Lyon : les internes en médecine entrent en grève illimitée

Lyon : les internes en médecine entrent en grève illimitée
Photo d'illustration - LyonMag

Plusieurs actions sont prévues ce mardi.

Les internes ont décidé de se mettre en grève à Lyon comme dans le reste de la France. Ils entendent dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail mais aussi demander davantage de moyens pour l’hôpital public.

Au sein de la capitale des Gaules, les internes en médecine ont prévu diverses actions au cours de la journée ; à commencer par une distribution de tracts place Bellecour à partir de midi avant une manifestation qui partira de la place du 2e arrondissement direction le siège des HCL quai des Célestins.

X
32 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pierre Kiroule le 11/12/2019 à 20:20

Courage les gars, dans quelques années c'est la quille !

Au pire vous finirez généraliste à 7.000 boules net pour diagnostiquer une gastro ou une angine, et si vous décrochez le sésame (radiologue, anesthésiste ou chirurgien) là se sera le jackpot !

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 11/12/2019 à 11:52
RN idiot utile a écrit le 11/12/2019 à 10h27

svp : on ne dit pas profiteur mais macroniste

merci !

Les RN ...ne sont peut -être pas tous idiots...mais inutiles... oui c'est sûr !

Signaler Répondre

avatar
RN idiot utile le 11/12/2019 à 10:27
Grand gognand a écrit le 10/12/2019 à 19h13

La santé, la maladie, la souffrance, la vieillesse, la mort sont une source de profits et d'enrichissements pour tous les profiteurs: cliniques , maisons de retraites rivées,laboratoires pharmaceutiques, pharmacies,centres de consultations ophtalmo, pompes funèbres...
Certains sont côtés en bourse
Il n' y a que les hôpitaux publics et les cliniques privées à
" but non lucratif "(sic) qui respectent leurs patients...

svp : on ne dit pas profiteur mais macroniste

merci !

Signaler Répondre

avatar
tout de même le 11/12/2019 à 10:21
Bozo a écrit le 11/12/2019 à 07h31

Il ne faut pas tout mélanger
Un interne, c'est environ 1200 € net par mois avec des séries de 48 voire 72 heures d'astreintes sans repos, ce qui est parfaitement illégal
Il faut savoir que c'est souvent l'interne qui gère les patients et/ou qui les opère au bloc
Sans eux, le système hospitalier s'arrête de fonctionner
Le jour où l'un de vos proches mourra du fait d'une erreur de l'interne après 48 heures sans repos, vous comprendrez mieux la nature du problème... qui n'est pas qu'un problème d'argent
Bien sûr, ils ont raison de dire stop

Je n'ai pas dit le contraire, J'ai parlé du numerus clausus (appliqué strictement depuis les années 80 sous la pression de nombreux médecins soucieux de maintenir leur revenus) cause du manque d'interne et du fait que ceux-ci se retrouvent souvent seuls à l'hopital sans médecins titulaires.

Signaler Répondre

avatar
Rapport a charges le 11/12/2019 à 09:30
tout de même a écrit le 10/12/2019 à 14h11

Le rapport de la cour des comptes est bien réel quand même.

De même le numerus clausus qui a commencé a être appliqué strictement à partir des années 80 (sous la pression de nombreux médecins soucieux de maintenir leur revenus comme sous l'ancien régime nombre de corporations...) est quand même une réalité dont on paye aujourd'hui les pots cassés... Réalité qui est de moins en moyen niée par un nombre croissant de médecins...

" Le rapport de la cour des comptes est bien réel quand même "

Vous êtes d une naïveté......

Signaler Répondre

avatar
basta le 11/12/2019 à 07:59

arrêter de chialer !
cette situation est voulue et connue depuis des années, pour se garder les parts du gateau !

allez le dire à ces jeunes français modeste studieux qui ne sont pas sélectionné avec 17,5 /20 car le quota imposé était à partir de 18 .

allez le dire à ceux qui doivent se reclasser en vétérinaire ou radiologie,ect...

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 11/12/2019 à 07:31
tout de même a écrit le 10/12/2019 à 14h11

Le rapport de la cour des comptes est bien réel quand même.

De même le numerus clausus qui a commencé a être appliqué strictement à partir des années 80 (sous la pression de nombreux médecins soucieux de maintenir leur revenus comme sous l'ancien régime nombre de corporations...) est quand même une réalité dont on paye aujourd'hui les pots cassés... Réalité qui est de moins en moyen niée par un nombre croissant de médecins...

Il ne faut pas tout mélanger
Un interne, c'est environ 1200 € net par mois avec des séries de 48 voire 72 heures d'astreintes sans repos, ce qui est parfaitement illégal
Il faut savoir que c'est souvent l'interne qui gère les patients et/ou qui les opère au bloc
Sans eux, le système hospitalier s'arrête de fonctionner
Le jour où l'un de vos proches mourra du fait d'une erreur de l'interne après 48 heures sans repos, vous comprendrez mieux la nature du problème... qui n'est pas qu'un problème d'argent
Bien sûr, ils ont raison de dire stop

Signaler Répondre

avatar
Forza le 11/12/2019 à 03:49

Ils ont bien raison.les personnes qui ne fréquentent pas les hôpitaux ne peuvent pas comprendre .la situation est très inquiétante aussi bien pour le personnel que pour les malades.C est désespérément .

Signaler Répondre

avatar
club le 10/12/2019 à 23:21
Grand gognand a écrit le 10/12/2019 à 19h13

La santé, la maladie, la souffrance, la vieillesse, la mort sont une source de profits et d'enrichissements pour tous les profiteurs: cliniques , maisons de retraites rivées,laboratoires pharmaceutiques, pharmacies,centres de consultations ophtalmo, pompes funèbres...
Certains sont côtés en bourse
Il n' y a que les hôpitaux publics et les cliniques privées à
" but non lucratif "(sic) qui respectent leurs patients...

C'est tout à fait ça.

Signaler Répondre

avatar
Sylla le 10/12/2019 à 21:04

Bravo aux internes de se rebeller contre la dictature qu l’ont subit tous.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 10/12/2019 à 19:13

La santé, la maladie, la souffrance, la vieillesse, la mort sont une source de profits et d'enrichissements pour tous les profiteurs: cliniques , maisons de retraites rivées,laboratoires pharmaceutiques, pharmacies,centres de consultations ophtalmo, pompes funèbres...
Certains sont côtés en bourse
Il n' y a que les hôpitaux publics et les cliniques privées à
" but non lucratif "(sic) qui respectent leurs patients...

Signaler Répondre

avatar
Respire à fond... Ça va aller... le 10/12/2019 à 17:57
mdr69 a écrit le 10/12/2019 à 17h37

mdr, les hopitaux psy d'IDF en 2011 n'ont dû la sauvegarde de leurs emplois intérimaires uniquement à moi, j'ai été le seul à repointer leurs comptes frs intérimaires, alors que je n'étais pas leur comptable frs mais leur frs, je l'ai fait sur mon temps car ils payaient en double toute leurs factures. Résultat au lieu d'embaucher des infirmières intérimaires pour 6 mois, ça a été 1 an.
et re-mdr, qui a dit à qqe infirmières de st luc que leurs bulletins se faisaient prélevé des cotis patronales d'alloc fami, AT,... ? Incompétence standard d'après la cour des comptes, si les bulletins étaient fait correctement, le personnel serait augmenté sans bouger les comptes.
et re-mdr qui a fini par arrêté d'aller en cabinet d'expertise comptable, car les chirurgiens de la ville fraude la tva non stop en faisant déduire les achats de leurs familles ?? Vous ou moi, c'est ce qu'on appelle l'intégrité.
Et si vous n'êtes pas content des constatations qui sont faites, allez le dire à la cour des comptes pour qu'elle arrête de les écrire elle-même, et aussi au directeur financier de l'armée qui a constaté ces anomalies dans ses hopitaux.

Va falloir prendre tes médocs... J osé pas te conseiller d'aller consulter, ça risque de te faire monter la tension...

Signaler Répondre

avatar
mdr69 le 10/12/2019 à 17:37
IDG a écrit le 10/12/2019 à 13h50

Quel ramassis de bêtises..
En tout cas on ne vous embauchera pas vous en tant que comptable avec votre méconnaissance abyssale du salaire des médecins et du fonctionnement des hôpitaux.

mdr, les hopitaux psy d'IDF en 2011 n'ont dû la sauvegarde de leurs emplois intérimaires uniquement à moi, j'ai été le seul à repointer leurs comptes frs intérimaires, alors que je n'étais pas leur comptable frs mais leur frs, je l'ai fait sur mon temps car ils payaient en double toute leurs factures. Résultat au lieu d'embaucher des infirmières intérimaires pour 6 mois, ça a été 1 an.
et re-mdr, qui a dit à qqe infirmières de st luc que leurs bulletins se faisaient prélevé des cotis patronales d'alloc fami, AT,... ? Incompétence standard d'après la cour des comptes, si les bulletins étaient fait correctement, le personnel serait augmenté sans bouger les comptes.
et re-mdr qui a fini par arrêté d'aller en cabinet d'expertise comptable, car les chirurgiens de la ville fraude la tva non stop en faisant déduire les achats de leurs familles ?? Vous ou moi, c'est ce qu'on appelle l'intégrité.
Et si vous n'êtes pas content des constatations qui sont faites, allez le dire à la cour des comptes pour qu'elle arrête de les écrire elle-même, et aussi au directeur financier de l'armée qui a constaté ces anomalies dans ses hopitaux.

Signaler Répondre

avatar
mdr69 le 10/12/2019 à 17:29
Et oui. a écrit le 10/12/2019 à 16h35

Et pour palier le manque de personnel médical on embauche des médecins étrangers payés moins chers.

Le pb de pénurie est mondiale, donc y'en a pas tellement de toute façon

Signaler Répondre

avatar
mdr69 le 10/12/2019 à 17:28
taboo a écrit le 10/12/2019 à 17h12

et le nombre de femme en médecine qui arrete ou ecourte leur carrière ?

bah vous leur demander leurs raisons et vous voyez ce qu'il faut faire, vu qu'il n'y a personne à embaucher, l'argent ne sera pas un pb pour les réembaucher

Signaler Répondre

avatar
Je suis plus intelligent que tout le monde le 10/12/2019 à 17:28
contrôle de gestion a écrit le 10/12/2019 à 12h01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

Qu attendez vous pour aller postuler et faire profiter de votre expertise de gestion ? Apparemment le monde entier n attendais que vous

Signaler Répondre

avatar
mdr69 le 10/12/2019 à 17:27
productivité a écrit le 10/12/2019 à 17h11

par ce qu'un hopital doit être rentable et profitable ?

on peut faire comme pour l'armée avant sa réforme admnistrative et perdre volontairement l'équivalent de 30% d'impots dans des achats et des frais fictifs pour maintenir le niveau du budget, mais on appelle ça du gaspillage.

Signaler Répondre

avatar
taboo le 10/12/2019 à 17:12
contrôle de gestion a écrit le 10/12/2019 à 12h01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

et le nombre de femme en médecine qui arrete ou ecourte leur carrière ?

Signaler Répondre

avatar
productivité le 10/12/2019 à 17:11
contrôle de gestion a écrit le 10/12/2019 à 12h01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

par ce qu'un hopital doit être rentable et profitable ?

Signaler Répondre

avatar
Et oui. le 10/12/2019 à 16:35
elles se rendent pas compte a écrit le 10/12/2019 à 15h01

En effet les médecins avaient demandé un numérus clausus pour s'enrichir et tous les gouvernements de droite (pseudo PS, RPR...) se sont empressés d'approuver et de faire perdurer cette absurdité.

Macron aurait laissé faire s'il avait pu mais la situation devient tellement désespérée qu'il n'a pas eu d'autre choix que de supprimer le numérus clausus.

Moralité on ne peut pas faire confiance aux riches, aux médecins et aux politiciens (sauf France Insoumise)

Et pour palier le manque de personnel médical on embauche des médecins étrangers payés moins chers.

Signaler Répondre

avatar
elles se rendent pas compte le 10/12/2019 à 15:01

En effet les médecins avaient demandé un numérus clausus pour s'enrichir et tous les gouvernements de droite (pseudo PS, RPR...) se sont empressés d'approuver et de faire perdurer cette absurdité.

Macron aurait laissé faire s'il avait pu mais la situation devient tellement désespérée qu'il n'a pas eu d'autre choix que de supprimer le numérus clausus.

Moralité on ne peut pas faire confiance aux riches, aux médecins et aux politiciens (sauf France Insoumise)

Signaler Répondre

avatar
Pauvres malades le 10/12/2019 à 14:43

Grève du personnel soignant = non assistance à personnes en danger.
Grace à l'argent roi, on arrive à ces dérives.

Signaler Répondre

avatar
tout de même le 10/12/2019 à 14:11
IDG a écrit le 10/12/2019 à 13h50

Quel ramassis de bêtises..
En tout cas on ne vous embauchera pas vous en tant que comptable avec votre méconnaissance abyssale du salaire des médecins et du fonctionnement des hôpitaux.

Le rapport de la cour des comptes est bien réel quand même.

De même le numerus clausus qui a commencé a être appliqué strictement à partir des années 80 (sous la pression de nombreux médecins soucieux de maintenir leur revenus comme sous l'ancien régime nombre de corporations...) est quand même une réalité dont on paye aujourd'hui les pots cassés... Réalité qui est de moins en moyen niée par un nombre croissant de médecins...

Signaler Répondre

avatar
IDG le 10/12/2019 à 13:50
contrôle de gestion a écrit le 10/12/2019 à 12h01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

Quel ramassis de bêtises..
En tout cas on ne vous embauchera pas vous en tant que comptable avec votre méconnaissance abyssale du salaire des médecins et du fonctionnement des hôpitaux.

Signaler Répondre

avatar
ouaf ouaf le 10/12/2019 à 13:16
interne a écrit le 10/12/2019 à 11h19

Étudiant en médecine !!! Il on raison Je suis avec eux

Pas étudiant en Français, c'est certain.

Signaler Répondre

avatar
gestion le 10/12/2019 à 12:56
Solidaire a écrit le 10/12/2019 à 12h13

Peut-être qu'un jour tu seras malade, et que tu auras besoin du personnel de l hôpital public pour te sauver... Alors peut-être que tu reviendras sur tes certitudes et tes généralisations de comptoir... Sinon, bon courage Mr le comptable !!!

je le suis déjà, malade je perd mon sang tous les jours, mes intestins se fissurent, je suis au chômage sans revenu, et quant vous êtes au chômage sans revenus, il n'y a plus de médecin ni de médicaments bouffon

Signaler Répondre

avatar
Solidaire le 10/12/2019 à 12:13
contrôle de gestion a écrit le 10/12/2019 à 12h01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

Peut-être qu'un jour tu seras malade, et que tu auras besoin du personnel de l hôpital public pour te sauver... Alors peut-être que tu reviendras sur tes certitudes et tes généralisations de comptoir... Sinon, bon courage Mr le comptable !!!

Signaler Répondre

avatar
Solidaire le 10/12/2019 à 12:10

Tout mon soutien. C'est très bien que les étudiants réagissent, mais au-delà d'eux, c'est la situation globale des personnels à l hôpital public qui n'est plus supportable. Le gouvernement demande toujours plus avec moins. Ce sont eux qui souffrent, puis les malades ! Il est facile de se gargariser de l'exploit d'une équipe, mais le quotidien des personnels est devenu très difficile. Tout mon respect à ces personnes qui ont choisi cette profession et qui sont méprisées par nos politiques.

Signaler Répondre

avatar
contrôle de gestion le 10/12/2019 à 12:01

Peut être que si les médecins n'avaient pas autant frauder dans la dite capitale, comme la démontrée l'affaire de corruption généralisé de la brigade fiscale entre 2007 et 2009 ... Peut être que les choses se porteraient mieux...

Peut être que si les médecins n'avaient pas mis un numérus clausus, pour se garantir un salaire de plus de 30KE mensuel après déduction des charges ... Peut être qu'il y'aurait plus de personnel et du personnel qu'aujourd'hui on pourrai embaucher ...

Peut être que si les médecins n'avaient pas l'habitude de piocher dans les comptes des hôpitaux, comme ceux de l'armée pour se garantir un salaire élevé et en embauchant uniquement des comptables incompétents, qui ne connaissent rien à la gestion, leur permettant de continuer ces pratiques ... Peut être que les hôpitaux seraient mieux gérés et plus efficients ...

Peut être que si les comptables des hôpitaux savaient faire la différence entre une charge patronale et une charge salariale et qu'ils lisaient le site de l'urssaf une fois par an ... Peut être que les personnels seraient payés dans leurs salaires normaux et pas avec des salaires où sont déduit des charges patronales directement sur le salaire comme une charge salariale ...

Peut être que si les hôpitaux faisaient des vrais politiques d'achats groupées et qu'ils savaient à quoi sert un amortissement .... Peut être arriveraient-ils à acheter du matériel pour moins cher, avec l'argent mis de côté pour l'achat de la nouvelle immo ...

Et on dit merci à la Cour des Comptes et à la Justice pour nous avoir enseigner toutes ces anomalies, j'aimerais pouvoir dire merci pour les solutions apportées, mais il y'en a eu aucune vu que rien n'a changé ....

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 10/12/2019 à 11:46
NAPD a écrit le 10/12/2019 à 10h26

Ca s'appelle "non assistance à personne en danger".

La maltraitance des patients commence par la maltraitance du personnel soignant. Il est clair que l'hôpital est malade !

Signaler Répondre

avatar
interne le 10/12/2019 à 11:19

Étudiant en médecine !!! Il on raison Je suis avec eux

Signaler Répondre

avatar
NAPD le 10/12/2019 à 10:26

Ca s'appelle "non assistance à personne en danger".

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.