Incendie mortel route de Vienne : l'heure est au recueillement

Incendie mortel route de Vienne : l'heure est au recueillement
Des fleurs sont disposées en mémoire des victimes sur les barrières délimitant la zone de l'incendie -LyonMag

Après l'incendie mortel de samedi soir route de Vienne dans le 8e arrondissement de Lyon, les riverains témoignent leur émotion après ce drame, mais également leur inquiétude sur l'insécurité dans le quartier.

"Aujourd'hui nous n'avons pas plus d'informations. Nous laissons le procureur de la République et la police avancer sur l'enquête. A l'heure actuelle, la piste du crime est envisagée, mais rien n'est confirmé. Cet établissement était visé depuis longtemps, on peut quand même penser à une affaire de chantage ou autre. Attendons les résultats", témoigne Christian Coulon, maire du 8e arrondissement de Lyon, encore sur place ce lundi matin, devant les ruines de l'immeuble, au côté de la police.

Les riverains sont également sous le choc de l'événement. Un jeune papa, dont la fille est scolarisée dans la même école que la victime, ne peut s'empêcher de retenir son émotion : "J'ai vu l'incendie en direct. C'était un feu de fou. Anna était dans la même école que la mienne. Aujourd'hui l'école est en deuil. Ce matin il y avait une ambiance pesante. Une cellule va être mis en place pour donner des explications à nos enfants et les accompagner".

Si la majorité des habitants croisés devant les lieux du drame est toujours très émue trois jours après les faits, beaucoup sont également en colère : "Il faut également se poser la question sur l'insécurité qui règne dans le quartier : "Le quartier est maudit. Quand ce n'est pas une voiture qui brûle, c'est un immeuble qui s'effondre ou qui brule. Il faut que ça cesse. Les habitants vivent dans un climat permanent d'insécurité", affirme une retraitée venue constater les dégâts. "Ce n'est pas les mêmes événements qui se produisent à chaque fois. Il ne faut pas comparer la chute d'un immeuble à un incendie probablement criminel. Ce sont deux choses très distinctes, même si les résultats sont tout aussi tragiques", a nuancé Christian Coulon.

Un problème pour l'activité commerçante de la rue. Certains gérants de commerces pensent que ce climat pesant pourrait pénaliser leur affaire : "Ce n'est pas la première fois. J'ai peur que les clients ne reviennent pas. Il faut vraiment faire quelque chose pour permettre aux gens du quartier de se sentir bien", affirme le gérant d'un bar, située en face de l'immeuble incendié.

Une marche blanche est prévue ce jeudi 14 février à 16h45 depuis l'école Phlibert Delorme jusqu'au square Antoine-Fonlupt. Une cagnotte a également été mise en place pour accompagner les proches des victimes.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
med le 21/02/2019 à 21:05

je suis papa d' une fille de 9 ans j'ai un sentiment d' insécurité j'ai appeler plusieurs fois la police quand il on brûlé toutes ses voiture j ai appeler les pompiers il ont brûler ma voiture garé au 128 rte de vienne on es plus en sécurité dans se quartiers quand j ai vu des dealers installé j ai prévenu la police rien a été fait malheureusement il a fallu des victimes nous sommes toujours sous le choc mes pensées vont vert les victimes il on rien demandé hélas il leurs pris leurs vie sais dégueulasse il on aucun scrupule avoir arracher la vie a ses innocent qui il aie en enfer ceux qui on fait cela tout leurs vie qui il soie hanté toutes leurs nuits

Signaler Répondre

avatar
Riveraine le 14/02/2019 à 21:25

J'habite le quartier depuis 7 ans. C'est un quartier sur la brèche, à la fois plein de promesses et en même temps en danger. Ce drame vient mettre un coup d'arrêt au futur. J'aimerais que la mairie investisse de l'humain , de la médiation , en partenariat avec les associations qui font déjà du beau travail sur le terrain. On nous parle de raser les immeubles , de repousser le problème plus loin. La mixité sociale est une richesse, elle est très présente dans ce quartier , il faut la maintenir, parlons plutôt de rénovation , pensons ce quartier pour ses habitants . Fuir, ce serait laisser ce quartier pourrir. Je suis bouleversée par ce qui s'est passé, j'y pense chaque instant. Toutes mes pensées aux familles des victimes.

Signaler Répondre

avatar
VIIITE le 14/02/2019 à 07:23

Quartier acheté rapidement par les communautés ...financées comment ? Le prêt mosquée? ?..on ne nous dit pas tout ....secteur à cloisonner par l armée pour contrôler entrées et sorties ...on est en guerre ou pas ?

Signaler Répondre

avatar
Memphis le 13/02/2019 à 20:20

Certains ne se sentent vraiment pas concernés par ce drame. Les noms des donateurs sont révélateurs....et pourtant ! Peut-être reservent-ils leur générosité au boulanger

Signaler Répondre

avatar
comme d hab le 13/02/2019 à 15:59
cedrix73 a écrit le 13/02/2019 à 14h51

Voilà le résultat du la laxisme flagrant des autorités !! A force de laisser la violence escalader, des innocents en paient le prix !
La boulangerie en question avait déjà subi des jets de pierre, l'incendie volontaires de deux véhicules et même une attaque avec un fourgon bélier incendié... Une année de terreur sans même qu'une enquête fut menée à bien et des arrestations menées !
N'importe quel imbécile aurait remarqué que l'intention première de ces criminels était de bouter le feu à la boulangerie, pourquoi n'a t-on pas relogé cette famille ailleurs, puisque la loi a abandonné ce quartier depuis longtemps ? Cette famille innocente aurait pu être sauvée !
Toutes mes pensées à ce pauvre papa qui a perdu sa famille et tout ce qu'ils ont construit toutes ces années.

je pense sincèrement que la police et le maire sont ont au courant... qu ils n'agissent pas par peur, complicité ou débilité

on nous sort souvent l'idée que chopé un délinquant c est bien, mais chopper tout le réseau, c est mieux... résultat des courses, on n'intervient plus, sauf pour choper les gros poissons... souvent bien introduits dans les milieux politique et de justice....
et on en arrive la!

j espere qu une enquête de l IGPN fera la lumière sur cette affaire... mais aussi qu un media/orgnaisme indépendant se penchera dessus....
je n ai plus confiance en ces polices, magistrats, élus... trop c est trop

Signaler Répondre

avatar
cedrix73 le 13/02/2019 à 14:51

Voilà le résultat du la laxisme flagrant des autorités !! A force de laisser la violence escalader, des innocents en paient le prix !
La boulangerie en question avait déjà subi des jets de pierre, l'incendie volontaires de deux véhicules et même une attaque avec un fourgon bélier incendié... Une année de terreur sans même qu'une enquête fut menée à bien et des arrestations menées !
N'importe quel imbécile aurait remarqué que l'intention première de ces criminels était de bouter le feu à la boulangerie, pourquoi n'a t-on pas relogé cette famille ailleurs, puisque la loi a abandonné ce quartier depuis longtemps ? Cette famille innocente aurait pu être sauvée !
Toutes mes pensées à ce pauvre papa qui a perdu sa famille et tout ce qu'ils ont construit toutes ces années.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 13/02/2019 à 02:34

Et voilà... l’actualité avance. Maintenant, on oubli tout !!

Signaler Répondre

avatar
Mikado le 12/02/2019 à 13:12
Élus irresponsables a écrit le 12/02/2019 à 09h42

Parce qu'ils ont peur?

Et vu ce qu'il vient de ce passer on peut les comprendre.

Et depuis quand les citoyens devraient faire le travail de la police? Ce n'est pas leur rôle!

Vous avez une drôle de perception de l'état de droit.

Je suis d accord avec vous mais le.probleme n est pas ma conception de l état de droit puisque force est de constater que nous sommes dans un état de non droit. A partir du moment où en toute impunité, un camion benne est lancé contre le commerces, que des voitures sont brûlées en toute impunité et qu' un individu met le feu à la vue de tous, et ce en toute impunité, que l insecurite gangrene ce quartier en toute impunite, nous ne sommes pas dans un État de droit qui protège les honnêtes gens. Il s agit d un état défaillant sur ses missions régaliennes

Signaler Répondre

avatar
Élus irresponsables le 12/02/2019 à 09:42
Mikado a écrit le 12/02/2019 à 09h22

Quels trafics ? Pourquoi les riverains ne réagissent pas contre les gens qui causent l insécurité?

Parce qu'ils ont peur?

Et vu ce qu'il vient de ce passer on peut les comprendre.

Et depuis quand les citoyens devraient faire le travail de la police? Ce n'est pas leur rôle!

Vous avez une drôle de perception de l'état de droit.

Signaler Répondre

avatar
Mikado le 12/02/2019 à 09:22
Élus irresponsables a écrit le 12/02/2019 à 09h06

La chute d'un immeuble ce n'est pas de l'insécurité?
On devrait mettre mr Coulon sous l'immeuble quand il chute on verra si il se sent en sécurité.

Les élus du 8eme et du 7eme ont abandonnés la Route de Vienne c'est devenu un cloaque infâme d'insalubrité, de violence, de squat, et de trafics en tout genre.

Et leur politique de la ville se cache derrière: "on voulait garder l'identité de faubourg "!
Maintenant il y a des morts, dont une enfant et une femme enceinte, il leur faut quoi pour commencer à arranger la vie de ce quartier?
De l'argent a Lyon il y en a!

Quels trafics ? Pourquoi les riverains ne réagissent pas contre les gens qui causent l insécurité?

Signaler Répondre

avatar
Élus irresponsables le 12/02/2019 à 09:20
Destructoration Constructuve a écrit le 11/02/2019 à 15h42

Toute mes pensées aux familles des victimes.
Les évènements tragiques n’arrêterons que quand la municipalité et les promoteurs reprendront en main ce quartier pour proposer une nouvelle offre immobilière haut de gamme ... et repousser encore plus loin les populations qui se plaignent de l'insécurité.
Ce quartier populaire est à l'abandon. Il n'intéresse personne. Les immeubles vacants et incendiés du 118 rte de vienne, achetés par un promoteur, attendent leur sort. Mais les futurs acquéreurs ne se bousculent pas et le projet d'immeuble reste lettre morte.
Un immeuble qui brule n'est une bonne affaire pour le promoteur Vinci qui a pris ses aises sur l'ancien hôpital (oasis park).
Mais je ne suis pas certain que les habitants du quartier ait les moyens d'y acheter un appartement.
Espérons seulement que les immeubles effondrés soit achetés par la mairie et remplacés par de nouveaux logements sociaux neufs pour les habitants du quartier prioritairement (ou uniquement).

Il faudra encore attendre une décennie pour que cela change. Alors, le mieux à faire est de déménager.

Tous au défilé !! Tous

Oui il suffit de voir le fameux PUP Duvivier (https://www.leprogres.fr/lyon/2017/05/16/la-restructuration-urbaine-de-l-ilot-duvivier-cronstadt-au-menu)
pris d'une léthargie administrative depuis des années, cela fait plus de 20 ans que c'est une friche industrielle abandonnée, ou ce succède les squats, et les incendies dans l'indifférence de la mairie.

Une partie de la Route de Vienne (dans le 7eme) doit être réhabilitée avec des programmes neufs entre l'avenue Berthelot et la rue Paul Duvivier mais on attends toujours...
Et ça ne réglera pas les soucis de la Route de Vienne dans le 8ème.

Pour mettre du fric a la Confluence/ZAC Girondins/ ZAC Bon lait/ Part Dieu là y'a du monde par contre.

Signaler Répondre

avatar
Élus irresponsables le 12/02/2019 à 09:06

La chute d'un immeuble ce n'est pas de l'insécurité?
On devrait mettre mr Coulon sous l'immeuble quand il chute on verra si il se sent en sécurité.

Les élus du 8eme et du 7eme ont abandonnés la Route de Vienne c'est devenu un cloaque infâme d'insalubrité, de violence, de squat, et de trafics en tout genre.

Et leur politique de la ville se cache derrière: "on voulait garder l'identité de faubourg "!
Maintenant il y a des morts, dont une enfant et une femme enceinte, il leur faut quoi pour commencer à arranger la vie de ce quartier?
De l'argent a Lyon il y en a!

Signaler Répondre

avatar
Soyez citoyens le 12/02/2019 à 07:30

De quelle insécurité parlez vous ? Quel type de personnes créé cette insécurité? Quelles sont les caractéristiques de ces personnes responsables de cette insécurité dans ce quartier ? Comment peut on les reconnaître et les identifier?

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 11/02/2019 à 19:13
MAX a écrit le 11/02/2019 à 15h35

C'est un quartier qui appartient aux dealers depuis longtemps.

Comme beaucoup d'autres quartiers
Pratiquement partout en fait

Signaler Répondre

avatar
Destructoration Constructuve le 11/02/2019 à 15:42

Toute mes pensées aux familles des victimes.
Les évènements tragiques n’arrêterons que quand la municipalité et les promoteurs reprendront en main ce quartier pour proposer une nouvelle offre immobilière haut de gamme ... et repousser encore plus loin les populations qui se plaignent de l'insécurité.
Ce quartier populaire est à l'abandon. Il n'intéresse personne. Les immeubles vacants et incendiés du 118 rte de vienne, achetés par un promoteur, attendent leur sort. Mais les futurs acquéreurs ne se bousculent pas et le projet d'immeuble reste lettre morte.
Un immeuble qui brule n'est une bonne affaire pour le promoteur Vinci qui a pris ses aises sur l'ancien hôpital (oasis park).
Mais je ne suis pas certain que les habitants du quartier ait les moyens d'y acheter un appartement.
Espérons seulement que les immeubles effondrés soit achetés par la mairie et remplacés par de nouveaux logements sociaux neufs pour les habitants du quartier prioritairement (ou uniquement).

Il faudra encore attendre une décennie pour que cela change. Alors, le mieux à faire est de déménager.

Tous au défilé !! Tous

Signaler Répondre

avatar
MAX le 11/02/2019 à 15:35

C'est un quartier qui appartient aux dealers depuis longtemps.

Signaler Répondre

avatar
Bruce Wayne le 11/02/2019 à 14:57

Toutes mes condoléances à la famille des défunts, bon rétablissement aux personnes blessées.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.