Hervé Fleury : "Aujourd’hui, les jeunes hésitent entre l’Institut Paul-Bocuse et l’école hotellière de Lausanne"

Hervé Fleury, vice-président délégué de l’Institut Paul Bocuse, est l’invité ce mercredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Hervé Fleury : "Aujourd’hui, les jeunes hésitent entre l’Institut Paul-Bocuse et l’école hotellière de Lausanne"
Hervé Fleury et Gérard Angel - LyonMag

Ce mardi, la première pierre des nouveaux locaux de l’Institut Paul-Bocuse était posée à Ecully. "Nous sommes tellement bien à Ecully que nous avons décidé de rester. Mais il fallait augmenter la capacité d’accueil de notre école. Une magnifique opportunité s’est présentée avec le petit château de la Roseraie à 300 mètres de notre château du Vivier", annonce Hervé Fleury.

Actuellement, l’Institut accueille 900 étudiants de 55 nationalités différentes sur son campus. Sans oublier les 300 étudiants à Lima au Pérou, à Séoul en Corée du Sud et à Singapour.

"Cette extension va nous permettre de créer 22 salles de cours et un amphithéâtre de 250 places. On va pouvoir accueillir 350 étudiants de plus", poursuit Hervé Fleury, qui estime qu’aujourd’hui, "les jeunes hésitent entre l’Institut Paul-Bocuse et l’école de Lausanne en Suisse".

"Paul Bocuse a inspiré cette école et il continue à le faire", conclut-il.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Error 404 le 12/10/2019 à 11:15

Ce sera difficile de maintenir la reconnaissance de Paul Bocuse sans Paul Bocuse
D'une façon générale il est risqué de faire reposer l'avenir sur un nom, ce que les grands mégalos refusent de voir bien entendu.
Et Monsieur était vraiment un très grand mégalo malgré toutes ses qualités

Signaler Répondre

avatar
Jeanlegain le 09/10/2019 à 16:11
zigounette a écrit le 09/10/2019 à 09h49

Bravo et c est chouette le béton

Une sacrée tambouille

Signaler Répondre

avatar
Lesceptique le 09/10/2019 à 16:01

Les bâtiments de France c'est vraiment à la gueule du client

Signaler Répondre

avatar
calabert69130 le 09/10/2019 à 14:28

Pas d'espace boisé à conserver dans le PLU ?

Signaler Répondre

avatar
calabert le 09/10/2019 à 14:06

Étrange!!! Pas d'espace boisé à conserver dans le PLU comme pour le chemin de Charbonnières?

Signaler Répondre

avatar
bananes le 09/10/2019 à 10:05

Il parait que les Français hésitent en kebab et homard, selon télétobbies !

Signaler Répondre

avatar
zigounette le 09/10/2019 à 09:49

Bravo et c est chouette le béton

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.