"Collomb monte au Front" : Libération de moins en moins fan du ministre

"Collomb monte au Front" : Libération de moins en moins fan du ministre
La Une de Libération ce jeudi - LyonMag

Libération n'est pas le plus grand fan de Gérard Collomb.

Le quotidien avait consacré sa Une du 19 février dernier au ministre de l'Intérieur, le renommant "Monsieur tape-dur" et "père sévère".

Ce jeudi, Libé récidive en allant plus loin. Car nos confrères considèrent que l'ancien maire de Lyon tient un discours d'extrême-droite dans le dossier de l'immigration et des demandeurs d'asile. "Collomb monte au Front", titre le journal, évoquant "le malaise Collomb" au sein de la majorité, "choquée" par le vocabulaire "rappelant plus celui de l'extrême-droite que celui d'un parti centriste".

Anxiogène Gérard Collomb ? Oui selon Libération qui estime que la majorité pourrait se diviser à la fin du mois lors du vote de la loi préparée par le ministère de l'Intérieur.

"Rien de surprenant pour qui l'a connu maire de Lyon. D'où mon opposition politique à ce personnage", a réagi sur Twitter sa meilleure ennemie à Lyon, la maire du 1er arrondissement Nathalie Perrin-Gilbert.

Tags :

collomb

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
salubrité le 06/04/2018 à 20:50
Non à LaRem a écrit le 06/04/2018 à 07h59

Bel article de Libé qui montre la dérive d'un homme politique prêt à tout pour satisfaire son cher président.
Ni bobo, ni parisien.

merci pour votre commentaire qui change des intervenants qui n'ont pas lu les articles en question et lisent encore moins Libération (voir de la presse française en dehors de minute et valeurs actuelles)

ils sont toujours à coté de la plaque

Signaler Répondre

avatar
Les ondes de la FM le 06/04/2018 à 10:37
salubrité a écrit le 05/04/2018 à 21h28

Gégé a même les locaux de son parti à St Jean : la Traboule, le bastion social... ça ne m'étonne pas qu'il n'ai rien fait contre ces sectes, ils parlent son langage

Surtout qu'il est franc-maçon, secte reconnue (sic).

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 06/04/2018 à 07:59

Bel article de Libé qui montre la dérive d'un homme politique prêt à tout pour satisfaire son cher président.
Ni bobo, ni parisien.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 05/04/2018 à 23:29
dubonsens a écrit le 05/04/2018 à 16h11

Je vous rappelle que libération ne se vend plus qu’à 50 000 exemplaires dans Paris intra-muros essentiellement c’est une feuille de chou à destination des bobos parisiens qui ne mettent jamais le nez en dehors de Paris

j'aurais dis de leur quartier pour ma part.

Signaler Répondre

avatar
La drogue c'est mal le 05/04/2018 à 21:40

Collomb un discours d’extrême droite? on aura tout lu et tout entendu, il suffit de faire une balade a Lyon pour constater que c'est très loin d'être le cas.

Au bon souvenir des millions de subventions publique de la métropole et de la ville de Lyon pour financer l'institut de la civilisation musulmane, pas sur que ce soit une pratique de l’extrême droite pour le coup.

M'enfin bon, venant d'un journal d’extrême gauche et de bobo parisiens la critique n'est pas étonnante.

Signaler Répondre

avatar
salubrité le 05/04/2018 à 21:28
toilettes a écrit le 05/04/2018 à 17h38

Moi je m'en sers uniquement dans mes toilettes et c'est très pratique !

Gégé a même les locaux de son parti à St Jean : la Traboule, le bastion social... ça ne m'étonne pas qu'il n'ai rien fait contre ces sectes, ils parlent son langage

Signaler Répondre

avatar
toilettes le 05/04/2018 à 17:38

Moi je m'en sers uniquement dans mes toilettes et c'est très pratique !

Signaler Répondre

avatar
dubonsens le 05/04/2018 à 16:11

Je vous rappelle que libération ne se vend plus qu’à 50 000 exemplaires dans Paris intra-muros essentiellement c’est une feuille de chou à destination des bobos parisiens qui ne mettent jamais le nez en dehors de Paris

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.