A cause du confinement, David Kimelfeld a-t-il fait l’erreur du siècle en récupérant Rhônexpress ?

A cause du confinement, David Kimelfeld a-t-il fait l’erreur du siècle en récupérant Rhônexpress ?
David Kimelfeld et son double vote pour la résiliation du contrat du Rhônexpress - LyonMag

David Kimelfeld ne pouvait pas prévoir l’ampleur que prendrait l’épidémie de coronavirus et le confinement qui s’en suivrait.

Mais le président de la Métropole de Lyon a peut-être été trop vite en besogne en voulant à tout prix résilier le contrat de Rhônexpress avant les élections métropolitaines, marquant ainsi les esprits des électeurs.

Fin février, les élus du Sytral votaient la fin du contrat imaginé par Michel Mercier qui garantissait à Vinci des conditions ubuesques. David Kimelfeld annonçait alors que la Métropole reprendrait la main sur la navette entre Lyon et son aéroport, avec des tarifs réduits. Et que les indemnités à verser à Vinci seraient rapidement remboursées par l’exploitation du Rhônexpress. "Un euro de résiliation, ce sont deux euros de recette a minima !", promettait-il à l’époque.

Sauf que depuis, il y a eu le confinement, et l’arrêt total des voyages de Rhônexpress puisque le trafic aérien avait été réduit à peau de chagrin. Et il est fort probable que Lyon Saint-Exupéry ne retrouvera pas son rythme d’antan avant un certain temps. Les plus optimistes considèrent qu’il faudra des années avant que l’activité ne retrouve le niveau qui était le sien avant la crise. Conséquence, les passagers seront nettement moins nombreux à utiliser Rhônexpress qui affichait 1,4 million de voyageurs en 2019.

Ce qui veut dire que la poule aux oeufs d’or se transformerait en boulet de plomb. L’exploitation a toutes les chances de devenir déficitaire. Un risque assumé par le délégataire Vinci… jusqu’à la résiliation du contrat sur ordre de David Kimelfeld ! Voilà que demain, ce sera à la Métropole de Lyon de supporter financièrement les pertes.

Il y aura tout d’abord l’indemnisation de la résiliation à verser à Vinci. On peut compter sur l’entreprise pour rappeler à la collectivité son ardoise estimée à 38 millions d’euros. On devrait être fixé sur le montant final d’ici le 5 novembre puisque cette période doit justement permettre aux deux parties de négocier les conditions financières de la rupture.

Pour le reste, force est de constater que les calculs financiers de David Kimelfeld sont obsolètes. L’élu fondait sa démarche sur la forte progression annoncée du trafic aérien d’ici la fin de la concession en 2038.

Il est donc possible que pour éviter d’exploiter à perte la navette, David Kimelfeld doive revenir sur sa décision de baisser dans des proportions importantes le coût du ticket de Rhônexpress. Et toute cette démarche aura donc été réalisée en vain. Gérard Collomb, qui avait fait des pieds et des mains pour la faire capoter, s'en frotterait les mains.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
PangolinFolamour le 12/05/2020 à 23:59

Au sujet de l’indemnisation de la résiliation à verser faut savoir que la maison mère est accusée d'avoir rejeté des résidus de béton dans la Seine à Nanterre et qu'elle a été condamnée dans une procédure de "plaider-coupable", à 90.000 euros d'amende, dont 40.000 avec sursis. Pas ailleurs, il serait pas étonnant qu'en septembre prochain, quand les débats sur les dommages et intérêts auront lieu, que la somme de 380 millions soit annoncée au titre justement des dommages et intérêts. Payable contre les demandes d'indemnités du Rhonexpress et de l’abandon du projet d'aéroport du Grand Ouest (ou de Notre-Dame-des-Landes pour les intimes). Cette somme « subjective » sera facilement multipliable par 10 par 100 etc. si pas content. Bref, rumeur ou pas, l'architecte (sans doute Dame Nature) qui a envoyé au casse-pipe ce tout petit virus, vous salue bien.

Signaler Répondre

avatar
allezgoreri le 12/05/2020 à 23:27

Il est préférable de faire une action tardivement que ne pas la faire. Quand bien même il est évident que cette chose aurait due être exécutée plus tôt, ne pas la faire est pire notamment d'un point de vu de l'éthique, ainsi que de l'éducation morale et civique. Maintenant, il est peut-etre question de nombreuses enquetes en cours autour de tout cela... des enquetes journalistiques... judiciaires...etc. (et fatalement, forcément, immanquablement, implacablement, inévitablement, inexorablement, infailliblement, nécessairement avec beaucoup beaucoup de radiations...). Mais pas que. Comprenne qui pourra.

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 12/05/2020 à 19:27
Yatou Tétou a écrit le 12/05/2020 à 11h46

Je suis du même avis

je croyais que c'était toujours plus efficace avec le privé ?

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 12/05/2020 à 16:02

On subventionne le vélo électrique, pourquoi pas le vélo tout simplement ? (Tout le monde n'habite pas sur une colline !)
On baisse le prix du tram pour prendre l'avion, en indemnisant Vinci ?!
Une façon de faire du social qui m'interroge.

Signaler Répondre

avatar
Venividivici le 12/05/2020 à 14:20

Vraiment nul ce gars

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 12/05/2020 à 13:45

Tout le problème vient donc de l'origine de ce contrat

Signaler Répondre

avatar
Bras cassés !! le 12/05/2020 à 13:18

L'erreur du siècle ?

Que voulez-vous ! Quand on est incompétent avec l'ego d'une souris qui veut se faire plus grosse qu'un éléphant, voilà ce qui arrive !!

Non le pire c'est que ce monsieur ainsi que tout se clique de bras cassés, puisse avoir des électeurs !

Ptdr

Signaler Répondre

avatar
Yatou Tétou le 12/05/2020 à 11:46
Petrus a écrit le 12/05/2020 à 11h13

im a bien fait de mettre fin à ce contrat aberrant. pour ma pzart même s'il doit augmenter les tarifs de Rhôneexpress je préfère donner mon argent à la métropole plutôt qu'aux actionnaires d'une société privée

Je suis du même avis

Signaler Répondre

avatar
George O. le 12/05/2020 à 11:44

On est tous d'accord ! C'est tellement rare. Mais ce scandale est tellement "abracadabrantesque" !

Signaler Répondre

avatar
Petrus le 12/05/2020 à 11:13

im a bien fait de mettre fin à ce contrat aberrant. pour ma pzart même s'il doit augmenter les tarifs de Rhôneexpress je préfère donner mon argent à la métropole plutôt qu'aux actionnaires d'une société privée

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 12/05/2020 à 10:03

Si Air France, comme annoncé, et d'autre compagnies arrêtent les lignes internes sur les lignes desservies par le TGV, cela pourra peut-être profiter à cette gare TGV à St Ex, peut utilisée jusqu'à présent. Donc le tram pourrai aussi en profiter, mais pas autant je pense qu'avec les lignes aériennes auparavant.

Signaler Répondre

avatar
Serge DENIS le 12/05/2020 à 10:00
FAUX a écrit le 12/05/2020 à 09h53

Monumentale erreur d'appréciation de la situation :

Dans le contrat PP de SYTRAL avec Rhone-Express, il était convenu que si l'exploitation devait être déficitaire, le concessionnaire pouvait appeler le co-contractant pour combler les pertes

Donc, en conclusion, même si le contrat n'avait pas dénoncé, les recettes (même exagérées) faisaient intégralement profit à Rhone-Express, contrairement aux pertes qui s'en trouvaient compensées (finalement au détriment et à la charge des contribuables lyonnais)

EXACT

Signaler Répondre

avatar
FAUX le 12/05/2020 à 09:53

Monumentale erreur d'appréciation de la situation :

Dans le contrat PP de SYTRAL avec Rhone-Express, il était convenu que si l'exploitation devait être déficitaire, le concessionnaire pouvait appeler le co-contractant pour combler les pertes

Donc, en conclusion, même si le contrat n'avait pas dénoncé, les recettes (même exagérées) faisaient intégralement profit à Rhone-Express, contrairement aux pertes qui s'en trouvaient compensées (finalement au détriment et à la charge des contribuables lyonnais)

Signaler Répondre

avatar
bob75 le 12/05/2020 à 09:52

pas grave, personne lui en voudra d'avoir enfin mis fin a ce scandale unique.
Les pertes seront que temporaire

Signaler Répondre

avatar
Si erreur... le 12/05/2020 à 09:41

..du siècle il y eut c'est d'escroquer les citoyens avec ce contrat de voleurs, on ne devrait rien donner car ils se sont bien "gaver" sur notre dos et les instigateurs de ce vol devraient êtres au tribunal puis en "taule"

Signaler Répondre

avatar
Magali le 12/05/2020 à 08:03

BRAVO ''KIM'' surtout ne lâchez rien ça ne pouvait plus durer ce contrat en l'état avec Vinci qui engraisse ses actionnaires à nos frais.
Par contre, le tarif au prix du ticket TCL, il ne faut pas rêver tout de même, il suffit de voyager un peu en Europe.
(l'exemple de Vienne en Autriche est un modèle en tout point)
Derrière KIM toujours.

Signaler Répondre

avatar
C3po le 12/05/2020 à 07:41

Article me semble plutôt partisan, à charge et trop vite écrit
Avec le tarif actuel, vous connaissez le point mort pour faire des bénéfices avant de parler de pertes ?

Au contraire c’est probablement possible de rationaliser l’exploitation pour compenser la baisse de prix en attirant de nouveaux passagers

Signaler Répondre

avatar
Francesco le 12/05/2020 à 07:24
Gab a écrit le 10/05/2020 à 21h45

Le tram T3 peut, dès demain, et sans aucun frais d'aménagement supplémentaire, assurer la liaison entre Part-Dieu et St Ex.
Le temps nécessaire entre Part-Dieu et St Ex sera de 33minutes (26 minutes Part-Dieu Meyzieu ZI plus 7minutes de Meyzieu ZI à St EX).
Soit environ 5 minutes de plus que le temps actuel de Rhônexpress.
Le cout de transport pour l’usager sera le tarif TCL, (ticket et abonnement).
Si T3 capte 60% de ces passagers en provenance de la Métropole, aux dépends des autres moyens de transports individuels cela permettra de diminuer la pollution automobile en supprimant plusieurs milliers de voitures qui circulent entre Lyon et St Ex tous les jours.
-----------------------------------------------
Le tram T3 permettrait le développement de la gare (TGV Ouigo) de St Ex.

Tout à fait d’accord avec vous.
Mais j’ajouterai quand même que le rachat du Rhône express à été une grosse erreur qui nous coûtera chère et pour longtemps.
La métropole aurait dû juste dénoncer le monopole du contrat et prolonger le t3 ce qui aurait eu pour conséquence la mort assurée de Rhône express.

Signaler Répondre

avatar
Hmm le 12/05/2020 à 07:19

S'il ne l'avait pas récupéré Vinci aurait trouvé une clause ou une raison de «demander une aide financière sinon on devra fermer à cause du covid19... »

Donc autant l'avoir récupéré de suite et garder les futurs bénéfices.

Signaler Répondre

avatar
Gab le 10/05/2020 à 21:45

Le tram T3 peut, dès demain, et sans aucun frais d'aménagement supplémentaire, assurer la liaison entre Part-Dieu et St Ex.
Le temps nécessaire entre Part-Dieu et St Ex sera de 33minutes (26 minutes Part-Dieu Meyzieu ZI plus 7minutes de Meyzieu ZI à St EX).
Soit environ 5 minutes de plus que le temps actuel de Rhônexpress.
Le cout de transport pour l’usager sera le tarif TCL, (ticket et abonnement).
Si T3 capte 60% de ces passagers en provenance de la Métropole, aux dépends des autres moyens de transports individuels cela permettra de diminuer la pollution automobile en supprimant plusieurs milliers de voitures qui circulent entre Lyon et St Ex tous les jours.
-----------------------------------------------
Le tram T3 permettrait le développement de la gare (TGV Ouigo) de St Ex.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.