Meyzieu : il gifle le prof qui vient d’exclure sa fille de la classe

Meyzieu : il gifle le prof qui vient d’exclure sa fille de la classe
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés ce mardi matin au sein du collège Evariste-Galois.

Alors qu’elle venait d’être exclue de classe après un incident, une élève de 4e a prévenu son père par téléphone qui a aussitôt débarqué dans l’établissement. Assurant avoir rendez-vous,

L’homme est parvenu à s’introduire dans la salle des professeurs avant de gifler l’enseignant de sa fille. Ce dernier a porté plainte après avoir fait constater le coup.

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de Sûreté urbaine de Villeurbanne. Dans le même temps, les professeurs du collège ont exercé leur droit de retrait en soutien à leur collègue.

25 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Niveau CE1 le 12/10/2018 à 21:02
Bravo mino. a écrit le 04/10/2018 à 19h08

Il n’y a pas de fumée sans feu . Il a joué,il c’est manqué,il a pris la quecla dans la tetê.... sa le fera réfléchir.

Par contre toi, tu peux retourner à l'école pour apprendre à écrire.

Signaler Répondre

avatar
et ce com, censuré aussi ? le 08/10/2018 à 16:23
pauvre france a écrit le 08/10/2018 à 11h17

A mon epoque , si je faisais une betise , le prof m'en mettais une et mon pere une 2eme ..... ca faisait passer l'envie de faire des betises. De nos jours c'est le regne de l'enfant ROI . Ti touche pas mon fils Wallah sinon je te cogne ....... voila ce qu'est la france du 21 eme siecle pffff

De ton temps, c'était le bon temps des colonies ou on pouvait faire ce qu'on voulait des peuplades du coin !

Signaler Répondre

avatar
pauvre france le 08/10/2018 à 11:17

A mon epoque , si je faisais une betise , le prof m'en mettais une et mon pere une 2eme ..... ca faisait passer l'envie de faire des betises. De nos jours c'est le regne de l'enfant ROI . Ti touche pas mon fils Wallah sinon je te cogne ....... voila ce qu'est la france du 21 eme siecle pffff

Signaler Répondre

avatar
un peu de courage ! le 04/10/2018 à 22:35
Bien FAIT. a écrit le 04/10/2018 à 18h52

Avant l’idéologie de la pensée unique. Vous y avez sûrement apporté votre contribution,même sans le savoir .en votant pour certains,vous avez changé le visage d’un pays où il faisait bon vivre en un pays de divisions communautaires irréconciliables et ultra violent.,bravo. Car, tôt ou tard , notre régime totalitaire financier sombrera c’est certain.

C'est sûr que c'est beaucoup mieux que la politique du "baisser de froc" ...

Signaler Répondre

avatar
Bravo mino. le 04/10/2018 à 19:08

Il n’y a pas de fumée sans feu . Il a joué,il c’est manqué,il a pris la quecla dans la tetê.... sa le fera réfléchir.

Signaler Répondre

avatar
Bien FAIT. le 04/10/2018 à 18:52
Bonjour a écrit le 04/10/2018 à 10h59

Il fût un temps où quand un enfant se faisait réprimander par un prof, quand il rentrait chez lui, on ne lui remettait pas une médaille mais un bon coup de pied dans le derrière....mais ça c’etait Avant ..

Avant l’idéologie de la pensée unique. Vous y avez sûrement apporté votre contribution,même sans le savoir .en votant pour certains,vous avez changé le visage d’un pays où il faisait bon vivre en un pays de divisions communautaires irréconciliables et ultra violent.,bravo. Car, tôt ou tard , notre régime totalitaire financier sombrera c’est certain.

Signaler Répondre

avatar
L’école des Cancres française. le 04/10/2018 à 18:20
Rasle bol 69 a écrit le 03/10/2018 à 21h26

Tonino, vu votre maitrise désastreuse de la langue française vous deviez en effet être un sacré cancre.

Cela prouve bien , que les instits de l’éducation Nationale sont incapables de faire leur boulot correctement. Comme pour le sport , pour progresser il faut un bon prof et ça c’est pas donné à tous ses feignants de gauchos de l’ED.

Signaler Répondre

avatar
Adès le 04/10/2018 à 18:15
danies a écrit le 04/10/2018 à 11h39

Oui maintenant c'est l’époque de l'enfant roi,
Aller voir dans les entreprises les jeunes en primo emploie, ils supportent pas de recevoir des ordres et la hiérarchie les insupportent,

Ils sont moins soumis que leur vieux .

Signaler Répondre

avatar
danies le 04/10/2018 à 11:39
Bonjour a écrit le 04/10/2018 à 10h59

Il fût un temps où quand un enfant se faisait réprimander par un prof, quand il rentrait chez lui, on ne lui remettait pas une médaille mais un bon coup de pied dans le derrière....mais ça c’etait Avant ..

Oui maintenant c'est l’époque de l'enfant roi,
Aller voir dans les entreprises les jeunes en primo emploie, ils supportent pas de recevoir des ordres et la hiérarchie les insupportent,

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 04/10/2018 à 10:59

Il fût un temps où quand un enfant se faisait réprimander par un prof, quand il rentrait chez lui, on ne lui remettait pas une médaille mais un bon coup de pied dans le derrière....mais ça c’etait Avant ..

Signaler Répondre

avatar
danises le 04/10/2018 à 10:46

C'est surprenant qu'un père aux heures de travail puisse quitter son activité professionnelle sur un simple coût de têt pour venger sa fille ,
Seulement travail t'il? ou sa vie se rythme de passer du canapé au bistrot en passant par la case PMU......

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 03/10/2018 à 21:26
Tonino a écrit le 03/10/2018 à 17h24

c’est bien fait. J’ai connu un temps où une majorité d’instituteurs nous frapper le bout des doigts avec une règle en fer. Nous décoller du sol par les pattes à côté des oreilles,ou carrément par les oreilles,ect...... une bande de gauchos sadique qui se prenez pour des dieux de la science infuse. Ils cracher eux et leurs syndicats de crasseux sur les forces de l’ordre en défendant une immigration de masse qui ne profiter qu’aux patronat,les cons. Comme quoi ,le temps leur a donner Tort et de nos jours ,les enfants de toutes cette immigration leur font LA MISÈRE,pour avoir détenu non pas la science infuse,MAIS la bêtise infuse .celle qui fait la différence entre un être Instruit ,mais dépourvu d’intelligence et son contraire.

Tonino, vu votre maitrise désastreuse de la langue française vous deviez en effet être un sacré cancre.

Signaler Répondre

avatar
Tonino le 03/10/2018 à 17:24
stephane69 a écrit le 03/10/2018 à 16h32

malheureusement aujourd'hui, L’enseignement présente des risques psychologiques qui sont fréquents et parfois sérieux pour les enseignants : la présence d’un contact direct avec les élèves ou leurs parents est potentiellement source de comportements irrespectueux et d’agressions verbales voire physiques comme ici, des actes de vandalisme …
Des plans de prévention doivent être mis en place pour anticiper ces risques professionnels : voir : La prévention des risques professionnels des enseignants : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=349

c’est bien fait. J’ai connu un temps où une majorité d’instituteurs nous frapper le bout des doigts avec une règle en fer. Nous décoller du sol par les pattes à côté des oreilles,ou carrément par les oreilles,ect...... une bande de gauchos sadique qui se prenez pour des dieux de la science infuse. Ils cracher eux et leurs syndicats de crasseux sur les forces de l’ordre en défendant une immigration de masse qui ne profiter qu’aux patronat,les cons. Comme quoi ,le temps leur a donner Tort et de nos jours ,les enfants de toutes cette immigration leur font LA MISÈRE,pour avoir détenu non pas la science infuse,MAIS la bêtise infuse .celle qui fait la différence entre un être Instruit ,mais dépourvu d’intelligence et son contraire.

Signaler Répondre

avatar
C’est le résultat,de la bêtise societale. le 03/10/2018 à 17:06
habitude a écrit le 03/10/2018 à 13h45

les parents sont responsables civilement de leurs enfants, mais pas pénalement
par contre, comme toujours, les enfants violents sont ceux d adultes dénué de tout sens moral. Ces enfants doivent être protégés de ces adultes qui ne les considèrent pas, sauf pour toucher des allocs
Si le "système" (profs, educs, police municipale, associations, assistance sociale ) avaient fait leur boulot, ces enfants seraient séparés de leurs faux parents.

Et pour les lois qui interdisent aux parents la fessée ? Les enfants son vicieux et profitent de leur impunité,c’est bien fait pour cette société d’imbéciles heureux qui veut refaire le monde .Alors qu’il le détruit et a déjà enterré la famille ,le patriarche et toutes les valeurs.ainsi, il n’y a plus de Morale, est la loi du plus fort et du plus fou qui est aujourd’hui appliquée.

Signaler Répondre

avatar
stephane69 le 03/10/2018 à 16:32

malheureusement aujourd'hui, L’enseignement présente des risques psychologiques qui sont fréquents et parfois sérieux pour les enseignants : la présence d’un contact direct avec les élèves ou leurs parents est potentiellement source de comportements irrespectueux et d’agressions verbales voire physiques comme ici, des actes de vandalisme …
Des plans de prévention doivent être mis en place pour anticiper ces risques professionnels : voir : La prévention des risques professionnels des enseignants : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=349

Signaler Répondre

avatar
Casério le 03/10/2018 à 14:53

Un simple doigt d'honneur aurait suffit, c'est très tendance !!

Signaler Répondre

avatar
habitude le 03/10/2018 à 13:45
mortdanslame a écrit le 03/10/2018 à 12h38

Au collège Colette à Saint-priest, un gamin de 14 ans a menacé au couteau le principal adjoint. Suite à son conseil de discipline et son exclusion définitive de l'établissement, il est revenu armé d'une canne pour agresser une nouvelle fois le principal adjoint. Aucun article n'a été rédigé pour cela. Aucun repère ces jeunes, il faudrait faire payer leurs parents pour leur apprendre les codes de la vie en société que leurs incompétents de géniteurs ne leur ont pas donné.

les parents sont responsables civilement de leurs enfants, mais pas pénalement
par contre, comme toujours, les enfants violents sont ceux d adultes dénué de tout sens moral. Ces enfants doivent être protégés de ces adultes qui ne les considèrent pas, sauf pour toucher des allocs
Si le "système" (profs, educs, police municipale, associations, assistance sociale ) avaient fait leur boulot, ces enfants seraient séparés de leurs faux parents.

Signaler Répondre

avatar
mdr le 03/10/2018 à 13:18

La famille de cassos!!!

Signaler Répondre

avatar
Mongolito le 03/10/2018 à 13:11
GI732 a écrit le 03/10/2018 à 12h13

Le nom de l'agresseur ?

Ton neveu sûrement

Signaler Répondre

avatar
eric69 le 03/10/2018 à 12:48

Taule et viré definitivement

Signaler Répondre

avatar
mortdanslame le 03/10/2018 à 12:38

Au collège Colette à Saint-priest, un gamin de 14 ans a menacé au couteau le principal adjoint. Suite à son conseil de discipline et son exclusion définitive de l'établissement, il est revenu armé d'une canne pour agresser une nouvelle fois le principal adjoint. Aucun article n'a été rédigé pour cela. Aucun repère ces jeunes, il faudrait faire payer leurs parents pour leur apprendre les codes de la vie en société que leurs incompétents de géniteurs ne leur ont pas donné.

Signaler Répondre

avatar
Perou@LC le 03/10/2018 à 12:27

Souhaitons tous une sanction exemplaire et un dédommagement conséquent de la victime par l'agresseur

Signaler Répondre

avatar
mondovalie le 03/10/2018 à 12:19

avatar
GI732 le 03/10/2018 à 12:13

Le nom de l'agresseur ?

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 03/10/2018 à 12:00

Pf Cassos !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.