Métropolitaines 2020 : David Kimelfeld annonce sa candidature

Métropolitaines 2020 : David Kimelfeld annonce sa candidature
David Kimelfeld - LyonMag

Après des mois de négociations avec des partenaires potentiels, des semaines de brouilles avec Gérard Collomb, David Kimelfeld a franchi le pas.

Le président de la Métropole de Lyon a annoncé ce mardi midi dans le talk politique du Figaro qu'il serait "bien sûr" candidat à sa propre succession en 2020. "Je suis président de cette métropole à temps plein. Je vais rester président de cette métropole jusqu'à la fin et je vais porter un projet au-delà de 2020. J'en ai envie. Je ne le ferais pas seul, mais collectivement pour répondre aux grands enjeux de cette métropole : être attractif et répondre aux enjeux sociaux et écologiques. C'est ce que je veux pour 2020".

David Kimelfeld a également confirmé qu'il ne se représenterait pas à la mairie du 4e arrondissement. "Il faut laisser de nouveaux talents, de nouvelles personnalités", a-t-il indiqué. Une aubaine pour Nathalie Perrin-Gilbert, qui souhaite migrer du 1er au 4e en 2020 ?

Comment réagira Gérard Collomb, dont on ne sait pas encore s'il vise la Ville ou la Métropole ? David Kimelfeld devrait le savoir assez vite.

21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
humour non à la rem le 23/01/2019 à 17:26
Non à LaRem a écrit le 23/01/2019 à 12h46

C'est de l'humour, en aucun cas la réalité.

demander à un front nat. de faire la différence entre humour et réalité c'est un peu comme demander à un GJ de faire la différence entre fake news et info...

T'avais pas remarqué ?

Signaler Répondre

avatar
1789 n'a pas fini le boulot le 23/01/2019 à 13:20
Non à LaRem a écrit le 23/01/2019 à 12h46

C'est de l'humour, en aucun cas la réalité.

je crois deviner que le propos concernant collomb le baron
et ces propos sont amplement justifiés sauf à vouloir voir et revoir les faits qui le prouvent sans équivoque

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 23/01/2019 à 12:46
géant cet homme ? non risible ! a écrit le 23/01/2019 à 09h17

Ce serait donc être qualifié de "géant" quand on on acheté les voies qui vous ont mis sur le trône ?

Je ne vois rien de géant dans la gestion d'une ripoublique bananière

C'est de l'humour, en aucun cas la réalité.

Signaler Répondre

avatar
chasuble sale le 23/01/2019 à 11:08
CC a écrit le 23/01/2019 à 08h02

Nous ,dans le 4eme ,on aime bien notre maire ! Mme Perrin Gilbert...beaucoup moins !

Je préférai NPG à kimelfeld. J'ai écouté son intervention dans le figaro hier. Du vide sidéral... on aurait dit un marcheur. On lui demande d'être un politique avec une vision et non un manageur.

Signaler Répondre

avatar
géant cet homme ? non risible ! le 23/01/2019 à 09:17
Non à LaRem a écrit le 22/01/2019 à 13h43

Le président David contre l'édile Goliath. Encore une histoire de fronde. La fin est connue.
Cela sent la retraite pour le géant Goliath.

Ce serait donc être qualifié de "géant" quand on on acheté les voies qui vous ont mis sur le trône ?

Je ne vois rien de géant dans la gestion d'une ripoublique bananière

Signaler Répondre

avatar
NON c'est fini et heureusement le 23/01/2019 à 09:11
henon a écrit le 22/01/2019 à 22h14

Erreur. A partir des élections de 2020, un seul candidat ne peut prétendre être maire de Lyon et président de la Métropole de Lyon. Avec l’élection des conseillers métropolitains au suffrage universel direct, c’est la grande nouveauté. Jusqu’à ce jour, le président de la Métropole était élu par les conseillers métropolitains ce qui a permis à Gerard Collomb en 2014 d’être élu à la présidence de la Métropole en « achetant » les voix du groupe Synergies pourtant de centre droit. Mais tout comme l’argent n’a pas d’odeur, les places de vice président se vendent aux plus ambitieux qui ne regardent pas leur convictions politiques. En 2020, nous aurons bien un maire de Lyon et un président de la Métropole

ouf ! les électeurs dits "de droite" qui avaient élu un maire de droite, se sont bien fait berner par la traitrise de certains qui se sont conduits en traitre par certains maires qui avaient fait leur campagne CONTRE le COLON et se sont retrouvés à se faire acheter pour 2200 par mois par celui qui a bâti son règne sur la faiblesse des gens avec comme appât des rémunérations inutiles prélevées sur le dos de ses concitoyens

et tout ça ? pour s'assurer bien assis sur ses 25 mandats cumulés ....

et il voudrait que ça dure pardis !

Signaler Répondre

avatar
Flying suite le 23/01/2019 à 08:58
juste pour rappel a écrit le 23/01/2019 à 07h41

Je ne me rappelle pas de son élection.. ah oui après avoir lustré le séant de Colomb, il se sent poussé des poils de bonhomme.. mauvaise définition de la virilité mr le parachuté.

Si vous denoncez les parachutés, allez faire un tour du coté des LR... Il y a une tete d affiche qui a abandonné son mandat de maire... De divonne-les-bains.... Dans l ain

Signaler Répondre

avatar
CC le 23/01/2019 à 08:02

Nous ,dans le 4eme ,on aime bien notre maire ! Mme Perrin Gilbert...beaucoup moins !

Signaler Répondre

avatar
juste pour rappel le 23/01/2019 à 07:41

Je ne me rappelle pas de son élection.. ah oui après avoir lustré le séant de Colomb, il se sent poussé des poils de bonhomme.. mauvaise définition de la virilité mr le parachuté.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 22/01/2019 à 22:23
Inconnu a écrit le 22/01/2019 à 16h36

C'est qui ce Monsieur ?

Où habitez vous? Sur une ile déserte au bout du monde?

Signaler Répondre

avatar
henon le 22/01/2019 à 22:14

Erreur. A partir des élections de 2020, un seul candidat ne peut prétendre être maire de Lyon et président de la Métropole de Lyon. Avec l’élection des conseillers métropolitains au suffrage universel direct, c’est la grande nouveauté. Jusqu’à ce jour, le président de la Métropole était élu par les conseillers métropolitains ce qui a permis à Gerard Collomb en 2014 d’être élu à la présidence de la Métropole en « achetant » les voix du groupe Synergies pourtant de centre droit. Mais tout comme l’argent n’a pas d’odeur, les places de vice président se vendent aux plus ambitieux qui ne regardent pas leur convictions politiques. En 2020, nous aurons bien un maire de Lyon et un président de la Métropole

Signaler Répondre

avatar
Tonton le 22/01/2019 à 19:56

César vaa faire bouffer kimfeld par. Lion

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 22/01/2019 à 17:25

enfin une bonne nouvelle : un candidat qui ne briguera pas les 2 postes à la fois comme cela est pourtant possible et annoncé par gérard c

Signaler Répondre

avatar
bla bli bla blou le 22/01/2019 à 17:23

pour élire la métropole, cette fois ils ne vont pas tricher en mettant un seul bulletin de vote pour deux juridictions ?

Qu'est-ce qu'ils vont bien pouvoir inventer pour nous la mettre une fois de plus.

Signaler Répondre

avatar
parachute le 22/01/2019 à 17:22
drole a écrit le 22/01/2019 à 16h44

Moi j'en entendu l'inverse... Blache à la ville, blanc dans le 1er...

Mais parce qu il y en a encore qui croient que Blanc va remporter quelque chose a Lyon?
la grosse claque pour LR,... un beau parachuté qui a abandonné son mandat de maire et ses électeurs, tu parles d'un candidat!

je pense de plus en plus que LW ne veut pas que LR gagne, pour rester dans l opposition... je ne vois que ca pour expliquer le choix du maire de divine-les-bains

Signaler Répondre

avatar
drole le 22/01/2019 à 16:44
l'opportuniste a écrit le 22/01/2019 à 14h56

il se murmure Kimelfeld à la Métro et Blache à la Ville de Lyon, et on retourne encore sa veste du côté du 6e...Vivement que le 6e revienne à un maire de droite.

Moi j'en entendu l'inverse... Blache à la ville, blanc dans le 1er...

Signaler Répondre

avatar
Inconnu le 22/01/2019 à 16:36

C'est qui ce Monsieur ?

Signaler Répondre

avatar
Fédéral le 22/01/2019 à 16:06

En fait cela fera 2 anciens premiers secrétaires du PS comme candidats. Collomb et Kimelfeld ont été tous les 2 des bons socialistes. Avis aux benêts du centre droit qui vont les soutenir.
Ils sont vraiment de gauche !!!!

Signaler Répondre

avatar
l'opportuniste le 22/01/2019 à 14:56

il se murmure Kimelfeld à la Métro et Blache à la Ville de Lyon, et on retourne encore sa veste du côté du 6e...Vivement que le 6e revienne à un maire de droite.

Signaler Répondre

avatar
blanc bonnet le 22/01/2019 à 14:05

il ne risque pas grand chose... voire même d être élu
quand on voit le pimpim des LR...

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 22/01/2019 à 13:43

Le président David contre l'édile Goliath. Encore une histoire de fronde. La fin est connue.
Cela sent la retraite pour le géant Goliath.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.