Remplacé par la soeur du maire, l'ancien DGS attaque la ville de Givors en justice

Remplacé par la soeur du maire, l'ancien DGS attaque la ville de Givors en justice
Photo d'illustration - LyonMag

"S'il avait été à la hauteur, la décision aurait été différente". C'est la position de la Ville de Givors dans ce nouveau dossier qui sent le souffre.

Mercredi, le tribunal administratif de Lyon se penchait sur le cas de Jérôme Fuentes, directeur général des services (DGS) de la Ville de Givors entre 2009 et 2015. Ce dernier conteste les conditions de son éviction, au profit de Muriel Goux, la soeur du maire PCF de l'époque, Martial Passi. L'ancien édile a d'ailleurs été condamné par la justice pour avoir nommé un membre de sa famille à ce poste convoité.

Pour Jérôme Fuentes, tout a été fait pour le pousser progressivement mais sûrement vers la sortie. D'où sa demande de réparation à hauteur de 40 000 euros au titre du préjudice moral et de 3000 euros pour les frais de justice.

Obligé de signer des documents, forcé d'être joignable 24h/24, Jérôme Fuentes décrit un environnement toxique à la mairie de Givors, résultant d'un courriel qu'il avait envoyé en 2013 à des collègues. Et dans lequel il doutait de l'équipe municipale de Martial Passi. Or, le maire avait eu vent de l'e-mail et de son contenu.

Le jugement a été mis en délibéré.

Tags :

givors

passi

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.