir les policiers. C est vrai qu ils doivent boire du champagne avec Collomb à la santé de ceux qui ont voté pour eux.
Il n y a plus de soutien des policiers à l Assemblee Nationale sauf les LR

Signaler Répondre

avatar
polisse le 03/01/2018 à 23:53

Et si t es pas content change de métier !!

Signaler Répondre

avatar
samedi 6 à 13h45 le 03/01/2018 à 15:16

Samedi 6 janvier 2018 à 13h45, un rassemblement devant l'hôtel de police, 40 rue Marius Berliet, est organisé par le groupe des Femmes de Forces de l'Ordre en Colère.

Vous vous sentez concerné par le sort de nos forces de l'ordre et, des conséquences sur votre sécurité ?

Alors venez nombreux !

Signaler Répondre

avatar
Capitaine Acab le 03/01/2018 à 12:03

Une petite dizaine de manifestants, c´est encore beaucoup trop !!

Signaler Répondre

avatar
C est fou le 03/01/2018 à 09:03

"Ce sont ces quartiers qu'il faut changer. Lorsque l'on voit ces grandes barres, on se dit qu'il y a un côté inhumain qui ne peut que générer de la violence"

C'est etrange car les premières populations a s y être installées et pour qui ces hlm etaient destinés (italiens, portugais, espagnols et nord africains ) ne s en plaignaient pas.
Maintenant que la plupart des populations d origines européennes ont quitté ces quartiers sous le poids d une culture plus ou moins imposée, les populations majoritairement musulmanes crient à la ghettoïsation qu elles ont elles même créé.
Des restructurations architecturales ont été entreprises depuis 15ans, en remplaçant les barres par des petits immeubles ou de petites maisons n ont strictement rien changé. Les parents n éduquent pas leur gosses, leur transmettent juste la haine d un pays qui les a colonisé, et les laissent faire leurs conneries dès l age de 5 ans, sans surveillance dans la rue.
Le problème n est pas le logement, le problème c est une profonde haine de la France, entretenue par l extrême gauche et les fondamentalistes religieux, tout deux très présents dans les quartiers.

Signaler Répondre

avatar
Souteneur le 02/01/2018 à 22:16
Soutien a écrit le 02/01/2018 à 18h05

C'est en lisant cet article que j'apprends l'existence de ce rassemblement !!

Les syndicats de policiers et autres associations de soutiens, devraient revoir leur communication !!
C'est à croire qu'ils ne veulent pas voir des citoyens lambda dans leurs manifs de soutien !!

La prochaine fois, médiatisez a outrance s'il le faut et surtout laissez un délai raisonnable et choisissez un jour et horaire où les citoyens n'auront pas besoin de poser des RTT pour venir vous soutenir !

Sur le fond, tant que vous ne tirerez pas les conséquences du laxisme d'état et des risques qu'il vous fait prendre et, ne vous fait pas prendre vos repos ou ne vous paie pas vos heures supplémentaires...
Malheureusement vous acceptez l'inacceptable, donc pas crédible.

Dans ces conditions, ne demandez pas aux citoyens d'agir pour vous manifester son soutien.

Depuis 40 ans, notre pays descend dans une violence de plus en plus monstrueuse.

En parallèle, les auteurs de ces faits sont de moins en moins sanctionnés.
Là où la société et la justice vous demande, non exige de vous policiers, de l'exemplarité, vous êtes tétanisés lorsqu'il faut agir.

Les images terrible de cette policière lynchée au sol, en sont le triste exemple.

Perso je vous tire mon chapeau.
Mon soutien vous l'avez, dans la limite de votre rapide prise de conscience sur les causes de vos terrible conditions de travail et des risques que vous fait prendre l'état.

Les avocats sont là pour vous aider à mettre l'état devant ses responsabilités.

Vous pouvez aussi vous demander pourquoi la mediatisation et la participations sont faibles dans la ville du premier flic de France

Les policiers sont bien au courant que le probleme est politique, que se soit pour les ordres qu ils recoivent (ne pas interpeller de scooter sans casque dans les zones de non droits, laisser les dealer "bosser",...), ou bien de ce qui se passe du coté de la justice.... Ou encore l abandon de la construction de places de prison... Sous le precedent mandat
La non execution des peines est un marqueur fort pour les delinquants qui se sentent tout puissant!!

Signaler Répondre

avatar
arcan le 02/01/2018 à 21:38

Même non alcoolisés, certains ont une telle haine du flic et de tout ce qui représente une autorité qu'ils se prennent pour supermen !

Signaler Répondre

avatar
A leurs côtés ! le 02/01/2018 à 21:19

Entre janvier et octobre 2017, 44 policiers et 16 gendarmes ont choisit de mettre fin à leurs jours.

Entre le 1er janvier et le 2 janvier 2018, 4 policiers ont choisit de mettre fin à leurs jours.

Maintenant vous faites ce que vous voulez, mais samedi je serai présent aux côtés de ceux qui souffrent et qui sont lâchés par l'Etat et une partie de la population.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/11/13/01016-20171113ARTFIG00246-hausse-des-suicides-chez-les-forces-de-l-ordre.php

Signaler Répondre

avatar
Samedi 6 janvier 2018 le 02/01/2018 à 21:03

Vous citoyennes, citoyens qui respectez, soutenez et défendez nos forces de l'ordre.

Le groupe des Femmes des Forces de l'Ordre en Colère organise un rassemblement à Lyon.

Il aura lieu ce samedi 6 janvier.

Dès que l'heure et le lieux seront choisit, vous serez informés.

Mobilisons-nous tous autour de nos forces de l'ordre.

Ils sont en première ligne, ne l'oublions pas, le jour où nous aurons besoin d'eux.

Signaler Répondre

avatar
Tout ,sauf flic! le 02/01/2018 à 19:48

Le dernier métier à faire . pris en sandwich entre une population qui nous voient en verbalisateur et n’es nous aiment pas .une hiérarchie lourde qui ne nous soutiens pas .quand à là justice , les délinquants multirécidivistes en connaissent tous les rouages .

Signaler Répondre

avatar
Justice complices le 02/01/2018 à 19:00

Ils devraient faire une journée de grève,sans police! C’est devenu Un des derniers métiers a faire. Les delinquants,les quartiers ,les émeutiers d’extrele gauche sont morts de rire .

Signaler Répondre

avatar
Soutien le 02/01/2018 à 18:05

C'est en lisant cet article que j'apprends l'existence de ce rassemblement !!

Les syndicats de policiers et autres associations de soutiens, devraient revoir leur communication !!
C'est à croire qu'ils ne veulent pas voir des citoyens lambda dans leurs manifs de soutien !!

La prochaine fois, médiatisez a outrance s'il le faut et surtout laissez un délai raisonnable et choisissez un jour et horaire où les citoyens n'auront pas besoin de poser des RTT pour venir vous soutenir !

Sur le fond, tant que vous ne tirerez pas les conséquences du laxisme d'état et des risques qu'il vous fait prendre et, ne vous fait pas prendre vos repos ou ne vous paie pas vos heures supplémentaires...
Malheureusement vous acceptez l'inacceptable, donc pas crédible.

Dans ces conditions, ne demandez pas aux citoyens d'agir pour vous manifester son soutien.

Depuis 40 ans, notre pays descend dans une violence de plus en plus monstrueuse.

En parallèle, les auteurs de ces faits sont de moins en moins sanctionnés.
Là où la société et la justice vous demande, non exige de vous policiers, de l'exemplarité, vous êtes tétanisés lorsqu'il faut agir.

Les images terrible de cette policière lynchée au sol, en sont le triste exemple.

Perso je vous tire mon chapeau.
Mon soutien vous l'avez, dans la limite de votre rapide prise de conscience sur les causes de vos terrible conditions de travail et des risques que vous fait prendre l'état.

Les avocats sont là pour vous aider à mettre l'état devant ses responsabilités.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.