Lyon : la Fédération nationale des transports routiers s'insurge contre la future zone à faible émission

Lyon : la Fédération nationale des transports routiers s'insurge contre la future zone à faible émission
LyonMag.com

Jacques Sorlin, délégué régional de la Fédération nationale des transports routiers, estime que le délai 2020 pour le bannissement des véhicules polluants, inscrit dans le cadre de la zone à faible émission (ZFE), n'est pas tenable. Il dénonce « l’absence de véritable concertation » et le « caractère discriminant du dispositif ».

Pour Jacques Sorlin, le délai imposé est trop court pour avoir des poids lourds à la norme pollution 6 : "Le délai de commande d’un véhicule, c’est 10 mois dans le meilleur des cas. Il faudrait que les camions en Euro 5 soient intégrés", indique le délégué régional dans les colonnes du Progrès.

Jacques Sorlin demande à Thierry Philip, vice-président de la Métropole en charge de l’Environnement, de la Santé et du Bien-être dans la ville, de "poursuivre les discussions et trouver un calendrier plus raisonnable et réaliste."

Pour rappel, Thiery Philip a annoncé vendredi que les poids lourds et véhicules utilitaires les plus polluants auront l'interdiction de circuler dès 2020 à Lyon, Villeurbanne en partie à Caluire, Bron et Vénissieux. Une décision qui s'inscrit dans la continuité du plan Oxygène.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@05/2018 + 10 mois < 2020 le 08/04/2018 à 14:43

Il nous fait quoi le camionneur, Mai 2018 + 10 mois ça passe à l'aise !!! On va pas crever en crachant nos poumons en attendant. Si le camion veut rentrer en centre ville il doit être zéro émission un point c'est tout. Sinon il reste à 25km et il rouille sur un parking... Enfin gouverner c'est prévoir pas chialer ... il est où le dirigeant ????

Signaler Répondre

avatar
crache noir le 07/04/2018 à 23:51

On voit très souvent des utilitaires pourris qui circulent en très mauvais état et qui crachent noir ! Ils seront interdits et ce sera une bonne chose !

Signaler Répondre

avatar
@Pigé le 07/04/2018 à 20:37
Pigé a écrit le 07/04/2018 à 18h36

Les élus sont de plus en plus, à l'imitation d'une maire de Paris, dans la toute-puissance enfantine négligeant l'environnement (sic) économique et humain. Pour plaire aux bobos.
Oui à la réduction de la pollution, oui à la concertation et à l'établissement d'un calendrier réaliste. À peine deux ans d'un coup comme ça, c'est du terrorisme.

Vos propos insultent les vrais victimes du terrorisme, qui n'ont pas perdu 5 % de leur chiffre d'affaire ou un client, mais bien une partie de leur corps et de leur âmes dans ces atrocités.

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 07/04/2018 à 18:36

Les élus sont de plus en plus, à l'imitation d'une maire de Paris, dans la toute-puissance enfantine négligeant l'environnement (sic) économique et humain. Pour plaire aux bobos.
Oui à la réduction de la pollution, oui à la concertation et à l'établissement d'un calendrier réaliste. À peine deux ans d'un coup comme ça, c'est du terrorisme.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 07/04/2018 à 17:10

Le rôle d'une fédération digne de ce nom est de préparer l'avenir pour garantir la survie de ses entreprises adhérentes, et non s'insurger contre un mouvement irrésistible et inévitable.
Ce discours est digne de SUD ou FO pour qui rien ne doit bouger
Nous sommes en train de crever de la pollution et nous devons changer
Maintenant, pas dans 10 ans !

Signaler Répondre

avatar
johann le 07/04/2018 à 14:22

enfin peut etre la vignette crit'air aura une utilite ! avec cette mesure !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.