Affaire Nouri : une cinquantaine d'élus soutiennent Gérard Collomb

Affaire Nouri : une cinquantaine d'élus soutiennent Gérard Collomb
Gérard Collomb et Roland Bernard, lui aussi signataire du communiqué - LyonMag

Gérard Collomb était jusqu'à présent bien seul pour se défendre après les révélations du Canard Enchaîné sur l'enquête du Parquet national financier.

Mais ses plus fidèles soutiens ont finalement réagi. A travers un communiqué, une cinquantaine d'élus ont décidé de reprendre les éléments de langage et de défense de l'ancien ministre de l'Intérieur.

"On ne peut que s’étonner de la diffusion soudaine d’une telle information à 9 mois à peine des élections municipales et métropolitaines", indiquent-ils. "Qui peut sérieusement croire que la diffusion soudaine d’informations d’une enquête en cours ne constitue pas un épisode supplémentaire de la campagne de caniveau dont Gérard Collomb fait l’objet ces dernières semaines ?", rajoutent les élus, du parlementaire au maire en passant par le simple conseiller municipal.

Parmi eux, on retrouve ses adjoints Richard Brumm, Fouziya Bouzerda, Anne-Sophie Condemine, Alain Giordano ou encore Yann Cucherat. Mais aussi la députée LREM Blandine Brocard et le maire de Chassieu Jean-Jacques Sellès.

On relèvera l'absence remarquée de Georges Képénékian, 1er ajdoint au maire. Et du reste des députés rhodaniens, qui doivent pourtant tous leur poste à Gérard Collomb, qui les avaient imposés à Paris;

Sur le fond de l'affaire de détournement de fonds présumés concernant le travail à la Ville de Lyon de l'ex-femme de Gérard Collomb, Meriem Nouri, les élus restent toutefois prudents : "Loin de nous l’idée de remettre en cause le droit de la justice à enquêter partout et à tout moment dès lors que des faits lui sont signalés. Les élus ne sont en rien différents des citoyens qu’ils représentent et la justice se doit bien d’être la même pour tous".

30 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
à vomir le 11/06/2019 à 23:46
Où est le DRH a écrit le 11/06/2019 à 19h38

La Mairie de Lyon, dispose t-elle d'un service du personnel avec l'équivalent d'un DRH comme dans le privé
Difficile d'imaginer que l'on puisse embaucher une personne en sureffectif dans des services pendant plusieurs années, et rajouter en plus des heures supplémentaires , qui ne peuvent se justifier dans cette situation
Qui dirige ?

bonne question :o et vive l'argent du crétin de contribuable que nous sommes, youpi

Signaler Répondre

avatar
TK est un frimeur le 11/06/2019 à 21:49

Quand Melenchon se fait perquisitionner la justice est indépendante, mais quand c'est Collomb ces élus trouvent qu'il y a une drôle de coïncidence ?

A vomir !

Signaler Répondre

avatar
shortland street le 11/06/2019 à 21:48

Il faut apparemment rappeler à ces gens ces élus que la justice est indépendante et impartiale en France !


Franchement ils sont ridicules.

Et pourtant quand M. Melenchon s'est fait perquisitionner, ces mêmes élus se rappelaient et nous rappelaient que la justice française est indépendante !

Signaler Répondre

avatar
Où est le DRH le 11/06/2019 à 19:38
COLOMB / FILLON a écrit le 11/06/2019 à 08h18

J'ai lu avec intérêt l'article du Progrès, dans lequel l'ex maire du 4, explique , que cette dame était venu en SUR effectif, dans ses services, comment justifier un sur effectif, dans la situation de sur imposition des contribuables;
On comprendra donc que c'était un emploi de complaisance,
Des heures supplémentaires , ajoutées à un sur effectif, très bonne gestion de l'argent public, j'ai honte les urgences médicales sont en sous effectif et on ne fait rien.

La Mairie de Lyon, dispose t-elle d'un service du personnel avec l'équivalent d'un DRH comme dans le privé
Difficile d'imaginer que l'on puisse embaucher une personne en sureffectif dans des services pendant plusieurs années, et rajouter en plus des heures supplémentaires , qui ne peuvent se justifier dans cette situation
Qui dirige ?

Signaler Répondre

avatar
Tous unis ? le 11/06/2019 à 12:16
COLOMB / FILLON a écrit le 11/06/2019 à 08h18

J'ai lu avec intérêt l'article du Progrès, dans lequel l'ex maire du 4, explique , que cette dame était venu en SUR effectif, dans ses services, comment justifier un sur effectif, dans la situation de sur imposition des contribuables;
On comprendra donc que c'était un emploi de complaisance,
Des heures supplémentaires , ajoutées à un sur effectif, très bonne gestion de l'argent public, j'ai honte les urgences médicales sont en sous effectif et on ne fait rien.

Les médias sont entrain de passer sous silence les dérives financières de beaucoup d'élus et d'administrations, ont-ils un intérêt caché et non avouable ?

Signaler Répondre

avatar
COLOMB / FILLON le 11/06/2019 à 08:18

J'ai lu avec intérêt l'article du Progrès, dans lequel l'ex maire du 4, explique , que cette dame était venu en SUR effectif, dans ses services, comment justifier un sur effectif, dans la situation de sur imposition des contribuables;
On comprendra donc que c'était un emploi de complaisance,
Des heures supplémentaires , ajoutées à un sur effectif, très bonne gestion de l'argent public, j'ai honte les urgences médicales sont en sous effectif et on ne fait rien.

Signaler Répondre

avatar
Boumbata le 09/06/2019 à 19:28

C’est normal en république bananière franco islamique.

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 09/06/2019 à 11:05

Les politiques ont des passe-droits :
Le citoyen lambda à des passe-tordus.......

Signaler Répondre

avatar
Papy le 08/06/2019 à 17:20

Papy Bernard : les pochettes ne se font plus depuis longtemps ! C’est ringard et arrogant !

Signaler Répondre

avatar
bibiloulou le 08/06/2019 à 10:15

normal il y doit y avoir des complice

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 08/06/2019 à 02:11
la belle affaire ! a écrit le 07/06/2019 à 10h28

Dans cette affaire, le moment de la diffusion de l'info n'est pas l'essentiel même si par opportunisme électoral, certains se sont peut-être lâchés !
Le plus important est le fond de l'affaire.Si effectivement, G. Collomb a utilisé son pouvoir pour améliorer le revenu de cette personne, il est temps, avant l'élection de 2020 de connaître la vérité.

Le "Pénélope gate" lyonnais n'a rien à envier à celui de Fillon qui pensait jusqu'au bout qu'il serait élu président malgré ses affaires , les électeurs lui ont démontré le contraire.

Il est temps aux électeurs lyonnais de faire le ménage aussi pour dégager le barons et ses affidés et ces pratiques d'un autre siècle. L'argent de nos impôts ne sert pas à engraisser ces parasites!

Signaler Répondre

avatar
Qui sera le P erdant ! K rejoint K, qu le 07/06/2019 à 22:41

La corde soutien bien le P.....! ???? Et les sourtifs ne soutiennent plu
S les charmes de s copines ou maîtresses

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 07/06/2019 à 20:47

A l entendre parler je cité ; ( les élus doivent être condamner comme le simple citoyen
Par la justice )
Qu en pensez vous les lyonnais !!

Signaler Répondre

avatar
Noel le 07/06/2019 à 17:56

Quelle belle vie ces politicards !

Signaler Répondre

avatar
la belle affaire ! le 07/06/2019 à 10:28

Dans cette affaire, le moment de la diffusion de l'info n'est pas l'essentiel même si par opportunisme électoral, certains se sont peut-être lâchés !
Le plus important est le fond de l'affaire.Si effectivement, G. Collomb a utilisé son pouvoir pour améliorer le revenu de cette personne, il est temps, avant l'élection de 2020 de connaître la vérité.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 07/06/2019 à 10:09
Hector a écrit le 07/06/2019 à 09h26

1995 à 2018, cela fait 23 ans (et non 9) et donc 500.000 / 23 = 21.740 €/an , soit 1.811 €/mois. Par ailleurs, quand on lit la presse, on n'arrive pas à savoir si ces 500.000 € représentent la totalité de la rémunération ou juste les "heures supplémentaires". Bref, il est urgent d'attendre la suite de l'enquête avant de proférer des c...

.... et non, c'est bien sur 9 ans, de 2009 à 2018 :
""""" Le montant des détournements présumés serait estimé à plus de 500 000 euros, étalés sur la période 2009-2018.""""
https://www.lyonmag.com/article/101562/gerard-collomb-rien-cache-et-rien-a-cacher-les-lyonnais-le-savent-bien

.... nous en sommes donc bien à plus de 55 000 euros d'heures sups par an, en plus de son salaire !!

.... mais vous avez raison, attendons la suite... ça va être "piment" :))

Signaler Répondre

avatar
Ça sent la fin le 07/06/2019 à 10:09

Il n'a trouvé que 50 personnes sur toute la métropole pour le défendre ?

Même ses adjoints n'ont pas signé...cette déchéance est d'une tristesse

Signaler Répondre

avatar
Hector le 07/06/2019 à 09:26
boubouphile a écrit le 07/06/2019 à 07h56

Bravo pour le calcul... voilà une fonctionnaire qui effectue aussi des extras et (ou) heures de nuit ? Pour les signataires, certains n’ont pas trop le choix s’ils veulent conserver leur poste et leurs indemnités...

1995 à 2018, cela fait 23 ans (et non 9) et donc 500.000 / 23 = 21.740 €/an , soit 1.811 €/mois. Par ailleurs, quand on lit la presse, on n'arrive pas à savoir si ces 500.000 € représentent la totalité de la rémunération ou juste les "heures supplémentaires". Bref, il est urgent d'attendre la suite de l'enquête avant de proférer des c...

Signaler Répondre

avatar
oh le pôvre bichon !! le 07/06/2019 à 09:17
danilo a écrit le 07/06/2019 à 08h41

Les rats ne se mangent pas entre eux !!!!Trop d'intérêts en jeu ! Comme des maires de droite appelant à voter Macron , aux municipales à venir !
je retourne ma veste , mais toujours du bon côté !.........

c'est exactement le cas du "tout petit" aux sens propre et figuré, maire de Chassieu, qui aux dernières élections municipales a passé son temps presque intégral à critiquer pis et pendre le baronnet
et, avec contrepartie d'une indemnité de 1800 euros en plus de sa retraite, et de ses indemnités de maire, il s'est retrouvé à soutenir et à figurer dans la liste des maires qui ont voté pour l'avènement au trône à la présidence de la métropole, alors que la majorité des élus de la métropole sortant des urnes était de droite ....

et ce petit maire est celui qui a annulé les conseils de quartier sous prétexte qu'on se permettait de le critiquer -

Lisez ceci, ainsi qu les commentaires qui suivent -c'est révélateur de la probité et de l'intégrité de la personne concernée
https://www.lyonmag.com/article/96406/rhone-un-maire-suspend-les-conseils-de-quartier-qu-il-juge-opposes-a-son-action

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 07/06/2019 à 09:00

- on retrouve ses adjoints Richard Brumm, Fouziya Bouzerda, Anne-Sophie Condemine, Alain Giordano ou encore Yann Cucherat. Mais aussi la députée LREM Blandine Brocard et le maire de Chassieu Jean-Jacques Sellès.-

Elle est bonne encore la soupe, pour quelques mois, après cette liste ira elle aussi se chercher un emploi, plus intègre de moralité !!

Signaler Répondre

avatar
Chicane le 07/06/2019 à 08:48

Ahurissant ! Quand je pense que je connais un Agent-e de la Mairie mis au placard depuis plus de 4 ans faute de poste vacant ou d’impossibilité de reclassement. Aujourd’hui on lui instruit un dossier pour une retraite d’office donc forcé qu’elle refuse, elle se bat et a mis l’affaire au Tribunal Administratif de Lyon. Le défenseur des droit à instruit une enquête au sein du service Emploi et Parcours Professionnel de la Mairie de Lyon qui a pris fin mars 2019. Le défenseur des droits à déposé au tribunal pour discrimination auprès de cet Agent-e. En parallèle cet Agent-e a pris un avocat est à instruit également une procédure. Depuis plus de 4 ans, son dossier a été mis au placard. Son dossier n’a jamais été étudié en commission de reclassement. Aucune de solution de maintien à l’emploi pour cet Agent-e malgré l’intervention en vain des syndicats et de lettres par milliers à des supérieurs hiérarchiques. Ils préfèrent la payer à rien foutre pendant plus de 4 ans en cumulant revenus de maintien de salaire ajouter à l’allocation de chômage plutôt que d’avoir régulariser sa situation car oui il faut rappeler qu’un fonctionnaire privé d’emploi contre son gré à le droit de percevoir le chômage ajouter a certaines sources de revenus. Et oui sachez comment l’argent des citoyens lyonnais est gérés au sein des services de la Mairie c’est ahurissant. Et ensuite il faut mettre un quota de PV pour remplir les caisses de la Mairie de Lyon pour pouvoir payer magouille et compagnie. Je signale que cet Agent-e est Apte au travail et élevé seule son enfant. Sa situation est irrémédiablement compromise mais le Maire préfère la laisser en danger avec son enfant plutôt que d’intervenir face à cette situation inadmissible. En effet, 2 courriers recommandées avec accusé de réception sont partis depuis 6 mois aucune réponse. Le Maire ne pourra pas dire qu’il n’est pas au courant le doublon de ces courriers ont été aussi envoyés par mail au cabinet du Maire et cette affaire a fait tellement de bruit que beaucoup de supérieurs hiérarchiques sont au courant. Dialogue de sourd ! Honte à vous.... cette affaire n’est pas fini...

Signaler Répondre

avatar
danilo le 07/06/2019 à 08:41

Les rats ne se mangent pas entre eux !!!!Trop d'intérêts en jeu ! Comme des maires de droite appelant à voter Macron , aux municipales à venir !
je retourne ma veste , mais toujours du bon côté !.........

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 07/06/2019 à 08:11

il l'a donc bien "nourri"

Signaler Répondre

avatar
Lepapet le 07/06/2019 à 08:02

Elle a bien dit l'ancienne compagne; cet forme d'aveux si... explicite :
"On m'a donné des heures supplémentaires", et non j'ait FAIT des heures
supplémentaires. Toute la différence est là.
A la mairie de Lyon, faites-vous vite embauché, on donne des heures supplémentaires à celles et ceux qui ne les réclament pas.
Un dégrèvement (lui aussi supplémentaire) s'impose de DROIT sur les
impôts fonciers de ces pauvres contribuables lyonnais au titre de 2019 voir 2020...

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 07/06/2019 à 07:56
Skyy69009 a écrit le 07/06/2019 à 06h38

Certains ici ne voyait pas le problème en nous expliquant qu'ils s'agissaient d'emplois de catégorie C payés au SMIC. Mais 500 000 € en 9 ans, ça fait le "SMIC" à 4629 € par mois ! Ça fait 38 heures supplémentaires par semaine soit 73 heures travaillées / semaine !

Bravo pour le calcul... voilà une fonctionnaire qui effectue aussi des extras et (ou) heures de nuit ? Pour les signataires, certains n’ont pas trop le choix s’ils veulent conserver leur poste et leurs indemnités...

Signaler Répondre

avatar
coucou la gamelle le 07/06/2019 à 07:50

On vient encore chercher la soupe ? On n’a pas les cuisses propres ? Miam miam la bonne gamelle

Signaler Répondre

avatar
politicienvendu le 07/06/2019 à 07:27

Plus dur sera la chute !!

Signaler Répondre

avatar
fillongate le 07/06/2019 à 07:12

voilà la liste des obligés de GG, ceux qui lui doivent leurs indemnités donc ils n'ont pas le choix - sans parler des pressions et autres qui ont dû leur être fait pour les obliger à sortir du bois- en avant le titanic :) toujours aussi pitoyable.
Pour une affaire qui est connue des services et élus depuis des lustres, il était temps que les électeurs le sachent avant de redonner un 4ème bail à notre baronnet tout puissant et cumulard!

Signaler Répondre

avatar
cricou 69 le 07/06/2019 à 07:11

Ah oui ,quand même. ...joli SMIC

Signaler Répondre

avatar
Skyy69009 le 07/06/2019 à 06:38

Certains ici ne voyait pas le problème en nous expliquant qu'ils s'agissaient d'emplois de catégorie C payés au SMIC. Mais 500 000 € en 9 ans, ça fait le "SMIC" à 4629 € par mois ! Ça fait 38 heures supplémentaires par semaine soit 73 heures travaillées / semaine !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.