Les salariés de Renault-Trucks en grève

Les salariés de Renault-Trucks en grève
Le site Renault Trucks de Vénissieux - DR Google Street View

Les salariés de Renault-Trucks à Vénissieux sont en grève.

Le mouvement a débuté ce mardi après-midi, à l'appel de la CGT, alors que des négociations sont en cours dans l'entreprise concernant la question des salaires.

Les propositions de la direction n'ont pas satisfait le syndicat, qui dénonce "une injure", plus que "la récompense des efforts fournis en 2019".

"A l’usine Pont et Essieux, à l’Usine moteur, à l’usine d’Emboutissage, au centre de distribution de la pièce de rechange, la production est fortement impactée", affirme la CGT.

"Cette lutte sur les salaires s’inscrit aussi dans le combat contre cette réforme inique : avoir de bons salaires, c’est faire rentrer des cotisations pour financer notre système de retraite par répartition. Pour avoir de bonnes retraites il faut avoir de bon salaires", indique également le syndicat, rappelant participer au mouvement social contre la réforme des retraites depuis le 5 décembre dernier.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
L ouvrier P1 le 15/03/2020 à 10:00

Comme d habitude ça parle , ça critique la CGT , c est la mode chez renault trucks.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 15/02/2020 à 12:19

La CGT sait-elle que pour verser de "bons salaires" et donc payer plus de charges sociales, il faut que l’entreprise ait suffisamment de recettes? Y compris sur la durée (un salaire peut toujours monter, mais jamais baisser) On ne peut sortir plus que ce qui rentre. Sans compter une marge indispensable, si l'on veut assurer la sécurité et la pérennité de l'entreprise.
Ce sont là des évidences, mais dont la CGT se fout éperdument.

Signaler Répondre

avatar
pollueuse le 05/02/2020 à 02:33

elle lache ses gaz souvent en fin de journee ou la nuit sur ke parc de parilly et les habitants ouf jme demandait dou venait cet air si agreable

Signaler Répondre

avatar
Cimer le 18/01/2020 à 13:03

Pour avoir travaillé là-bas durant 7 sept années,croyez moi que c’est une belle entreprise où fleurisse les inégalités salariales...il y a de l'argent dans Cette structure mais bien trop mal réparti et géré.
Dommage,car c’est une belle société avec des personnes impliquées qui possèdent de grosses compétences mais c’est malheureusement ce ne sont pas ces personnes qui touchent les plus gros salaires!

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 18/01/2020 à 09:01
Alain Chauveau a écrit le 16/01/2020 à 08h19

La disparition de Berliet est le résultat d'une magouille financière et politique avec le gouvernement de l'époque (Mitterrand) Même les syndicats étaient absents
Honte a eux encore une grande industrie bradée aux étrangers Avec la complicité de Renault pour rentrer dans le capital Volvo

Sérieux, vous avez connu Berliet ?
Vous savez ce qui a vraiment vraiment coulé cette entreprise ?
C'est l'incapacité à standardiser pièces et plateformes, ce qui les a conduit à une gestion impossible de leur SAV et à des coûts de maintenance qui les a mis hors marchés
L'écroulement des ventes combiné à l'incapacité à revoir l'outil de production a fait le reste
Où voyez vous une magouille à céder une entreprise moribonde ?

Signaler Répondre

avatar
French Abruti le 18/01/2020 à 08:55
Pasagenoux a écrit le 15/01/2020 à 18h39

"Renault-truck" ! Quand une entreprise française n'est même pas capable de respecter la langue française en France même, comment voulez-vous qu'elle ait envie de respecter ceux qui la parlent encore ?

Ouais t'as raison
D'ailleurs ce que tu dis est tellement vrai qu'ils vont quitter la France pour aller s'installer chez des gens un peu moins cons en direction de l'Est ou du Sud
Après, tu pourras apprendre l'anglais et dire "Thank you Philippe"
Parce-que le polonais, ça sera peut être trop compliqué pour toi, et pas très utile chez Pôle Emploi

Signaler Répondre

avatar
Carlos goshn le 17/01/2020 à 10:34
Ça suffit a écrit le 15/01/2020 à 22h23

La où la CGT passe, l’entreprise trépasse !

Vous avez TROP raisons. A bas les syndicats,les ouvriers , les ....

Signaler Répondre

avatar
Ouvrier de France RVI le 17/01/2020 à 10:15

Renault trucks ou Renault truc

Signaler Répondre

avatar
Alain Chauveau le 16/01/2020 à 08:19

La disparition de Berliet est le résultat d'une magouille financière et politique avec le gouvernement de l'époque (Mitterrand) Même les syndicats étaient absents
Honte a eux encore une grande industrie bradée aux étrangers Avec la complicité de Renault pour rentrer dans le capital Volvo

Signaler Répondre

avatar
Manar de Marius le 15/01/2020 à 23:03

AB volvo, powertrain, Renault Trucks, quelque soit le nom de mon entreprise je m'en fou, le plus important c'est d'avoir un travail et que la production de fait toujours en France et à Lyon

Signaler Répondre

avatar
Pasagenoux le 15/01/2020 à 22:58
seb a écrit le 15/01/2020 à 21h12

Renault trucks appartient au groupe Volvo trucks depuis 2001 mr pasagenoux. C' est une entreprise de droit suédois depuis. Estimons nous heureux qu'il subsiste encore des salariés sur le territoire pour se plaindre.

Je ne savais pas que Renault-Truck était une entreprise de droit suédois, mais le problème reste le même. Quand on n'est pas capable de faire respecter sa langue dans son propre pays, comment voulez-vous que par ailleurs on vous respecte ? J'ai travaillé pendant de nombreuses années au Québec, là-bas, les Suédois auraient été obligés d'appeler leur entreprise Renault-Poids-lourds, car la loi 101 veille au respect de la langue française. Même la fameuse enseigne de restauration rapide KFC a eu son appellation francisée en PFK (Poulets Frits du Kentucky). Ici, en France, il semble que l'on soit les champions du monde pour râler, alors qu'en même temps on se laisse coloniser par le système de vie de pensée anglo-américain. Bientôt, cette langue sera obligatoire dès la maternelle pour nos enfants, et tout le monde s'écrase sur ce diktat.

Signaler Répondre

avatar
Ça suffit le 15/01/2020 à 22:23

La où la CGT passe, l’entreprise trépasse !

Signaler Répondre

avatar
seb le 15/01/2020 à 21:12

Renault trucks appartient au groupe Volvo trucks depuis 2001 mr pasagenoux. C' est une entreprise de droit suédois depuis. Estimons nous heureux qu'il subsiste encore des salariés sur le territoire pour se plaindre.

Signaler Répondre

avatar
Olivier Salarié RT le 15/01/2020 à 19:56

Abandonnée par Renault et l'État, Renault Trucks est une entreprise suédoise.

Signaler Répondre

avatar
MEDEF Européen. le 15/01/2020 à 19:08

Il y a un TRUC que je comprend pas dans cette grève.

Signaler Répondre

avatar
Pasagenoux le 15/01/2020 à 18:39

"Renault-truck" ! Quand une entreprise française n'est même pas capable de respecter la langue française en France même, comment voulez-vous qu'elle ait envie de respecter ceux qui la parlent encore ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.