Grégory Doucet (EELV) : "Première mesure comme maire de Lyon : des repas 100% bio à la cantine"

Grégory Doucet, candidat EELV aux municipales 2020 à Lyon, est l’invité ce jeudi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Grégory Doucet (EELV) : "Première mesure comme maire de Lyon : des repas 100% bio à la cantine"
Grégory Doucet et Gérard Angel - LyonMag

Inconnu du grand public il y a encore quelques mois, Grégory Doucet est aujourd’hui dans la peau du quasi favori à l’élection municipale à Lyon après la publication du sondage LyonMag/Jazz Radio.

Le candidat écologiste promet de "parler mobilités, éducation, transports, sécurité" dans cette campagne. S’il ne souhaite pas davantage d’habitants en ville, il estime que moins d’impôts ne sera pas forcément un frein à ses projets : "Travailler sur le gaspillage alimentaire sera la principale source d’économie qui nous permettra très facilement de financer le passage au bio", explique Grégory Doucet.

Le bio dans la restauration collective, c’est sa priorité en cas d’élection comme maire. "Si on veut faire appel à de grands chefs lyonnais (pour préparer les menus ndlr), c’est pour réduire la consommation carnée et habituer, éduquer tous les consommateurs à des repas végétariens de qualité, qui donnent envie". Outre les repas 100% bio dans les cantines et les Ehpad, Grégory Doucet veut aussi 50% de produits locaux d’ici 2022.

"Ce que les Lyonnais veulent aujourd’hui, c’est pouvoir se déplacer à pieds ou en vélo dans une ville apaisée et respirable. Rendre plus d’espaces aux piétons ne représente pas d’investissements aussi pharaoniques que la construction d’un grand stade ou d’un grand musée", note le membre d’Europe Ecologie – Les Verts.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

37 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dans le texte aussi le 12/11/2019 à 09:14
dans le texte a écrit le 09/11/2019 à 13h12

et vous ne pensez pas que le lavage de cerveau n'a pas été pratiqué par les porteurs de la pensée néolibérale ?

On en arrive à penser TINA (there is no alternative) alors qu'en cherchant pas si loin (dans l'écologie entre autre) des alternatives il y en a.

voici quelques définitions du Larousse du verbe éduquer :

" Former quelqu'un en développant et en épanouissant sa personnalité.
Développer une aptitude par des exercices appropriés : Éduquer la volonté.
Développer chez quelqu'un, un groupe, certaines aptitudes, certaines connaissances, une forme de culture : Éduquer le téléspectateur par des émissions scientifiques.
Faire acquérir à quelqu'un les usages de la société : Où t'a-t-on éduqué pour parler de cette façon ?"

https://www.cnrtl.fr/definition/éduquer

A.? [L'obj. désigne une pers
"Donner à quelqu'un, spécialement à un enfant ou à un adolescent, tous les soins nécessaires à la formation et à l'épanouissement de sa personnalité. Synon. élever, former.Il fallait l'éduquer le môme"

B - P. méton. [L'obj. désigne une qualité physique ou morale; correspond à éducation A 2] Développer et former par un entraînement approprié.

C.? P. ext. [L'obj. désigne un animal; correspond à éducation A 3] Élever. Synon. apprivoiser, dresser.

Et donc quand ce monsieur nous parle d’« éduquer tous les consommateurs à des repas végétariens de qualité »
pardonnez moi mais cela démontre :

A : le mépris par l’infantilisation de ceux qui ne partagent pas son mode de vie ou ses points de vue.

B : un moralisme de curé laïc (ce n’est pas nouveau, c’est une tendance récurrente de l’écologie de se placer dans la morale, de proclamer ce qui est moral ou pas afin d’éliminer toute opposition qui de fait est systématiquement placée dans « l’immoralité").

C : se passe de commentaire…

Signaler Répondre

avatar
dans le texte le 09/11/2019 à 13:12
Alain 2 a écrit le 09/11/2019 à 08h56

Bonne remarque.
L'étape suivante, ce sont les camps de redressement et les lavages de cerveaux.
Les nazis et les communistes l'ont déjà pratiqué.

et vous ne pensez pas que le lavage de cerveau n'a pas été pratiqué par les porteurs de la pensée néolibérale ?

On en arrive à penser TINA (there is no alternative) alors qu'en cherchant pas si loin (dans l'écologie entre autre) des alternatives il y en a.

voici quelques définitions du Larousse du verbe éduquer :

" Former quelqu'un en développant et en épanouissant sa personnalité.
Développer une aptitude par des exercices appropriés : Éduquer la volonté.
Développer chez quelqu'un, un groupe, certaines aptitudes, certaines connaissances, une forme de culture : Éduquer le téléspectateur par des émissions scientifiques.
Faire acquérir à quelqu'un les usages de la société : Où t'a-t-on éduqué pour parler de cette façon ?"

Signaler Répondre

avatar
Alain 2 le 09/11/2019 à 08:56
Eduquer la plèbe a écrit le 07/11/2019 à 13h08

"éduquer tous les consommateurs"... j'aime quand les politiques utilisent le terme "éduquer" pour parler des gens… sous-entendu, ces "abrutis incultes qui comprennent rien à rien"

Bonne remarque.
L'étape suivante, ce sont les camps de redressement et les lavages de cerveaux.
Les nazis et les communistes l'ont déjà pratiqué.

Signaler Répondre

avatar
Oui mais... le 08/11/2019 à 12:54
décroissant a écrit le 08/11/2019 à 08h48

La croissance verte est une illusion;;et le capitalisme ne peut exister sans croissance (ou bien les banques s' effondrent et l' argent perd toute valeur)
Donc par définition, on ne peut pas être a la fois capitaliste (une famille de pensée politique qui va du PS au RN en passant par LREM) et écologiste..

Exact !
En revanche on peut donc bien être socialiste et écologique en se partageant les miettes de la Décroissance.

ça me fait rêver moi.

Signaler Répondre

avatar
décroissant le 08/11/2019 à 08:48
oursins dans les poches a écrit le 07/11/2019 à 21h59

André Gorz, René Dumont, Ivan Illitch dont on ne peut réfuter leurs influences dans l'écologie politique n'avaient absolument pas un discours de droite caractérisé par ce fondamentalisme marchand que l'on retrouve du PS au RN.

donc oui l'écologie politique n'est fondamentalement pas de droite.

La croissance verte est une illusion;;et le capitalisme ne peut exister sans croissance (ou bien les banques s' effondrent et l' argent perd toute valeur)
Donc par définition, on ne peut pas être a la fois capitaliste (une famille de pensée politique qui va du PS au RN en passant par LREM) et écologiste..

Signaler Répondre

avatar
Le prêche du Père vert le 08/11/2019 à 08:07
Eduquer la plèbe a écrit le 07/11/2019 à 13h08

"éduquer tous les consommateurs"... j'aime quand les politiques utilisent le terme "éduquer" pour parler des gens… sous-entendu, ces "abrutis incultes qui comprennent rien à rien"

+++++++++
Sauf que là on est même plus dans le politique, on tombe carrément dans le religieux....
Il aurait tout aussi bien pu dire "convertir tous les consommateurs à des repas végétariens de qualité"....

Signaler Répondre

avatar
oursins dans les poches le 07/11/2019 à 21:59
Pas tout confondre svp a écrit le 07/11/2019 à 14h06

Etre vert, ce n'est pas un programme, c'est un mode de vie

On peut être de droite, de gauche, de en même temps, sans pour autant être EELV

André Gorz, René Dumont, Ivan Illitch dont on ne peut réfuter leurs influences dans l'écologie politique n'avaient absolument pas un discours de droite caractérisé par ce fondamentalisme marchand que l'on retrouve du PS au RN.

donc oui l'écologie politique n'est fondamentalement pas de droite.

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 07/11/2019 à 19:56

Et encore un dictateur vert qui impose sa vision aux autres vélos,repas et quoi encore !!!!! la plume on se la met où au fait ??

Signaler Répondre

avatar
Bio vous dites le 07/11/2019 à 15:41

le bio est il + ecologique?
pas si sur…. d'autant que bio ne veut pas dire sans pesticides… aller voir sur google les insecticides suivant: huile de neem, la rotenone ou encore le pyrethre…
les substances utilisées en bio ne sont pas anodines et contiennent des principes actifs (c’est d’ailleurs bien pour cela qu’on les utilise).

Signaler Répondre

avatar
oui mais le 07/11/2019 à 14:24
Pas tout confondre svp a écrit le 07/11/2019 à 14h06

Etre vert, ce n'est pas un programme, c'est un mode de vie

On peut être de droite, de gauche, de en même temps, sans pour autant être EELV

ok pour le mode de vie mais pas pour le modèle économique
être de droite libérale et capitaliste ne peux pas être vert car basé sur la consommation (obsolescence programmée) et le libre échange gigot d'agneau de nouvelle zelande

Signaler Répondre

avatar
un oubli le 07/11/2019 à 14:21
Pas tout confondre svp a écrit le 07/11/2019 à 14h06

Etre vert, ce n'est pas un programme, c'est un mode de vie

On peut être de droite, de gauche, de en même temps, sans pour autant être EELV

auriez vous oublié le paramètre "les places à prendre dans le système politique" ?

Signaler Répondre

avatar
Pas tout confondre svp le 07/11/2019 à 14:06

Etre vert, ce n'est pas un programme, c'est un mode de vie

On peut être de droite, de gauche, de en même temps, sans pour autant être EELV

Signaler Répondre

avatar
Vanl le 07/11/2019 à 13:58
Clotic a écrit le 07/11/2019 à 11h52

Ce sujet a été mis en ligne ce matin à 8 h et là, à tout juste midi, il n'y a que des commentaires pitoyables !

Oui parfaitement et dans les grandes largeurs !

Signaler Répondre

avatar
plus écolo que toi ! le 07/11/2019 à 13:42

De toutes façons le grand penseur écologique Yves Cochet a déjà tranché le débat :
Pour sauver la planète les pays riches doivent arrêter de faire des enfants !

Signaler Répondre

avatar
pitoyable le 07/11/2019 à 13:21
Clotic a écrit le 07/11/2019 à 11h52

Ce sujet a été mis en ligne ce matin à 8 h et là, à tout juste midi, il n'y a que des commentaires pitoyables !

Ce n'est qu'un retour de boomerang; car l'interview était pitoyable !

Signaler Répondre

avatar
Eduquer la plèbe le 07/11/2019 à 13:08

"éduquer tous les consommateurs"... j'aime quand les politiques utilisent le terme "éduquer" pour parler des gens… sous-entendu, ces "abrutis incultes qui comprennent rien à rien"

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 07/11/2019 à 12:57

Bon, ce qu’il propose est intéressant. Mais cela ne constitue pas un vrai programme digne de ce nom Pour l’instant? Si cela reste comme cela, cela ne peut suffire

Signaler Répondre

avatar
Édouard philips le 07/11/2019 à 12:40

Du Monsanto bio venu des prairies 100% végétale sans OGM ni pesticides quel joie et bonheur de vivre cette douce et belle époque - L'Oréal parceque je le veau bien

Signaler Répondre

avatar
Clotic le 07/11/2019 à 11:52

Ce sujet a été mis en ligne ce matin à 8 h et là, à tout juste midi, il n'y a que des commentaires pitoyables !

Signaler Répondre

avatar
Oh vindiou ! le 07/11/2019 à 11:43

Sur l'échelle Anissa Khedher, on est pas mal !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 07/11/2019 à 10:44

Les sondages ne sont pas l'élection.
Si les seuls problèmes de Lyon se résument aux cantines et aux moyens de déplacements ce ne serait pas difficile à améliorer.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 07/11/2019 à 10:37

L'urgence pour nos enfants c'est donc qu'ils mangent bio
Ah les bo-bio...ce sont des rigolos...!

Signaler Répondre

avatar
biobio le 07/11/2019 à 10:25

Ouf, on pourra continuer à se faire massacrer à coup de barre de fer ou à coup de pieds joints sur la tête dans Lyon, mais au moins on mangera bio.

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 07/11/2019 à 10:25

Trois enfants, ce n'est pas très écologique... ????

Signaler Répondre

avatar
pitie pas ça le 07/11/2019 à 10:24

Si la première urgence pour Lyon consiste à faire manger du bio aux enfants, imaginez la gestion de la ville et de ses priorités pendant une mandature. Surtout pas de khmer vert. Pas besoin d’aller loin pour voir que la gestion municipale par des écolos ne marche pas : l’exemple de Grenoble devrait nous suffire pour éviter ce genre d’erreur à Lyon

Signaler Répondre

avatar
le bio et rien d'autre ! le 07/11/2019 à 10:04

Monsieur Doucet n'est pas a priori antipathique mais il est bien l'archétype de l'écolo traditionnel qui résume sa gouvernance au bio et à l'alimentation non carnée.
Que fera-t-il en matière de sécurité, d'impôts locaux et donc de pouvoir d'achat...il nous renvoie à la fin de l'année pour échapper à la question.
L'écologie n'est pas une fin en soi mais un accompagnement de la vie citoyenne.
Oui à l'écologie intelligente et réaliste, non à l'écologie radicale.

Signaler Répondre

avatar
sûr que non ! le 07/11/2019 à 09:50

Une hirondelle ne fait pas le printemps

Signaler Répondre

avatar
ben voyons!!! le 07/11/2019 à 09:47

il pense réellement que les repas bio dans les cantines sont le souci majeur des Lyonnais? mais il sort d'où ce type ? il rst complètement à côté de ses pompes!

Signaler Répondre

avatar
Vive la viande ! le 07/11/2019 à 09:37

Bio ,avec plastique,carton .... Laissez moi rire avec votre bio !!Comme les menus végétariens,pure propagande !

Signaler Répondre

avatar
Mô viette le 07/11/2019 à 09:35

Ce qu il ne faut pas entendre...ce monde devient absolument dingue !!

Signaler Répondre

avatar
lyte25 le 07/11/2019 à 09:33

Première mesure pour diriger la 2eme ville de France des repas 100% bio à la cantine .....
Allez stop c'est bon vous venez de vous décrédibiliser pour toute la campagne...

Signaler Répondre

avatar
Alain 2 le 07/11/2019 à 09:25

Un khmer vert ?

Signaler Répondre

avatar
Alain 2 le 07/11/2019 à 09:24

C'est qui ?

Signaler Répondre

avatar
bio a la cantine le 07/11/2019 à 09:13

Mais de proximité alors

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 07/11/2019 à 09:01

Drôle de tête ce type ?
Maire ecolo ce serait bien la première fois ?
donc plus de voiture dans le centre aussi serait pas mal aussi ?

Signaler Répondre

avatar
L'idée débile le 07/11/2019 à 08:52

Première mesure, des repas bio ?!
Ok. c'est bon te foule pas plus, tu peux arrêter ta campagne. Je voterai pour toi.

Signaler Répondre

avatar
go voter collomb le 07/11/2019 à 08:49

Quand j'ai vu le sondage, je me suis dit "Pourquoi pas un maire écolo après tout". Et là, je voit cette interview, et je change direct d'avis. C'est juste pas possible ce mec !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.