Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Jean-Paul Bret - LyonMag/JazzRadio

Asvel Arena : “La solution proposée par GL Events mérite d’être étudiée”

Jean-Paul Bret - LyonMag/JazzRadio

Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, était l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Que se passe-t-il autour du projet d’Arena de l’Asvel ? Ce projet de salle multifonction de 13 500 places, porté par la SPSM (société de projet de stade multifonction) pour le club villeurbannais, semble au point mort. "C’est vrai que depuis l’été dernier, le projet patine, reconnait Jean-Paul Bret. Il s’est éloigné de ce qui avait été posé initialement. Les ambitions originelles ne sont plus tout a fait au rendez-vous." Au premier semestre 2011, tout semblait être acté pour démarrer le processus administratif des enquêtes publiques. Mieux, le permis de construire aurait du être validé le 26 janvier dernier. Mais plusieurs pierres d’achoppements ont retardé la mise en place effective du projet. L’acquisition des terrains du site de l’usine ABB de Villeurbanne en particulier, qui doit accueillir le futur ouvrage, dont une parcelle appartient à un privé qui fait monter les enchères. " Les 4/5 des terrains appartiennent à la communauté urbaine, mais 1/5 du total appartient à la société privée HomeBox. La parcelle n’est actuellement pas vendue, et la tendance de propriétaire a été de faire monter les prix et de se sentir désiré sur un marché privé", regrette l’édile villeurbannais. Une réalité qui pousse la collectivité à trouver d’autres solutions. "Ce que nous cherchons a faire avec la SPSM dans le cadre de notre partenariat qui existe depuis longtemps, mais qui s’est affaibli ces derniers mois, c’est de voir comment le projet tel qu’ils l’envisagent aujourd’hui peut rentrer dans les 4,5 hectares de terrain appartenant à la communauté urbaine, explique Bret. Mais nous n’avons pas renoncé pour autant à cet autre hectare."

Le coût du projet est également un frein à sa réalisation. Initialement budgété à 130 millions d’euros, sans participation des collectivités locales, il semble aujourd’hui rebuter les investisseurs privés qui, un à un, se défaussent. Au point que la future Arena pourrait prendre une autre tournure. GL Events, qui a réalisé les aménagements intérieurs de la salle olympique modulable de basket de 12 000 places pour les JO de Londres, verrait bien l’Asvel recycler l’enceinte, pour un coût plus de 4 fois moins cher que le projet initial (30 millions d’euros). "Cette solution doit être étudiée", confesse Bret qui met toutefois en garde. "L’ambition initiale du projet s’accommode mal d’un simple recyclage. Il faut avoir une contenance suffisante. Un des atouts du projet était de ne pas accueillir simplement du basket. Si cette salle de 12 000 places ne devait accueillir que du basket, cela rendrait les équilibres difficiles. Et si l’objectif est simplement avoir un étage de plus que l’Astroballe, ce n’est pas la peine de faire tout ça." Le réutilisation de l’ouvrage sportif ne garantit pas pour autant son installation à Villeurbanne. "Il y a toujours une volonté de l’Asvel de développer son projet à Villeurbanne, coupe Bret. Il l’avait bien compris il y a deux ans. Je pense que tout autre hypothèse d’une salle ailleurs qu’à Villeurbanne serait un projet extrêmement difficile à monter." Et pourtant, Tony Parker évoquait lundi sur les ondes de RMC un possible rapprochement entre l’Asevl et l’OL concernant l’Arena. Pourrait-elle finalement atterrir à Lyon ? "Il y a eu dans ce projet beaucoup de choses qui ont été dites. Je prends ces rumeurs avec de la réserve. L’Asvel n’est pas une franchise américaine, ce n’est pas un club de basket que l’on peut emmener dans une autre ville. Ce qui fait sa force, c’est la réalité de son histoire, c’est le lien avec les sections amateurs, c’est le soutien de la collectivité. Croire que l’on peut monter un projet comme celui-là ailleurs, c’est aller vers beaucoup de difficultés pour les promoteurs du projet. Ils l’avaient compris et ils devraient continuer à le comprendre."

L’interview complète à retrouver en podcast audio sur LyonMag.com.



Tags : bret | arena | ASVEL |

Commentaires 2

Déposé le 03/02/2012 à 09h12  
Par jm Citer

Depuis quand les marchés publics sont-ils étudiés à Lyon ?

Déposé le 02/02/2012 à 13h53  
Par droite villeurbannaise Citer

kim-jung bret n'a pas impliqué dans la déroute de son projet le gouvernement ? c'est étonnant. il est en petite forme. lui qui n'arrête pas de dire en conseil municipal :"c'est pas de ma faute, ce sont les autres" il aurait du mouiller dans son interview gérard collomb son grand ami patron du Grand Lyon, bernard rivalta son ami du sytral et jean-jacques queyranne son pote de la région.

allez paulo, ressaisis toi, tu baisses de régime.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.