Lyon : pour convaincre le président de la Métropole, l’agriculteur lui livre 2 tonnes de haricots verts bios

Lyon : pour convaincre le président de la Métropole, l’agriculteur lui livre 2 tonnes de haricots verts bios
L'Hôtel de la Métropole - LyonMag

Tous les moyens sont bons pour obtenir un rendez-vous avec les nouveaux dirigeants politiques de l’agglomération lyonnaise.

Un entrepreneur et agriculteur de Pusignan a tenté sa chance ce vendredi avec une méthode particulière. Il a débarqué sur le parvis de l’Hôtel de la Métropole de Lyon à la Part-Dieu avec un chargement de deux tonnes de haricots verts bios. Des associations avaient été prévenues et ont pu se servir gratuitement aux côtés des salariés de la collectivité.

André Roibet, candidat malheureux aux municipales à Pusignan et habitué des coups médiatiques, avait également acheté des cartables aux couleurs de l’Olympique Lyonnais et qui sont destinés à Bruno Bernard et Grégory Doucet, respectivement président de la Métropole et maire de Lyon. Malin, il a glissé à l’intérieur ses idées et ses projets pour l’Est lyonnais où il imagine un corridor écologique et agricole : 2500 hectares de fermes périurbaines pour nourrir l’agglomération grâce aux circuits courts. Selon André Roibet, jusqu’à 3000 emplois pourraient ainsi voir le jour.


L’homme culotté mais inspiré attend désormais que les élus écologistes le rappellent pour le voir et l’écouter.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mais dans monde vidon ? le 11/07/2020 à 21:47

Soutien inconditionnel !!! Maraîchage en raisonné oui pas du bio une utopie !!! Parce que les fraises, framboises en bio ??? Les asperges vertes encore peut être ??? 2500 ha à répartir !!! Et des terres à revitaliser ??? Mais avec quelle Main Oeuvre!!!!

Signaler Répondre

avatar
Nous sommes les 90% le 11/07/2020 à 15:18
Duc de pouille a écrit le 11/07/2020 à 13h09

Bio. D accord. Mais si on parlait des prix ?
Dans compter la question suivante ?
Déclare t il tout ce qu ils touchent en liquide
Quand on voit l argent qui circule sur les marchés ?
Perso j en doute fort et pas besoin d être un énarque pour deviner cela...

On s'en fout , ce sont les impôts des 90% qui vont payer du bio à la racaille qui a élu ces ecolo

Signaler Répondre

avatar
Danger pour la ville le 11/07/2020 à 14:15

Donc les bobos du centre ville vont avoir besoin de l'agriculture située à l'extérieur de la ville! Et pour le transport ils vont aller les chercher en vélo, en télécabine? Vont ils autoriser les agriculteurs à pénétrer sur leur territoire immaculé avec des camions? Et puis un agriculteur c'est un bouseux qui sent mauvais.
Non, le mieux c'est de prendre le compost qui sera produit devant les écoles pour faire pousser les haricots verts sur les toits des immeubles.

Signaler Répondre

avatar
Duc de pouille le 11/07/2020 à 13:09

Bio. D accord. Mais si on parlait des prix ?
Dans compter la question suivante ?
Déclare t il tout ce qu ils touchent en liquide
Quand on voit l argent qui circule sur les marchés ?
Perso j en doute fort et pas besoin d être un énarque pour deviner cela...

Signaler Répondre

avatar
petrus le 11/07/2020 à 12:10

toujours les mêmes qui en profitent il aurait pu me prévenir. j'aurais été en chercher et je lui aurai fait de la pub pour son projet

Signaler Répondre

avatar
ouf! le 11/07/2020 à 08:01

Le circuit court. Oui pour savoir ce que l’on mange. Moins d’intermédiaires. Oui pour redonner la marge au producteur. Alors pourquoi les prix flambent ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.