Avec les policiers municipaux, Laurent Wauquiez compte sécuriser davantage les TER

Avec les policiers municipaux, Laurent Wauquiez compte sécuriser davantage les TER
Photo d'archive - LyonMag

Ce lundi matin, le président d’Auvergne-Rhône-Alpes avait convié la presse pour quelques annonces concernant la sécurité dans les TER de la Région, mais également dans les lycées.

Pour le moment, 50% des TER sont équipés en vidéoprotection soit 76 rames. Pour Laurent Wauquiez, l’objectif est clair : "équiper 100% des TER de la Région en vidéoprotection, sauf les trains Corail, d’ici 2 ans".

Des caméras également installées dans les gares puisque seulement neuf des plus importantes de la région sont pour le moment équipées. Au total, 32 gares devraient être équipées d’ici la fin de l’année, et 85 fin 2019.

Philippe Meunier, vice-président à la Sécurité, précise que les opérateurs derrières les écrans de contrôle sont désormais "équipés d’un logiciel permettant de suivre une personne en fuite". De la "vidéo-poursuite" encore en phase de test, mais qui pourrait ouvrir la voie à des logiciels plus développés, comme la reconnaissance faciale.

30% des policiers et gendarmes sont intervenus dans les TER pour régler un problème

La Région a également donc doublé le nombre des agents de police ferroviaire dans les TER, passant de 80 à 160. Ainsi, 34 patrouilles assurent la sécurité des voyageurs de 16h à minuit dans les gares, et depuis peu dans les rames. Elles pourraient être appuyées par les policiers municipaux, qui pourront eux aussi bénéficier de la gratuité des voyages en TER.

Pour rappel, les gendarmes et policiers nationaux avaient déjà obtenu cette faveur qui, selon Laurent Wauquiez, a porté ses fruits puisque "30% des policiers et gendarmes bénéficiaires de cette gratuité sont intervenus, en dehors de leurs services, au moins une fois lors d’incidents dans un TER de la région". Des chiffres, issus d’un questionnaire distribués aux forces de l’ordre, qui confirment le taux des interpellations qui a bondi de 28%, le taux d’élucidation étant aujourd’hui de 45% contre 31% en 2017.

Laurent Wauquiez souhaite aussi qu’il puisse devenir détenteur d'un pouvoir de police, "comme un maire est Officier de Police Judiciaire". Cela, afin après s’est rendu compte de "l'accès difficile à certaines données"

Enfin, comme déjà annoncé fin novembre 2017, un centre de sûreté régional verra le jour à Lyon. Au prix de 100 millions d’euros, il devrait permettre de centraliser les images en temps réel des gares équipées en vidéo protection et une coordination des équipes sur le terrain. La présentation du centre devrait se faire courant octobre.

Lors de cette conférence de presse, il a également été question de la sécurité dans les lycées de la Région. Car 530 sur 576 lycées sont aujourd'hui équipés au moins d'un dispositif de sécurisation contre 420 en novembre dernier.

Dans ces dispositifs, il y a les portiques de sécurité, qui équipent 60 des lycées publics en Auvergne-Rhône-Alpes, la vidéoprotection pour un lycée sur deux, ou encore les liaisons établissement-commissariat par alarme.

Pour rappel, le plan de sécurisation des lycées prévoyait 54 millions d'euros d'investissement.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prout le 18/09/2018 à 06:52

Bravo ! Tant mieux !

Signaler Répondre

avatar
lol le 17/09/2018 à 21:12

Il a ressorti sa veste rouge.... ça va le faire...mon petit gars du Chambon !

Signaler Répondre

avatar
Kasper le 17/09/2018 à 19:53

Ça serait mieux qu'il ne supprime pas des lignes !!!

Signaler Répondre

avatar
Pinder and Co le 17/09/2018 à 18:37

Vite vite vite mes sondages ne sont pas bons, il nous faut une nouvelle idée....

http://www.lepoint.fr/politique/le-sondage-qui-fait-mal-a-laurent-wauquiez-09-09-2018-2249748_20.php

Signaler Répondre

avatar
George O. le 17/09/2018 à 18:26
Et si on essayait a écrit le 17/09/2018 à 13h39

une solution de prevention : le controle systematique des titres de transport avant d acceder aux quais ou aux trains... Avec des humains, pas uniquement des machines
Ca pourra deja dissuader certains agresseurs, mais aussi les fraudeurs...

Trop cher !
Pas comme les frais de traiteur, de communication, les voyages à l'étranger...

Signaler Répondre

avatar
Tonton le 17/09/2018 à 17:45

Meunier tu es même plus député alors ton avis tu vois où se le met

Signaler Répondre

avatar
Hectorine le 17/09/2018 à 14:23

Ah le mythe du Maire Officier de Police Judiciaire !
En fait, les pouvoirs de police du Maire sont essentiellement des pouvoirs de police administrative (édictions de règlements et contrôle de ceux-ci). Ce sont les pouvoirs de police administrative du Maire qui lui permettent de réglementer la circulation, le stationnement, la salubrité des locaux, etc.
Les Maires ayant fait usage de leurs pouvoirs de police judiciaire (constatation des infractions pénales, actes de procédures, ...) sont extrêmement rares.
Un fois de plus LW est dans le paraître et la com'

Signaler Répondre

avatar
Et si on essayait le 17/09/2018 à 13:39

une solution de prevention : le controle systematique des titres de transport avant d acceder aux quais ou aux trains... Avec des humains, pas uniquement des machines
Ca pourra deja dissuader certains agresseurs, mais aussi les fraudeurs...

Signaler Répondre

avatar
TER terrassé le 17/09/2018 à 12:49

Les TER qu'il aide à supprimer en n'accordant pas les subventions ?

Encore plus de voitures, c'est bon pour la croissance !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.