Evacuation du collège Maurice Scève : Renaud Payre promet une "nouvelle politique d’hospitalité" pour la Métropole de Lyon

Evacuation du collège Maurice Scève : Renaud Payre promet une "nouvelle politique d’hospitalité" pour la Métropole de Lyon
Renaud Payre - LyonMag

Ce mardi matin, les forces de l'ordre et la préfecture du Rhône ont organisé l'évacuation attendue du squat du collège Maurice-Scève à la Croix-Rousse.

Une opération sur laquelle a souhaité revenir Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon chargé de l'Habitat et du Logement Social. Sur les réseaux sociaux, l'élu a indiqué que les services de la collectivité avaient "mené un travail exemplaire de recherche et de préparation de nouveaux lieux d'accueil" pour les personnes qui squattaient l'ancien établissement du 4e arrondissement de Lyon.

Renaud Payre regrette toutefois "une sortie fortement encadrée alors que la situation dans le collège était pacifiée depuis des semaines". Comprendre que la présence policière dépêchée ce mardi matin n'était pas si nécessaire aux yeux du candidat de la Gauche Unie aux dernières métropolitaines.

"Nous avons pu impulser des orientations nouvelles – rompant avec le passé – en admettant la complexité des cas et des parcours individuels et en refusant la seule prise en compte judiciaire comme c’était le cas jusqu’alors. Nous voyons plus clairement les pistes de travail à suivre pour mieux prévenir de telles situations. Nous devons travailler – dans le cadre de l’urbanisme transitoire – sur la mise à disposition conventionnée de lieux/maisons solidaires. Des projets concrets sont en cours d’élaboration pour une nouvelle politique d’hospitalité dans la métropole de Lyon qui a trop longtemps refusé de traiter cette question", conclu Renaud Payre.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
blablablaaa le 28/10/2020 à 18:11

Monsieur Payre, allez donc dire aux restaurateurs et autres commerces qui coulent, que vous, pensez au bien être des migrants..... je doute fort que vous soyez bien accueillis. En temps de crise comme nous sommes En train de la vivre, on s’occupe en priorité des français qui se retrouvent dans la panade.

Signaler Répondre

avatar
100%Lyonnais le 27/10/2020 à 19:22

Renaud payre est toujours à côté de ses pompes! Toujours dans les vieux dogmes de la gauche gauchiste, tres loin des réalités que vivent les Lyonnais!

Signaler Répondre

avatar
blablablaaa le 27/10/2020 à 18:36

Mais nom d’une pipe avec les dégâts du covid on va déjà avoir énormément de chômage. Alors les migrants! Désolé de le dire mais qu’ils rentrent dans leur pays. On aura assez à faire avec nos propres problèmes.

Signaler Répondre

avatar
ridicule le 27/10/2020 à 15:50

mais personne n'en veut bordel, dégagez les et surtout faites tout pour qu'ils ne rentrent pas !!!

Signaler Répondre

avatar
Clown triste le 27/10/2020 à 15:10

C'est qui ce clown ? Ça sent la com a plein nez. Qu'il prenne les migrants chez lui au lieu de les imposer aux Lyonnais !

Signaler Répondre

avatar
walllah le 27/10/2020 à 14:01

Il faudrait plutôt une nouvelle politique d'inhospitalité

Signaler Répondre

avatar
Oui, creusons le fond du puits ! le 27/10/2020 à 13:42

Il est grand temps d'avoir une nouvelle politique d'hospitalité pour les migrants pour que chacun de nous profite des bienfaits de cette politique !...

Faudra juste prévoir une petite réforme de l'éducation nationale pour ce prometteur futur.

Signaler Répondre

avatar
Ecologie caviar le 27/10/2020 à 12:54
1000 euros a écrit le 27/10/2020 à 12h04

"vice-président de la Métropole de Lyon", il fait donc partie de ceux qui se sont auto-augmenté leur salaire de 1000euros/mois dès leur prise de fonction en juillet dernier.
Et après ça ose donner des leçons d'humanisme et de générosité… pitoyable…minable

https://www.lyonmag.com/article/109260/metropole-de-lyon-vers-une-augmentation-de-1000-euros-des-indemnites-des-vice-presidents

Avec ses 1000euros/mois, en plus de son logement actuel, il peut louer un grand appart avec plusieurs chambres et y loger des squatteurs, puisqu'il est si généreux.

Signaler Répondre

avatar
Il est trop fort.. le 27/10/2020 à 12:43

Ah la générosité de la gauchiasse qui s'est augmentée de 1000e en arrivant... Surtout ne pas étudier les dossiers, ne pas identifier les cas qui ne relèvent pas de l'asile, ne pas procéder à la moindre vérification, mais donner des droits, de l'argent, un logement, de la nourriture, du chauffage etc etc... Vous faites le job de Marine !!! Elle ne peut pas espérer mieux...

Signaler Répondre

avatar
Belle sortie mediatique le 27/10/2020 à 12:26

Renaud, vous êtes parfait ???? Avec des gars comme vous, tout serait résolu de suite ! Ils vont tous venir à Lyon pour que vous vous en occupiez ! Juste de la démagogie électorale ! Les pauvres gens qui croient en vous vont vite déchanter !

Signaler Répondre

avatar
le petit vaudais le 27/10/2020 à 12:11

Je ne comprends pas les commentaires des uns et des autres.
Il est clair que les VERTS, la gauche du PS et l'extrême gauche étant aux commandes de la ville et de la métropole les propos de monsieur Payre vont dans le sens des électeurs.
La priorité dans les logements sociaux sera donnée aux demandeurs d'asile en situation régulières ou non. C'est déja le cas dans certaines villes de l'agglomération ou des allées entières des immeubles sociaux sont habités par des étrangers.
C'est un choix démocratique

Signaler Répondre

avatar
1000 euros le 27/10/2020 à 12:04

"vice-président de la Métropole de Lyon", il fait donc partie de ceux qui se sont auto-augmenté leur salaire de 1000euros/mois dès leur prise de fonction en juillet dernier.
Et après ça ose donner des leçons d'humanisme et de générosité… pitoyable…minable

https://www.lyonmag.com/article/109260/metropole-de-lyon-vers-une-augmentation-de-1000-euros-des-indemnites-des-vice-presidents

Signaler Répondre

avatar
Chut le 27/10/2020 à 12:02

120 attaques au couteau par jour en France, la majorité des cas étant... chut ! Ces décideurs sont des assassins.

Signaler Répondre

avatar
Lolipop le 27/10/2020 à 11:47

La gauche au grand coeur !
il peut les loger chez lui... à ses frais et non aux frais des contribuables !

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 27/10/2020 à 11:37
Bianca a écrit le 27/10/2020 à 11h28

La gauche de salon dans toute sa splendeur. Tant pis pour le contribuable

La gauche caviar !
Je fais le bien , mais , uniquement avec
LE FRIC DES AUTRES !!!!!!
Du vrai gaucho pur jus !

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 27/10/2020 à 11:31
fastoche a écrit le 27/10/2020 à 11h04

la complexité des cas...
c est pourtant simple:
- clandestin d'un pays non dangereux --> expulsion
- étrangers en situation régulière et français --> relogement

je ne vois pas pourquoi on refuse d appliquer la loi

l intervention de ce personnage, c est juste de la comm' pour valider son appartenance au politiquement correct

Tout ceci n 'est qu'une manip organisée , pour rabaisser les salaires ; ce truc est un traffic d'êtres humains , qui ne savent même pas , qu'ils seront les dindons de la farce ! Il faudrait les en avertir ; ils seront régularisés , SI , SI , ils acceptent de bosser pour des salaires dérisoires !
Cela sera la condition prioritaire ; et comme ils seront corvéables à merci , ils ne se révolteront pas , car sinon , ils seront menacés d'expulsion du pays !
Ce traffic est voulu et organisé , mais , ça fonctionne à donf .....

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 27/10/2020 à 11:28

La gauche de salon dans toute sa splendeur. Tant pis pour le contribuable

Signaler Répondre

avatar
Appel d'air le 27/10/2020 à 11:11

Et en matière d'hospitalité il veut pas les loger chez lui a ses frais? Et pas avec le pognon des autres c'est a dire celui du contribuable.

Et depuis quand les collectivités locale surpassent le droit aux expulsions légales?
La loi c'est la loi si ils n'ont rien à faire sur notre sol ils doivent être expulser, mr Payre est peut être adepte de la dictature mais quand on respecte l'état de droit on doit respecter les décisions de justice.

Signaler Répondre

avatar
beaubeau le 27/10/2020 à 11:05

Il va les emmener chez lui, ce Monsieur.

Signaler Répondre

avatar
fastoche le 27/10/2020 à 11:04

la complexité des cas...
c est pourtant simple:
- clandestin d'un pays non dangereux --> expulsion
- étrangers en situation régulière et français --> relogement

je ne vois pas pourquoi on refuse d appliquer la loi

l intervention de ce personnage, c est juste de la comm' pour valider son appartenance au politiquement correct

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.