La cour d'appel de Lyon a fait sa rentrée

La cour d'appel de Lyon a fait sa rentrée
Les dossiers s'empilent sur les bureaux des tribunaux - Photo d'illustration - LyonMag.com

Au menu des discussion : le projet de loi autour de la réforme de la justice.

Un rendez-vous au "contexte particulier". L’audience de rentrée de la cour d’appel de Lyon s'est tenue ce vendredi dans la salle des pas perdus de la cour d'appel de Lyon.

 

Contexte particulier car Sylvie Moisson, la procureur général, a exprimé son inquiétude sur les "attaques répétées contre la démocratie" de la part de "liberticides", rapporte le Progrès. Doit-on y voir une allusion avec les casseurs se faisant passer pour des gilets jaunes ? Quoi qu'il en soit, le ministère public indique vouloir mener sa mission avec vigilance et fermeté vis-à-vis de ces personnes.

 

Mais une fois l'actualité passée, les débats se sont recentrés autour du projet de loi menant à la création d’un tribunal criminel départemental. Une mesure dont Sylvie Moisson se dit favorable à une expérimentation, quand les avocats et des syndicats de la magistrature s'y opposent fermement.

 

Une telle mesure pourrait être justifiée par la croissance du nombre de dossiers criminels sur les bureaux des différentes juridictions. En 2018, 52 affaires criminelles ont été étudiées, contre 38 en 2017. Et les chiffres ne sont pas près de baisser. 70 autres dossiers sont en attente pour 2019

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Papimouzo le 13/01/2019 à 20:51

Cette confrérie est une bande de rigolos et d incapables la preuve étant qu ils ont tellement peur pour leur matricule qu ils relachent dans la nature de multiples récidivistes tellement ils se font sur eux bref tous pourris et rien de pluss d ailleurs ils faut savoir aussi qu ensuite ils ne sucerait pas de la glace mais bon ceci explique cela

Signaler Répondre

avatar
sans blague ? le 13/01/2019 à 11:02
Justice complice a écrit le 13/01/2019 à 10h41

Ca fait bien longtemps que cette confrérie ne "rend" plus justice
La justice francaise est une honte

la justice, c'est quand c'est trop tard.
pas de budget pour la justice = délai trop longs

Signaler Répondre

avatar
Justice complice le 13/01/2019 à 10:41

Ca fait bien longtemps que cette confrérie ne "rend" plus justice
La justice francaise est une honte

Signaler Répondre

avatar
Véritas le 13/01/2019 à 10:22
mur des cons a écrit le 12/01/2019 à 22h12

Tous pouris

sauf toi ?

Signaler Répondre

avatar
mur des cons le 12/01/2019 à 22:12

Tous pouris

Signaler Répondre

avatar
Dont acte le 12/01/2019 à 13:48

Notons bien le nom de cette dame : Sylvie Moisson.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.