Rhône : la police tire 18 fois pour stopper un chauffard

Rhône : la police tire 18 fois pour stopper un chauffard
Photo d'illustration - LyonMag

Une dangereuse course poursuite s’est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche dans l’agglomération lyonnaise.

Un automobiliste âgé de 33 ans a voulu à tout prix échapper à un contrôle de police. Le fuyard, repéré près d’une boite de nuit de Givors, a tenté de semer les forces de l’ordre entre Ternay et Saint Fons. Pour cela, il n’a pas hésité à emprunter l’autoroute à contresens.

L’individu a finalement été interpellé mais non sans mal puisque les policiers ont dû ouvrir le feu 18 fois pour éviter l’automobiliste qui fonçait sur eux. D’après Le Progrès, 12 balles ont atteint le véhicule du chauffard.

Après les détonations, l’homme a finalement été menotté dans des conditions difficiles puisqu’il s’est rebellé. Déjà connu des services de police, il a été placé en garde à vue.

Il devrait être déféré ce lundi devant le parquet de Lyon.

37 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
police le 07/01/2020 à 15:43

Viser celui qui conduit pas la voiture la voiture n’a rien fait faut les interner c’est mec qui ce croit au dessus des loi

Signaler Répondre

avatar
Clotic le 07/01/2020 à 11:50
La diversion médiatique pour cacher les réalités sataniques de la société. a écrit le 07/01/2020 à 05h28

Encore un lobotomiser de l’obscurantisme médiatique de la pensée unique.

Encore un dingue qui écrit un commentaire lamentable !
Vous prenez la défense de cet individu ?
Vous trouvez son comportement normal, que tout va bien ??

Signaler Répondre

avatar
relat35 le 07/01/2020 à 11:33
Vanl a écrit le 06/01/2020 à 22h26

Encore un beau salopard ce chauffard !
Il aurait pu tuer des gens dans sa folle course, dans sa fuite inacceptable.

Oui c'est affolant, c'est juste un dingue supplémentaire qui n'a rien à faire au volant d'une voiture.

Signaler Répondre

avatar
vale4669 le 07/01/2020 à 10:32

Quand est ce que l'on va faire revenir Mr Guillotine ?

Signaler Répondre

avatar
Compoud le 07/01/2020 à 09:46

Ha ????déjà connu!!!

Signaler Répondre

avatar
Mur des lamentation le 07/01/2020 à 07:42
appel a témoins a écrit le 06/01/2020 à 20h33

A Paris, Cédric 42 ans est entre la vie et la mort.

Après avoir été interpellé par des policiers, il a été victime d'un accident cardiaque.

Avant de déposer plainte pour des faits de violences policière, son avocat Maître Arié Alimi, lance un appel à témoins.

D'ores et déjà l'IGPN, est saisie.

Merci de diffuser ce message, si vous ou un de vos proches était sur Paris vendredi 3 janvier 2020.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/apres-un-controle-de-police-a-paris-cedric-est-toujours-entre-la-vie-et-la-mort-04-01-2020-8228886.php

J'accepte de faire un faux témoignage et de dire que j'y était si on partage le pactole !!! J'imagine que Maître Arié Alimi prend une grosse part du pactole !! :)

Signaler Répondre

avatar
Lebled le 07/01/2020 à 07:25

Mrd la guerre froide

Signaler Répondre

avatar
Out !!! le 07/01/2020 à 07:21
appel a témoins a écrit le 06/01/2020 à 20h33

A Paris, Cédric 42 ans est entre la vie et la mort.

Après avoir été interpellé par des policiers, il a été victime d'un accident cardiaque.

Avant de déposer plainte pour des faits de violences policière, son avocat Maître Arié Alimi, lance un appel à témoins.

D'ores et déjà l'IGPN, est saisie.

Merci de diffuser ce message, si vous ou un de vos proches était sur Paris vendredi 3 janvier 2020.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/apres-un-controle-de-police-a-paris-cedric-est-toujours-entre-la-vie-et-la-mort-04-01-2020-8228886.php

Hors sujet !

Signaler Répondre

avatar
C'est quoi le rapport ? le 07/01/2020 à 06:52
appel a témoins a écrit le 06/01/2020 à 20h33

A Paris, Cédric 42 ans est entre la vie et la mort.

Après avoir été interpellé par des policiers, il a été victime d'un accident cardiaque.

Avant de déposer plainte pour des faits de violences policière, son avocat Maître Arié Alimi, lance un appel à témoins.

D'ores et déjà l'IGPN, est saisie.

Merci de diffuser ce message, si vous ou un de vos proches était sur Paris vendredi 3 janvier 2020.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/apres-un-controle-de-police-a-paris-cedric-est-toujours-entre-la-vie-et-la-mort-04-01-2020-8228886.php

Aucun rapport avec les faits décrits ici sur Lyon-Mag, que vient faire ici cet appel à témoins ?

C'est une tentative maguillée de suspecter la police, c'est tout.

Signaler Répondre

avatar
La diversion médiatique pour cacher les réalités sataniques de la société. le 07/01/2020 à 05:28
Vanl a écrit le 06/01/2020 à 22h26

Encore un beau salopard ce chauffard !
Il aurait pu tuer des gens dans sa folle course, dans sa fuite inacceptable.

Encore un lobotomiser de l’obscurantisme médiatique de la pensée unique.

Signaler Répondre

avatar
Aaaaa le 07/01/2020 à 05:23

J'ai pris l'autoroute cette nuit là et j'ai vu cet homme faire demi tour suivi par la police dans mon rétroviseur. Heureusement que la route était quasi déserte..

Signaler Répondre

avatar
Cassoce city le 06/01/2020 à 22:47

Lyon Lyon Lyon! Ville de rêve !

Signaler Répondre

avatar
Vanl le 06/01/2020 à 22:26

Encore un beau salopard ce chauffard !
Il aurait pu tuer des gens dans sa folle course, dans sa fuite inacceptable.

Signaler Répondre

avatar
appel a témoins le 06/01/2020 à 20:33

A Paris, Cédric 42 ans est entre la vie et la mort.

Après avoir été interpellé par des policiers, il a été victime d'un accident cardiaque.

Avant de déposer plainte pour des faits de violences policière, son avocat Maître Arié Alimi, lance un appel à témoins.

D'ores et déjà l'IGPN, est saisie.

Merci de diffuser ce message, si vous ou un de vos proches était sur Paris vendredi 3 janvier 2020.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/apres-un-controle-de-police-a-paris-cedric-est-toujours-entre-la-vie-et-la-mort-04-01-2020-8228886.php

Signaler Répondre

avatar
Dommage... le 06/01/2020 à 18:53
Interrogations !!! a écrit le 06/01/2020 à 16h20

Chuttt malheureux !!!!!

Ne dites pas la verite sur les amis, les protecteurs de macron, ils vont se facher et a nouveau bloquer le pont de la Guillotiere...

J'ai fais le même décompte que vous.
Le parquet ou l'IGPN vont-il en faire de même ?

Sur le fond quelle est le nécessité de tirer sur une voiture, dès lors que cela représente un danger pour autrui ?!

Il y a beaucoup trop de questions et d'interrogations.

T'as rien compris l'anti-flic, les policiers étaient en légitime défense. Le type fonce sur eux, ils font quoi ? Ils lancent leurs sifflets sur la voiture ?

Signaler Répondre

avatar
L'inspecteur Harry le 06/01/2020 à 18:40
Exocet a écrit le 06/01/2020 à 13h36

J’admire le sang froid et le professionnalisme des policiers parce que moi je vise le pare brise côté gauche

Côté droit... Il fonçait sur eux, donc de leur vue, il devaient tirer du côté droit...

Signaler Répondre

avatar
Ciboul le 06/01/2020 à 18:33
bullit a écrit le 06/01/2020 à 17h44

En contresens sur l'autoroute sale tarés tu aurais dû tomber sur un véhicule de ta propre familles mais sans crever Juste gravement blessé et La tu aurais pris l'a honte tarés de consanguin

Le juge a estimé que comme c'était un futur prix Nobel ou un futur Montaigne, fallait pas le condamner à de la prison !!

Signaler Répondre

avatar
bullit le 06/01/2020 à 17:44

En contresens sur l'autoroute sale tarés tu aurais dû tomber sur un véhicule de ta propre familles mais sans crever Juste gravement blessé et La tu aurais pris l'a honte tarés de consanguin

Signaler Répondre

avatar
danilo le 06/01/2020 à 17:35

Les flics , vous en avez pas Marre d'être pris pour des plots sur une pelouse ?
Le Gadjo vous fonce dessus et vous ne le plombez pas direct ?
L'autre jour , en Argentine , il y a eu la même farce = le chauffard a pris une rafale et direction le ciel , dans la seconde !

Signaler Répondre

avatar
perrachoisforever le 06/01/2020 à 17:31

Merci la police

Signaler Répondre

avatar
Rco69 le 06/01/2020 à 16:34

A tatati et tatata ! Que du vent ! Pauvre France etc, etc, etc..... C'est vraiment voulu tout ça !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Interrogations !!! le 06/01/2020 à 16:20
Logique a écrit le 06/01/2020 à 10h03

18 balles ,12 impact donc 6 balles perdu heureusement ils n'avaient personne a côté. Faut reprendre des cours de tire en urgence

Chuttt malheureux !!!!!

Ne dites pas la verite sur les amis, les protecteurs de macron, ils vont se facher et a nouveau bloquer le pont de la Guillotiere...

J'ai fais le même décompte que vous.
Le parquet ou l'IGPN vont-il en faire de même ?

Sur le fond quelle est le nécessité de tirer sur une voiture, dès lors que cela représente un danger pour autrui ?!

Il y a beaucoup trop de questions et d'interrogations.

Signaler Répondre

avatar
a quand une vraie justice le 06/01/2020 à 16:17

Qui protège les policiers en cas de tire et pas faire 50 pages de rapport par douilles si ils ont tirer c est pour de la légitime défense En essayant de ne pas tuer sinon ça aurait été le policier le plus embêté de quoi rien ni comprendre Bravo la police

Signaler Répondre

avatar
Pipo69 le 06/01/2020 à 14:23

Dis donc Ils visent mieux avec des flash ball on dirait non!?

Signaler Répondre

avatar
Zied 31. le 06/01/2020 à 14:12

Dans d'autres pays, il restait muet pour toute la vie !

Signaler Répondre

avatar
Les juges sont formidables le 06/01/2020 à 14:09
Tout est connu... a écrit le 06/01/2020 à 10h07

Lui est déjà connu et nous connaissons déjà la suite de l'histoire...

Le juge va être lui retirer 4 points sur son permis de conduire pour conduite à contre-sens... À moins qu'il ait eu son permis en Algérie, donc uniquement 135€ d'amende... :)

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 06/01/2020 à 13:36

J’admire le sang froid et le professionnalisme des policiers parce que moi je vise le pare brise côté gauche

Signaler Répondre

avatar
ta propagande est lamentable le 06/01/2020 à 13:05
responabilite des juges a écrit le 06/01/2020 à 12h42

La vie des policiers a été mise en danger par un criminel laissé en liberté. Mais qui a laissé en liberté ce criminel ????? N’est-il pas responsable de sa décision ?

ta société est en faillite depuis longtemps mais là ça va craquer.

Les policiers tirent en légitime défense, normal.
Les policiers fracassent des dents volontairement et arrachent des yeux avec leurs tirs, alors on les vire. Normal. sauf que ce n'est pas ce qui se passe.

Signaler Répondre

avatar
Inko le 06/01/2020 à 12:58

Toujours la même chose, encore et encore... Un type connu des services de police, dehors, non abbatu par les forces de l'ordre car ça aurai été grave de tuer qqn, et qui va écoper de quelques mois de prison avec sursis. Et il recommencera..., ca ne changera jamais.
Et surtout bravo à la justice, merci pour tout :-)

Signaler Répondre

avatar
responabilite des juges le 06/01/2020 à 12:42

La vie des policiers a été mise en danger par un criminel laissé en liberté. Mais qui a laissé en liberté ce criminel ????? N’est-il pas responsable de sa décision ?

Signaler Répondre

avatar
Dommage le 06/01/2020 à 10:37

Dommage que les policiers n'aient pas mieux visé... peur des conséquences "administratives", sans doute.

Signaler Répondre

avatar
ou sont les fusils le 06/01/2020 à 10:29

Les fameux Hk ou était il dans le coffre de la voiture ou au commissariat Il faut viser la bouteille pas le moteur

Signaler Répondre

avatar
Tout est connu... le 06/01/2020 à 10:07

Lui est déjà connu et nous connaissons déjà la suite de l'histoire...

Signaler Répondre

avatar
Logique le 06/01/2020 à 10:03

18 balles ,12 impact donc 6 balles perdu heureusement ils n'avaient personne a côté. Faut reprendre des cours de tire en urgence

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 06/01/2020 à 09:59

Dommage que le bagne de Cayenne n'existe plus pour ce genre de malade.

Signaler Répondre

avatar
Justice implacable le 06/01/2020 à 09:54

Un gros rappel à la loi!!
Il va se faire houspiller par le procureur, s'il recommence encore 10 fois, c'est la prison avec surcis !!!

Signaler Répondre

avatar
wesha le 06/01/2020 à 09:40

"Déjà connu des services de police" L'inverse eu été étonnant !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.