Pas de hausse de frais d'inscription pour les étudiants étrangers à Lyon 2

Pas de hausse de frais d'inscription pour les étudiants étrangers à Lyon 2
Lyonmag.com

Les frais d'inscription à l'université Lyon 2 ne devraient pas augmenter à la rentrée prochaine.

 

 

L'université Lumière Lyon 2 s'engage ce mardi à exonérer les étudiants étrangers des droits d'inscription complémentaires à la rentrée 2019/2020, alors que le gouvernement avait annoncé une hausse de ces frais pour les licences, les masters et les doctorats.

Selon l'université Lyon 2, cette mesure, "inscrite dans une stratégie intitulée paradoxalement "Bienvenue en France", remet en cause le principe d'une université française ouverte à tous ainsi que la stratégie internationale de la France en matière d'accueil des étudiants étrangers, de développement de la Francophonie et d'attractivité de la recherche française".


"Si l'amélioration de l'accueil des étudiant.es étranger.es est évidemment une nécessité, l'augmentation des droits d'inscription ne paraît ni pertinente, ni juste car elle concerne des étudiant.es parmi les plus fragiles et bat en brèche le principe d'égalité de traitement entre usagers du service public de l'enseignement supérieur et de la recherche. Le triplement annoncé des bourses et des exonérations ne permettra pas de couvrir tous les besoins. De nombreux/ses étudiant.es devront renoncer à leurs projets de formation en France en raison du niveau des frais d'inscription. Cette éviction concernera en premier lieu les régions du monde les plus pauvres et, plus généralement, les étudiants les moins fortunés", peut-on lire dans un communiqué.


L'université Lyon 2 appliquera uniquement les droits en vigueur pour l'ensemble des étudiants français.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
RAS le 18/01/2019 à 13:22

On s’en Bat les couilles !!!!

Signaler Répondre

avatar
lol le 18/01/2019 à 12:01

de nombreux étudiants issus des filières pro, ne trouvent pas de place dans leur filière faute de place, doivent eux payer 3-4KE de frais dans le public et beaucoup plus dans le privé, qu'est ce qu'on fait ? qu'est ce que les lycéens font ? y'a rien
par contre faire payer les étrangers plus cher, alors que dans quasi tous les pays du monde, l'année est au minimum à 15KE en moyenne en inscription, là ça serait un scandale, est ce à la france de payer la formation des autres pays ? déjà que les facs de lyon ont eu la sympathie de délocaliser les diplômes, pour faciliter la délocalisation des services à l'étranger, comme ceux de la compta ? va falloir un jour sortir du monde des bisounours ou alors qu'ils fassent des manifs pour qu'en france on soit formés au diplômes allemands dont les entreprises recrutent tout ceux qui se présentent.

Signaler Répondre

avatar
Venvedit le 18/01/2019 à 11:17

Lamentable. Faire payer les étudiants étrangers (comme dans les autres pays !!) est pourtant une proposition de simple bon sens... qui n'empêchera pas les étudiants vraiment motivés de venir, et permettra de trier le reste.
Et l'argent gagné permettrait de faire plus de bourses au mérite...
Mais non, il vaut mieux toujours plus prendre dans la poche du contribuable.

Signaler Répondre

avatar
chevalier blanc le 17/01/2019 à 19:57

Réponse à post monétaire ... une partie est payée par le pays d origine ... mais les bourses les aides et les voyages erasmus ... c est nous ...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 16/01/2019 à 10:32
chevalier blanc a écrit le 16/01/2019 à 09h27

Le problème des étudiants étrangers est qu’ils ne repartent pas chez eux à la fin de leurs études....

Salut Chevalier du Ku Klux Klan !

ça roule ?
(en voiture)

Le problème, c'est les entreprises françaises qui vont piller les ressources dans les autres pays que la France... non ?
Vous êtes pour ou contre ce pillage ?

Le problème, c'est aussi que vous ne précisez pas que lorsqu'un étranger fait des études en France, ses études ne sont pas payées par les français mais par le pays d'origine.

Mais ça ne sert pas votre propagande du KKK.
:)
A bientôt cher anonyme planqué.

Signaler Répondre

avatar
Personne le 16/01/2019 à 09:55
chevalier blanc a écrit le 16/01/2019 à 09h27

Le problème des étudiants étrangers est qu’ils ne repartent pas chez eux à la fin de leurs études....

S'ils restent, c'est parfois parce qu'ils sont très bien formé et qu'ils trouvent un emploi grâce à cela dans une entreprise française.

On ne va pas se plaindre de garder notre savoir tout de même !

Signaler Répondre

avatar
Reclus le 16/01/2019 à 09:33

BRAVO.Très bonne décision.

Signaler Répondre

avatar
Educatous le 16/01/2019 à 09:30

Tout à fait d’accord avec Ras le bol. Il ne faut pas hésiter à demander des frais d’inscription plus élevés pour les étudiants extra communautaires, et parallèlement développer une politique de bourses attractives pour certains.

Signaler Répondre

avatar
chevalier blanc le 16/01/2019 à 09:27

Le problème des étudiants étrangers est qu’ils ne repartent pas chez eux à la fin de leurs études....

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 16/01/2019 à 09:12

N'en déplaise à certains, même avec les frais augmenté,s de nombreux étudiants étrangers continueraient à venir étudier en France (et c'est une bonne chose) car d'une part ces frais sont encore plus élevés dans les pays voisins, d'autre part dans la plupart des pays il y a un sévère examen d'entrée qui pose un problème à beaucoup du fait de la langue. En outre l'augmentation du nombre de bourse permettrait aux plus démunis de venir.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 16/01/2019 à 09:10
Sakura a écrit le 16/01/2019 à 06h59

Pour le savoir,faut il encore s intéresse au sujet. Mais la France est ainsi faite, : bon nombre de personnes parle au nom des autres sans vraiment connaitre le sujet. Ce en quoi, il n.y a pas grande différence entre les portes paroles des gilets jaunes et les politiques. Aucun ne connait réellement les problèmes des personnes qu ils disent soit disant défendre,, ce qui fait que chacun est persuade qu il fait pour le mieux.

Exacte:

Ainsi il y a des "vieux" étudiants fainéants français ou étrangers tout comme il en y a d'autres beaucoup plus jeunes mais tout au moins aussi fainéants.

Bref il a de tout.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 16/01/2019 à 06:59

Pour le savoir,faut il encore s intéresse au sujet. Mais la France est ainsi faite, : bon nombre de personnes parle au nom des autres sans vraiment connaitre le sujet. Ce en quoi, il n.y a pas grande différence entre les portes paroles des gilets jaunes et les politiques. Aucun ne connait réellement les problèmes des personnes qu ils disent soit disant défendre,, ce qui fait que chacun est persuade qu il fait pour le mieux.

Signaler Répondre

avatar
amediter le 16/01/2019 à 06:49
Educatous a écrit le 15/01/2019 à 19h17

Si vous connaissiez le profil des étudiants extra communautaires qui viennent étudier en France, vous seriez surpris du niveau des revenus de la famille. Il ne faut cependant faire d’amalgame ni dans un sens, ni dans l’autre, mais étudier les situations au cas par cas, plutôt que d’avoir une position dogmatique.

Quand je vois des étudiants de 30 ans ... qui ont de la peine en plus à travailler pour rajouter du beurre dans leurs épinards alors que nos gones de 20 ans qui pour certains qui n'ont pas de chance d'avoir des parents derrière et sont obligés de faire des petits boulots le soir et les week end...

Signaler Répondre

avatar
Educatous le 15/01/2019 à 19:17

Si vous connaissiez le profil des étudiants extra communautaires qui viennent étudier en France, vous seriez surpris du niveau des revenus de la famille. Il ne faut cependant faire d’amalgame ni dans un sens, ni dans l’autre, mais étudier les situations au cas par cas, plutôt que d’avoir une position dogmatique.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.