Déjà menacé de mort, le maire de Givors désormais menacé de décapitation dans des tags

Déjà menacé de mort, le maire de Givors désormais menacé de décapitation dans des tags
DR

Pour la cinquième fois en trois mois et demi, le maire de Givors a été victime de menaces de mort.

Des tags ont été retrouvés sur les murs de la commune, à proximité du lycée Casanova. Des inscriptions qui visent également le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi que la mémoire de Samuel Paty, décapité par un terroriste le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine.

"Macron fdp on va te déquapiter la tete toi et le batard de Boudjelaba, maire de mes couilles", peut-on notamment lire sur les inscriptions à l'orthographe hésitante. "Nike Paty" ou "Nike la République" ont également été inscrits à la bombe noire.

"Ces menaces sont violentes. Elles me choquent profondément. De tels actes sont inacceptables. Je les condamne fermement et souhaite que les auteurs soient retrouvés et jugés", indique Mohamed Boudjellaba ce vendredi soir.

Le maire de Givors, qui avait notamment été la cible de courrier anonyme le menaçant de mort, a porté plainte pour menaces de mort et apologie du terrorisme. L'élu en appelle à l'Etat, la Région et la Métropole pour "engager plus de moyens policiers sur la ville, pour un meilleur habitat, pour une véritable mixité sociale, pour donner des perspectives à notre jeunesse avec la construction d’un lycée agricole et horticole, pour donner plus de pouvoir d’achat à toutes les Givordines et tous les Givordins. (…) Ces menaces le montrent : il est urgent d’agir ensemble, avec tous les pouvoirs publics, pour un véritable apaisement de notre ville et un bien vivre-ensemble durable".

Dans le département, plusieurs tags menaçants des élus ont récemment été découverts, notamment à Bron ou encore dans le 8e arrondissement de Lyon.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
couteau ?tringle bois sur tronche le 15/11/2020 à 04:37
Pauvres magrehbins a écrit le 07/11/2020 à 04h21

Voilà une mode qui est née la " Décapitation "
et suivra bientôt le mode d'emploi pour bien s'y prendre soit avec un couteau de boucher soit un couteau pour découper les filets de poissons soit à la hache soit avec un couteau à désosser
c'est devenu d'un ridicule de la part de ces incultes que ça en devient risible tellement ils sont cons ces Magrhrebins.

C'est un peu triste mais il ya du vrai dans ce que vous dites. Vive en.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France. le 07/11/2020 à 10:13

Je crois lire que Macron aussi est menacé par ces tags hautement philosophiques...

Signaler Répondre

avatar
cohérent 1er le 07/11/2020 à 09:41
Lagouape a écrit le 07/11/2020 à 07h45

Vivre ensemble à Givors! Mais bien sûr....

Bientôt , plus personne ne voudra être maire ?

Signaler Répondre

avatar
Obscurantisme occidental. le 07/11/2020 à 09:33

Par ses TEMPS obscurs , nous perdons TOUS la TÊTE !!

Signaler Répondre

avatar
sur! le 07/11/2020 à 09:25
Mike a écrit le 07/11/2020 à 09h23

Je suppose surtout que ces tags ont été commis par des personnes qui en profiteront !!! : F.N ou d'autres petits malins qui instrumentalisent tout et n'importe quoi !!!

Vous étes pathétique !

Signaler Répondre

avatar
Mike le 07/11/2020 à 09:23

Je suppose surtout que ces tags ont été commis par des personnes qui en profiteront !!! : F.N ou d'autres petits malins qui instrumentalisent tout et n'importe quoi !!!

Signaler Répondre

avatar
Mort cérébrale le 07/11/2020 à 09:11

Eux, ils en sont déjà dépourvu de tête...

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 07/11/2020 à 08:40

Ce mur semble très apprécié, une simple camera bien placée devrait suffire....Quand on veut, on peut, et les résultats seront vite là

Signaler Répondre

avatar
Lagouape le 07/11/2020 à 07:45

Vivre ensemble à Givors! Mais bien sûr....

Signaler Répondre

avatar
Lagouape le 07/11/2020 à 07:44

Le vivre ensemble a Givors!???mais bien sûr.....

Signaler Répondre

avatar
Fin du monde le 07/11/2020 à 07:43

Il faut surtout des prof de Français !

Signaler Répondre

avatar
Julius le 07/11/2020 à 07:12

Il ne faut plus rien laisser passer car aujourd hui on voit ou on en est arrivé mais lorsque les auteurs de ces tags sont identifies il faut que la justice les condamne severement et les faires nettoyer les murs sous surveillance de l armee

Signaler Répondre

avatar
Pauvres magrehbins le 07/11/2020 à 04:21

Voilà une mode qui est née la " Décapitation "
et suivra bientôt le mode d'emploi pour bien s'y prendre soit avec un couteau de boucher soit un couteau pour découper les filets de poissons soit à la hache soit avec un couteau à désosser
c'est devenu d'un ridicule de la part de ces incultes que ça en devient risible tellement ils sont cons ces Magrhrebins.

Signaler Répondre

avatar
nakba le 06/11/2020 à 22:04

C'est à la mode, Cà leur donne l'impression d'être des hommes !

Signaler Répondre

avatar
Foi de Ravioli le 06/11/2020 à 20:49

Si chaque tag insultant sur un mur donne lieu à un article dans la presse... on n’est pas prêt de voir des articles traitants du fond des problèmes !

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 06/11/2020 à 20:41

Cette menace de " décapitation " est devenue tendance chez tous les tordus
Pauvres hommes ...

Signaler Répondre

avatar
Chaud pour le maire.. le 06/11/2020 à 20:30

Il va devoir demander au juge d être clement...

Signaler Répondre

avatar
RetourneAlEcole le 06/11/2020 à 20:30

"Dequappiter". La honte. La police sait qu il faut trouver un gros nul en orthographe. De tte manière on se doutait qu il n était pas malin. Pour rappel les mêmes genres à pris 1 an ferme il y a peu. Et c est bien mérité

Signaler Répondre

avatar
Guir le 06/11/2020 à 19:15

On aÉgalement des articles dès qu’il y a un tag sur une mosquée…

Signaler Répondre

avatar
Guile Sergeant le 06/11/2020 à 19:09
Mike a écrit le 06/11/2020 à 18h25

Depuis toujours on peut voir des tags insultants et menaçants dans les cités, pourquoi un article sur le journal ?

Ces tags sont fait par des gens que la décapitation de Samuel Paty n a absolument pas choqué. Elle leurs a peut-être fait plaisir.
La nature humaine fait que normalement, on est jamais aussi rassemblé que face à un ennemi commun. Or meme face à un tel crime, toute notre population n est pas uni

Cela fait 40 ans qu on nous fait croire que c est en ne parlant pas de cette division que cette fracture se réglera d elle-même. On voit aujourd'hui que ce dénie à au contraire accentué le problème.
Seule une politique pénale ferme peut ramener l unité dans notre pays.

Signaler Répondre

avatar
wesh le 06/11/2020 à 19:07

normal pour les bobos bas du front

Signaler Répondre

avatar
Enrichissement culturel le 06/11/2020 à 18:55

La décapitation est devenue très tendance. Qui a dit que la culture s'enrichit des apports exogènes ?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 06/11/2020 à 18:53
Mike a écrit le 06/11/2020 à 18h25

Depuis toujours on peut voir des tags insultants et menaçants dans les cités, pourquoi un article sur le journal ?

Vous ne voyez pas où est le problème? Inquiétant....

Signaler Répondre

avatar
Medias le 06/11/2020 à 18:41

Non mais là c'est de la com, de la propagande !

Signaler Répondre

avatar
Ibrahim le 06/11/2020 à 18:38

C'est chaud, les antifas vont être obligé de dire que Boudjellaba est un vendu.

Signaler Répondre

avatar
Mike le 06/11/2020 à 18:25

Depuis toujours on peut voir des tags insultants et menaçants dans les cités, pourquoi un article sur le journal ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.