Rhône-Alpes : les avocats mobilisés pour la journée "Justice morte"

Rhône-Alpes : les avocats mobilisés pour la journée "Justice morte"
Photo d'illustration - LyonMag

La profession proteste contre le projet de réforme de la justice examinée à l’Assemblée Nationale.

Les 15 barreaux de la région (Ain, Albertville, Annecy, Ardèche, Bonneville, Bourgoin Jallieu, Chambéry, Grenoble, Lyon, Roanne, Saint-Etienne, Thonon-les-Bains, Valence, Vienne, Villefranche-sur-Saône) participent à cette journée "Justice morte".

La Conférence des Barreaux de Rhône-Alpes dénonce le manque de négociations avec le ministère de la Justice sur ce projet de réforme qui selon elle "ne tient aucun compte des avis et propositions exprimés par les avocats, qui en tant qu’auxiliaires de Justice, participent au premier chef de cette mission de service public".

"Le Gouvernement entend donc se faire habiliter à légiférer par ordonnances sur un des piliers de notre démocratie, avec la volonté de créer des déserts judiciaires, de réduire l’accès du citoyen au Juge et d’entraver les droits de la défense du justiciable, qu’il soit victime ou auteur", dénonce également la profession.

Pour rappel, les avocats avaient déjà manifesté à Lyon la semaine dernière pour les mêmes raisons.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
biensur le 23/11/2018 à 11:13

Mais la justice est morte depuis bien longtemps !

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 23/11/2018 à 10:28
maisoui a écrit le 23/11/2018 à 10h07

Parlons en de la justice :plaintes classées sans suite "à tour de bras" avec des Procureurs qui ne prennent méme pas la peine de nommer un juge d'instruction et préférant opter pour le classement sans suite pour pouvoir présenter de bonnes statistiques sur la délinquance .Pour ce qui est des avocats ce n'est guére mieux !!

Je rajouterai qu'en classant les affaires sans suite on contraint les victimes à se porter partie civile en étant obligé de prendre un avocat qui leurs coutera plusieurs milliers d'euros ;décourageant ainsi bons nombres de personnes de le faire !

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 23/11/2018 à 10:07

Parlons en de la justice :plaintes classées sans suite "à tour de bras" avec des Procureurs qui ne prennent méme pas la peine de nommer un juge d'instruction et préférant opter pour le classement sans suite pour pouvoir présenter de bonnes statistiques sur la délinquance .Pour ce qui est des avocats ce n'est guére mieux !!

Signaler Répondre

avatar
Justice complice le 22/11/2018 à 23:37

Lol, les juges et les avocats qui se battent pour defendre les justiciables, trop drôle!

La reforme suivante serait dans l interet du justiciable :
- qu un juge ait à rendre des comptes, pas de raison qu'une fois sorti de l enm à 25 piges, ils puissent juger n'importe comment sans avoir aucun compte à rendre. Leurs décisions devraient pouvoir etre contestées devant des représentants du peuple, et ils devraient en être pénalement responsables, comme nous tous si on fait des vrais boulettes
- qu'on puisse se plaindre du travail de l'avocat à quelqu'un d autre que le batonnier, qui est juste l'avocat des avocats.. et qu on puisse les faire condamner comme peut l'être un artisan qui a mal fait son job

Mais ce genre de reforme est impensable en France, comprenez, nous sommes des gueux qui ne comprennent rien à rien..

Signaler Répondre

avatar
Anita le 22/11/2018 à 16:59

Les Chirac, Strauss khan ,Sarko ect.. pour eux ,il n’upy aura JAMAIS de prison ferme. Même Tron ,a été acquitté . La justice c’est pour le peuple et non pas pour les élites de l’aristocratie.

Signaler Répondre

avatar
Justice demoniacocomplice le 22/11/2018 à 16:47

La justice gauchiste complice qui a fait de la délinquance son fond de commerce. Elle a peur de perdre de l’argent, tout est à refaire et à repenser.

Signaler Répondre

avatar
Justice alacon le 22/11/2018 à 16:23

Les avocats et les juges se foutent royalement de l intérêt du justiciable.
Les avocats craignent d avoir moins de clients si on confie le calcul des pensions alimentaires à la Caf, les juges ont peur qu on se rendent compte qu'on ferait mieux sans eux. Contrairement aux avocats et à la justice, avec la caf c est gratuit, il y a des recours rapides et ils ont une vision bien plus fiable de la véracité des revenus (ok, hormis pour quelques magouilleurs, qui mentent aussi à la justice sans tracas)
Et ca ne m'empêche pas de ne pas supporter macron, mais là-dessus, si je peux éviter d'avoir à cotoyer cette justice méprisante, arrogante, ruineuse et incompétente ca m arrangerait grandement!

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 22/11/2018 à 11:38

La justice de proximité va disparaître ainsi que les jurys populaires. C'est grave mais ce n'est pas dans l'air du temps de s'en préoccuper.
Dans le futur, les justiciables râleront mais ce sera trop tard.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.