Municipales : quatre maires d’Auvergne-Rhône-Alpes signent une tribune pour un second tour en juin

Municipales : quatre maires d’Auvergne-Rhône-Alpes signent une tribune pour un second tour en juin
Photo d'illustration - LyonMag

Ils sont en tout 36 élus du pays à s’exprimer ce dimanche.

"La France affronte aujourd’hui une crise sanitaire, économique, sociale immense et d’une gravité exceptionnelle. L’incertitude électorale qui prive les communes de leur maire aggrave encore cette situation en entravant leur action pourtant indispensable au redémarrage de notre pays", écrivent-ils dans une tribune publiée dans le JDD

Parmi les 36 signataires du texte, on retrouve Anne Hidalgo, Christian Estrosi, Nicolas Florian ou encore Martine Vassal mais également quatre élus d’Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’agit de Jean-Paul Bret, maire sortant de Villeurbanne dans le Rhône, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, Jean-François Débat, maire de Bourg-en Bresse et Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand.

"Dès le début de la crise, les maires se sont imposés comme piliers de notre République en accompagnant leurs administrés au quotidien et en assurant la solidarité et la continuité des services publics. Mais aujourd'hui, alors que notre pays vient d'entamer l'étape cruciale du déconfinement, des millions de Français attendent d'avoir un maire, une équipe municipale et communautaire en place, capable de prendre des décisions capitales pour nos écoles, nos transports, nos emplois…", assurent-ils demandant l’organisation du second tour des élections municipales au mois de juin. "La démocratie ne peut pas être plus longtemps confinée, puisque ces politiques de soutien à la reprise d'une vie normale découlent des délibérations votées par nos assemblées locales", ajoutent-ils.

Pour rappel, le second tour des élections municipales, prévu initialement le dimanche 22 mars, avait été annulé dans le cadre des mesures de confinements prises en raison de l’épidémie de coronavirus. Un rapport sur le sujet doit être remis le 23 mai au Parlement par le Premier ministre, Édouard Philippe.

27 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Adèle le 20/05/2020 à 20:14

Très pertinent. Enfin, pour la démocratie qui doit reprendre son cours, surtout avec les régionales et départementales à venir très bientôt.

Signaler Répondre

avatar
Nomad88 le 19/05/2020 à 15:57
Au secours a écrit le 18/05/2020 à 10h59

Quoi que vous en disiez les listes EELV n'ont pas sauf erreur de ma part de politiciens professionnels qui sont là depuis des lustres comme c'est le cas des autres listes : des 2 "B" Blanc, Buffet ou des 2 "K" Kimelfeld, Képénekian, NPG ou autres listes plus anecdotiques. Donc je leur donnerai le bénéfice du doute pour 6 ans.

EELV c'est pourtant les memes gros nazes habituels, c'est des communistes deguisés en ecolos, ca promet de planter des arbres et puis quoi ?

On a bien vu EELV en action à Grenoble: insecurité qui grimpe en fleche la ville devient Chicago des années 30, islamisme radical qui s'enracine, pollution abondante (un comble pour un parti ecolo), caisse quasi vide etc.

Donc oui faut vite aller voter EELV.

Signaler Répondre

avatar
UNE GRANDE MASCARADE le 18/05/2020 à 22:59

CES MAIRES VEULENT QUE LES ÉLECTIONS SE FASSENT AVANT LA VALIDATION DU COMPTE ADMINISTRATIF ET COMPTE DE GESTION.

ILS ONT JUSQU’À JUILLET POUR LES VALIDER. APRÈS, CERTAINS MAIRES SORTANTS RISQUENT D’ÊTRE EN DIFFICULTÉ.

Signaler Répondre

avatar
Stop le 18/05/2020 à 12:39
scrutin sincère ? a écrit le 18/05/2020 à 09h01

La plupart des études et des statistiques démontrent sans aucun doute que l'organisation des élections en mars a bien favorisé la pandémie.De nombreux colistiers et teneurs de bureaux de vote ont été contaminés, sans parler d' électeurs qui en se déplaçant ont aussi contracté la maladie.


15 jours de campagne électorale préalable + le double vote ( municipales et métropole) en juin = risque certain , malgré la connaissance plus élaborée des mécanismes du virus.Le covid parfois mortel est toujours là et ce n'est pas un décret ministériel qui l'a fait fuir.
Vouloir déplacer plus de 40 millions d'électeurs en une seule journée dans 4 ou 5 semaines , est totalement irrationnel et même débile.
On pourrait également s'étendre sur le non-vote probable d'une grande partie de la population senior et de son impact sur la sincérité du scrutin.

Pourquoi prendre tant de risques, sinon pour satisfaire l'égo d'hommes et de femmes politiques accrochés à leur prérogatives et leurs avantages non négligeables ?

Avis partagé.
Blanc, Vert, Rouge, RN et autres couleurs....rangez-vous dans un arc-en-ciel et arrêtez de nous pourrir la vie et de prioriser vos privilèges à notre santé

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 18/05/2020 à 11:42
ordrejuste a écrit le 18/05/2020 à 11h29

Nous avons le droit de douter du bénéfice. Mais vous pouvez voter pour qui vous voulez.
Si vous regardez bien, les listes EELV, il y a beaucoup de nouveaux et c'est normal car il y a peu d'adhérents EELV, le parti est allé piocher en dehors. Mais les ténors en sont parfois à en route pour un troisième mandat voir plus

Blanc a fait la même chose en prenant quelques jeunots ; en vain son discours est rassis.. Mais ce serait bien d'étayer vraiment vos propos avec des noms précis pour les soit disant pros des mandats chez les verts : que ce soit Bernard ou Doucet, ce n'est pas le cas! Je ne vous parle même pas du RN qui se fourvoie dans les grandes largeurs. Les électeurs n'ont pas été dupé par le transfuge LFI et la bourgeoise inconnue!

Signaler Répondre

avatar
ordrejuste le 18/05/2020 à 11:29
Au secours a écrit le 18/05/2020 à 10h59

Quoi que vous en disiez les listes EELV n'ont pas sauf erreur de ma part de politiciens professionnels qui sont là depuis des lustres comme c'est le cas des autres listes : des 2 "B" Blanc, Buffet ou des 2 "K" Kimelfeld, Képénekian, NPG ou autres listes plus anecdotiques. Donc je leur donnerai le bénéfice du doute pour 6 ans.

Nous avons le droit de douter du bénéfice. Mais vous pouvez voter pour qui vous voulez.
Si vous regardez bien, les listes EELV, il y a beaucoup de nouveaux et c'est normal car il y a peu d'adhérents EELV, le parti est allé piocher en dehors. Mais les ténors en sont parfois à en route pour un troisième mandat voir plus

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 18/05/2020 à 10:59
le petit vaudais a écrit le 18/05/2020 à 10h20

Le problème c'est que la mafia que vous évoquez dans les 18 années de gouvernance Collomb sera belle et bien présente. Cesar sera surement tué, mais nous aurons tous les Brutus qui ont tourné plusieurs leur veste !!!!

Quoi que vous en disiez les listes EELV n'ont pas sauf erreur de ma part de politiciens professionnels qui sont là depuis des lustres comme c'est le cas des autres listes : des 2 "B" Blanc, Buffet ou des 2 "K" Kimelfeld, Képénekian, NPG ou autres listes plus anecdotiques. Donc je leur donnerai le bénéfice du doute pour 6 ans.

Signaler Répondre

avatar
le petit vaudais le 18/05/2020 à 10:20
Au secours a écrit le 18/05/2020 à 09h43

Collomb et sa mafia ont profité depuis 18 ans, donc cela suffit.

A d'autres de prendre la place même si malheureusement il est possible qu'ils ne fassent pas grand chose non plus. C'est dire dans quel état est notre démocratie vec une offre politique aussi nulle.

Le problème c'est que la mafia que vous évoquez dans les 18 années de gouvernance Collomb sera belle et bien présente. Cesar sera surement tué, mais nous aurons tous les Brutus qui ont tourné plusieurs leur veste !!!!

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 18/05/2020 à 09:43
le petit vaudais a écrit le 18/05/2020 à 09h36

De toute façon, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Le programme est tout beau tout rose et puis les promesses s'effacent. Je ne suis pas du tout pro Collomb mais je sais par expérience que ce soit EELV ou autre nous nous ferons baisers en beauté.

Collomb et sa mafia ont profité depuis 18 ans, donc cela suffit.

A d'autres de prendre la place même si malheureusement il est possible qu'ils ne fassent pas grand chose non plus. C'est dire dans quel état est notre démocratie vec une offre politique aussi nulle.

Signaler Répondre

avatar
le petit vaudais le 18/05/2020 à 09:36
Au secours a écrit le 17/05/2020 à 18h35

Parlez pour vous ! Nous à Lyon, nous ne supportons plus la clique collombiste, alors l'avoir encore un an NON!

De toute façon, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Le programme est tout beau tout rose et puis les promesses s'effacent. Je ne suis pas du tout pro Collomb mais je sais par expérience que ce soit EELV ou autre nous nous ferons baisers en beauté.

Signaler Répondre

avatar
scrutin sincère ? le 18/05/2020 à 09:01

La plupart des études et des statistiques démontrent sans aucun doute que l'organisation des élections en mars a bien favorisé la pandémie.De nombreux colistiers et teneurs de bureaux de vote ont été contaminés, sans parler d' électeurs qui en se déplaçant ont aussi contracté la maladie.


15 jours de campagne électorale préalable + le double vote ( municipales et métropole) en juin = risque certain , malgré la connaissance plus élaborée des mécanismes du virus.Le covid parfois mortel est toujours là et ce n'est pas un décret ministériel qui l'a fait fuir.
Vouloir déplacer plus de 40 millions d'électeurs en une seule journée dans 4 ou 5 semaines , est totalement irrationnel et même débile.
On pourrait également s'étendre sur le non-vote probable d'une grande partie de la population senior et de son impact sur la sincérité du scrutin.

Pourquoi prendre tant de risques, sinon pour satisfaire l'égo d'hommes et de femmes politiques accrochés à leur prérogatives et leurs avantages non négligeables ?

Signaler Répondre

avatar
debout on se réveille le 18/05/2020 à 08:56
abcd a écrit le 18/05/2020 à 08h37

Comme je l'ai dit, Aulas veut des millions pour l'ol et certains élus veulent la place.Ils trépignent.Décalage

Là t'es mal réveillé, tu mélanges tout

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 18/05/2020 à 08:45
Pas de généralité personnel a écrit le 18/05/2020 à 08h28

Pourquoi "nous"? Parlez juste en votre nom svp.

Disons un certain nombre de Lyonnais partage ce sentiment...Et nous sommes nombreux ne vous en déplaise!

Signaler Répondre

avatar
abcd le 18/05/2020 à 08:37
La loi française du plus fort a écrit le 17/05/2020 à 22h50

La constitution française prévoit l'annulation totale de ces élections municipales dans ce cas de pandémie. Est-ce que l'état de droit existe encore en France? A ce moment là,
on peut arrêter de payer les impôts aussi?

Comme je l'ai dit, Aulas veut des millions pour l'ol et certains élus veulent la place.Ils trépignent.Décalage

Signaler Répondre

avatar
Pas de généralité personnel le 18/05/2020 à 08:28
Au secours a écrit le 17/05/2020 à 18h35

Parlez pour vous ! Nous à Lyon, nous ne supportons plus la clique collombiste, alors l'avoir encore un an NON!

Pourquoi "nous"? Parlez juste en votre nom svp.

Signaler Répondre

avatar
La loi française du plus fort le 17/05/2020 à 22:50

La constitution française prévoit l'annulation totale de ces élections municipales dans ce cas de pandémie. Est-ce que l'état de droit existe encore en France? A ce moment là,
on peut arrêter de payer les impôts aussi?

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 17/05/2020 à 20:58
abcd a écrit le 17/05/2020 à 20h45

C'est David Kimmelfeld, le Président, c'est plus Collomb

Pour info il s'agit des 2élections - municipale et métropolitaine - où Collomb se présente avec et ses pantins

Signaler Répondre

avatar
abcd le 17/05/2020 à 20:45
Au secours a écrit le 17/05/2020 à 18h35

Parlez pour vous ! Nous à Lyon, nous ne supportons plus la clique collombiste, alors l'avoir encore un an NON!

C'est David Kimmelfeld, le Président, c'est plus Collomb

Signaler Répondre

avatar
abcd le 17/05/2020 à 20:43

Aulas veut ses millions, les Maires veulent leurs fauteuils et pendant ce temps là, les Français vivent l'épidemie.Quel décalage !!

Signaler Répondre

avatar
mais oui le 17/05/2020 à 19:45
Au secours a écrit le 17/05/2020 à 18h35

Parlez pour vous ! Nous à Lyon, nous ne supportons plus la clique collombiste, alors l'avoir encore un an NON!

Très juste, et j'irais voter contre le GC et sa clique!

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 17/05/2020 à 18:35
le petit vaudais a écrit le 17/05/2020 à 18h31

Je suis allé voter le 15 mars.
Le 16 mars, le chef de l'état proclamait le confinement et indiquait que nous étions en guerre.
La vieille, jour des élections tout allait bien dans le meilleurs des mondes pourtant le premier ministre sonnait le tocsin et de nombreux électeurs ne se sont pas déplacés. - 18% faussant ainsi le scrutin en favorisant certaines listes telle EELV qui collecte plutôt un vote jeune Dans certaines communes de nombreux colistiers sont tombés malades, parfois avec gravité. A Meyzieu, un prétendant à la mairie est décédé.
Une élection, ce n'est pas que le jour de dépose du scrutin, c'est aussi faire campagne. Comment fera on si le choix est porté sur le 28 juin. La campagne se fera t'elle par visio conférence ? parce que de terrain et en porte à porte cela ferait prendre des risques.
D'autre par, nous avons les élections métropolitaines qui se déroulent en même temps que les élections municipales. Les électeurs dont le maire à été élu au premier tour vont-ils se déplacer pour un risque inutile à leur yeux ?
La logique voudrait que les deux tours soient reportés en 2021 couplés avec les élections régionales. accorder une année supplémentaire de légitimé aux maires sortants n'est absolument pas un problème. Report pour deux tours y compris pour les maires élus au premier tour pour une question de justice si chère à nos élus.
L'état m'a fait prendre un risque le 15 mars. J'ai demandé à mes parents de ne pas aller voter. Cette démarche a été suivi par de nombreux retraités. C'est facile à voir, il n'y a qu'a consulter les registres d'émargement.
Un second tour en juin, je n'irai pas voter.

Parlez pour vous ! Nous à Lyon, nous ne supportons plus la clique collombiste, alors l'avoir encore un an NON!

Signaler Répondre

avatar
le petit vaudais le 17/05/2020 à 18:31

Je suis allé voter le 15 mars.
Le 16 mars, le chef de l'état proclamait le confinement et indiquait que nous étions en guerre.
La vieille, jour des élections tout allait bien dans le meilleurs des mondes pourtant le premier ministre sonnait le tocsin et de nombreux électeurs ne se sont pas déplacés. - 18% faussant ainsi le scrutin en favorisant certaines listes telle EELV qui collecte plutôt un vote jeune Dans certaines communes de nombreux colistiers sont tombés malades, parfois avec gravité. A Meyzieu, un prétendant à la mairie est décédé.
Une élection, ce n'est pas que le jour de dépose du scrutin, c'est aussi faire campagne. Comment fera on si le choix est porté sur le 28 juin. La campagne se fera t'elle par visio conférence ? parce que de terrain et en porte à porte cela ferait prendre des risques.
D'autre par, nous avons les élections métropolitaines qui se déroulent en même temps que les élections municipales. Les électeurs dont le maire à été élu au premier tour vont-ils se déplacer pour un risque inutile à leur yeux ?
La logique voudrait que les deux tours soient reportés en 2021 couplés avec les élections régionales. accorder une année supplémentaire de légitimé aux maires sortants n'est absolument pas un problème. Report pour deux tours y compris pour les maires élus au premier tour pour une question de justice si chère à nos élus.
L'état m'a fait prendre un risque le 15 mars. J'ai demandé à mes parents de ne pas aller voter. Cette démarche a été suivi par de nombreux retraités. C'est facile à voir, il n'y a qu'a consulter les registres d'émargement.
Un second tour en juin, je n'irai pas voter.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France le 17/05/2020 à 18:03

Qu'importent les dates mais par pitié virez moi LREM et son chef d'opérette....

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 17/05/2020 à 16:41

" dès le début de la crise les maires ont accompagnés les administrés au quotidien..."
Mais les mairies étaient fermées ...?
Je ne leur reproche rien mais qu'ils ne bajaflent pas pour rien...

Signaler Répondre

avatar
Gab le 17/05/2020 à 16:23

Aberration
Le pic d'hospitalisation au COVID à eu lieu du 26 au 28 mars soit 11 à 13 jours après les élections du 15mars.
Il faut reporter les élections en mars 2021 en même temps que les cantonales.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 17/05/2020 à 15:36

Qui peut me dire pourquoi la majorité des maires restent extrêmement silencieux sur ce point du 2e tour ?

Signaler Répondre

avatar
vivement le 17/05/2020 à 15:02

Mais alors vivement que les écolos dégagent collomb et sa clique ça nous fera des vacances

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.