Christophe Geourjon : "Pas de réponse concrète de la Métropole de Lyon aux commerces de proximité"

Christophe Geourjon, conseiller métropolitain (UDI), est l’invité ce vendredi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Christophe Geourjon : "Pas de réponse concrète de la Métropole de Lyon aux commerces de proximité"
Christophe Geourjon - LyonMag

Lundi, la Commission permanente de la Métropole de Lyon se réunira pour notamment voter les mesures d’urgence face au reconfinement. Et Christophe Geourjon avait demandé à Bruno Bernard de considérer son idée de lancer une plateforme d’e-commerce pour contrer Amazon. Le président de la collectivité l’a-t-il entendu ? "Malheureusement non, regrette Christophe Geourjon. Il a proposé, beaucoup plus modestement et sans être au niveau de la problématique des commerces de proximité, de financer 5 heures de conseil pour 150 commerçants. Alors qu’on a 6500 commerçants sur la Métropole, soit 30 000 emplois".

"On n’apporte pas une réponse concrète, on laisse mourir nos commerces de proximité, ce n’est pas satisfaisant", continue de regretter l’élu centriste.

"Comme la Métropole ne fait rien, je sais que certaines communes vont lancer des plateformes de e-commerce sur leurs territoires".

Christophe Geourjon considère qu’il s’agit d’un "enjeu de survie de nos centres-villes". "Il y a la nécessité à court-terme de sauver Noël et nos commerces. Et aussi sur le long-terme car on voit que les plateformes progressent de 3 à 5% par mois depuis juin. L’adversaire du commerce de proximité, c’est le e-commerce. Donc ceux qui ne seront pas sur une plateforme auront de plus en plus de difficultés".

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com.

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
5eme couteau le 17/11/2020 à 10:59

Je suis toujours étonné par par ces "5eme couteau" qui essayent de faire du bruit par n importe quel moyen pour se créer une légitimité .
Ce type d'action est totalement inutile et sera au mieux relayé par la presse locale .
Pour faire comme si ...
Triste

Signaler Répondre

avatar
centrisme le 17/11/2020 à 10:39

Comme C. Geourjon sur ce media, se prête au jeu des questions réponses, nous avons envie de lui poser les questions suivantes :

Combien de divisions derrière vous monsieur le Président de la fédération Lyon-Métropole de l'UDI ?...Il semble que suite aux dernières élections , seulement une poignée de personnes reste attachée à votre personne et à votre parti dont le poids politique sur la métropole s'est réduit à une peau de chagrin.

En effet, lors des élections municipales récentes, les rares élus en place ont excellé dans la course à l'échalote et pour sauver leur gagne-pain, se sont dispersés ici à droite, là à gauche, et même d'autres, ailleurs dans des alliances surprenantes.
Quant aux rares militants et sympathisants encore existants, déroutés par l'absence de cohérence et de ligne politique, ils ont été traités comme quantité négligeable et même comme moins que rien.

Le Centre lyonnais déjà très appauvri, s'est atomisé et comme trop souvent a servi de variable d'ajustement sans d'ailleurs comme autrefois - eu égard à sa faiblesse et sa gouvernance- faire basculer tel ou tel camp.

En tant que président fédéral, qu'avez-vous à répondre à cela ?

Signaler Répondre

avatar
Ch Geourjon le 16/11/2020 à 11:46
Allons au fond des choses a écrit le 15/11/2020 à 20h42

Des boutiques physiques et / ou une plateforme d’e-commerce locale, mais toujours avec les mêmes produits fabriqués en Chine ou dans des pays du Tiers-monde. Dans la majorité des cas.

Pas nécessairement, en effet l'intérêt d'une plateforme métropolitaine c'est aussi de mettre en avant des produits avec un label local, made in france, ....

Signaler Répondre

avatar
Allons au fond des choses le 15/11/2020 à 20:42

Des boutiques physiques et / ou une plateforme d’e-commerce locale, mais toujours avec les mêmes produits fabriqués en Chine ou dans des pays du Tiers-monde. Dans la majorité des cas.

Signaler Répondre

avatar
Ch Geourjon le 15/11/2020 à 17:07
Yakafokon a écrit le 14/11/2020 à 18h59

Est-ce vraiment le rôle des acteurs publics, hors contexte de crise, d'équiper en la matière les commerces qui, jusqu'à preuve du contraire sont des entreprises privées qui revendiquent leur indépendance! Un grand nombre d'entre eux n'ont pas attendu la COVID pour s'équiper afin de s'adapter à des modes de consommation et à des canaux de distribution qui mutent depuis...10 ans!
Vouloir toujours reprocher aux politiques (ou aux fonctionnaires ou aux deux) de "ne rien faire pour" est usant : chacun son rôle et chacun ses responsabilités !
Un certain nombre de dispositifs de sensibilisation et d'accompagnement existent depuis de nombreuses années, financés en (grande) partie par le contribuable...

En partie d'accord avec vous mais le commerce indépendant n'est pas en mesure de lutter contre les géants d'internet. Au niveau de la métropole ce sont plus de 6500 commerçants, c'est bien aux collectivités ou aux chambres consulaires (CCI par exemple) de proposer une e-plateforme accessible aux commerçants de proximité.
Par ailleurs une des forces des grandes plateformes c'est de vendre de tout (et parfois n'importe quoi). Le site marchand d'un petit commerçant est nécessairement beaucoup plus spécialisé, il a aussi un problème de visibilité. Aussi je pense que cette numérisation que de plus en plus de commerçant font doit être accompagnée par une démarche plus globale au niveau du territoire métropolitain d'une plateforme locale et responsable de e-commerce.

Signaler Répondre

avatar
Yakafokon le 14/11/2020 à 18:59
r69 a écrit le 13/11/2020 à 13h47

je dirai meme, il fallait pas attendre la crise covid pour plancher sur la question : comment equiper les petits commerces qui font partis du tissu economique local face à la toute puissance des GAFA ? C'est sur ces sujets concrets qu'on attend nos elus locaux. Plus d'anticipation, une vrai vision long terme, moins de sur-reactivité court terme et alors ils seront reellement "à la hauteur"!

Est-ce vraiment le rôle des acteurs publics, hors contexte de crise, d'équiper en la matière les commerces qui, jusqu'à preuve du contraire sont des entreprises privées qui revendiquent leur indépendance! Un grand nombre d'entre eux n'ont pas attendu la COVID pour s'équiper afin de s'adapter à des modes de consommation et à des canaux de distribution qui mutent depuis...10 ans!
Vouloir toujours reprocher aux politiques (ou aux fonctionnaires ou aux deux) de "ne rien faire pour" est usant : chacun son rôle et chacun ses responsabilités !
Un certain nombre de dispositifs de sensibilisation et d'accompagnement existent depuis de nombreuses années, financés en (grande) partie par le contribuable...

Signaler Répondre

avatar
jepense le 14/11/2020 à 16:44

Beaucoup d'interlocuteurs prennent position à demander ceci, cela et mieux encore . En fait, ne cherchent-ils pas tout simplement à se faire connaître ?

Signaler Répondre

avatar
Ch Geourjon le 14/11/2020 à 15:48
Terminator... a écrit le 13/11/2020 à 18h57

Pourquoi travaillez vous pour les grandes surface et les commerces genre AMAZONE
MAIS C EST BIEN SÛR... LE FRIC.....

L'idée est bien d'avoir une plateforme de e-commerce pour contrer les multionationales type Amazon et permettre à nos commerces de proximité d'avoir une 2ème vitrine numérique celle là

Signaler Répondre

avatar
Bob pas bricoleur le 14/11/2020 à 09:30
hubris a écrit le 13/11/2020 à 17h38

Les fonctionnaires qui prennent de telles décisions, n'ont aucun sens des responsabilité. Ils savent qu'ils ne risquent rien sur le plans carrière. La misère de commerçants, ils en ont RAB !

Ce sont des élus qui prennent des décisions.
Pas des fonctionnaires.

Signaler Répondre

avatar
hubris le 14/11/2020 à 09:05

L'hubris, annoncé par l'ex ministre de l'Interieur, ex maire de Lyon, est arrivé. Après 2 ans de GJ suivis de la pandémie, des confinements répétés….Résultat temporaire : récession, chômage, dette, pauvreté, tensions sociales, violences ..Le nouveau monde !

Signaler Répondre

avatar
Né à Lyon le 14/11/2020 à 07:19

La prochaine fois, élu sur qu'elle liste ce monsieur ???

Signaler Répondre

avatar
Greta le 13/11/2020 à 23:52
Conso green a écrit le 13/11/2020 à 17h52

Pourtant les vice-président(e)s de la Métropoles font tout pour relancer la consommation, pour preuve ils se sont auto-augmenté de 1000euros/mois afin de pouvoir mieux consommer et relancer la croissance.

Bien vu !

Signaler Répondre

avatar
Les Verts? Ils sont béton! le 13/11/2020 à 20:19
Violence apaisante a écrit le 13/11/2020 à 18h29

Non, ça c’est pour agrandir leur résidence secondaire...

Voir même des lotissements, il faut voir grand tout de suite!

https://www.rue89lyon.fr/2020/02/24/lavocat-ecologiste-etienne-tete-fait-construire-un-lotissement-dans-une-foret/

https://www.lyonpeople.com/politique/marcy-letoile-etienne-tete-ecologiste-et-betonneur-2020-03-11.html

Signaler Répondre

avatar
Terminator... le 13/11/2020 à 18:57

Pourquoi travaillez vous pour les grandes surface et les commerces genre AMAZONE
MAIS C EST BIEN SÛR... LE FRIC.....

Signaler Répondre

avatar
Violence apaisante le 13/11/2020 à 18:29
Conso green a écrit le 13/11/2020 à 17h52

Pourtant les vice-président(e)s de la Métropoles font tout pour relancer la consommation, pour preuve ils se sont auto-augmenté de 1000euros/mois afin de pouvoir mieux consommer et relancer la croissance.

Non, ça c’est pour agrandir leur résidence secondaire...

Signaler Répondre

avatar
Conso green le 13/11/2020 à 17:52

Pourtant les vice-président(e)s de la Métropoles font tout pour relancer la consommation, pour preuve ils se sont auto-augmenté de 1000euros/mois afin de pouvoir mieux consommer et relancer la croissance.

Signaler Répondre

avatar
Erronée le 13/11/2020 à 17:42

Ce monsieur est dans l'exagération ! J'espère que Monsieur Wauquiez pourra se saisir de ce dossier et donc de remettre en place ce monsieur !

Signaler Répondre

avatar
hubris le 13/11/2020 à 17:38

Les fonctionnaires qui prennent de telles décisions, n'ont aucun sens des responsabilité. Ils savent qu'ils ne risquent rien sur le plans carrière. La misère de commerçants, ils en ont RAB !

Signaler Répondre

avatar
Cristophe Geourjon le 13/11/2020 à 14:57
r69 a écrit le 13/11/2020 à 13h47

je dirai meme, il fallait pas attendre la crise covid pour plancher sur la question : comment equiper les petits commerces qui font partis du tissu economique local face à la toute puissance des GAFA ? C'est sur ces sujets concrets qu'on attend nos elus locaux. Plus d'anticipation, une vrai vision long terme, moins de sur-reactivité court terme et alors ils seront reellement "à la hauteur"!

Durant la campagne électorale, notre équipe conduite par Yann Cucherat, a proposé un A ma zone. Nous étions bien dans préparer l'avenir. Aujourd'hui il convient de gérer l'urgence et de préparer l'avenir. A l'image de ce que font le Gand Nancy, Roanne, la communauté d'aglomération du Sud-Ouest de Toulouse ou Caen ... mais pas Lyon!

Signaler Répondre

avatar
Le pied tendre le 13/11/2020 à 13:52

nous fait bien rigoler :
"Comme la Métropole ne fait rien, je sais que certaines communes vont lancer des plateformes de e-commerce sur leurs territoires"
...Ben alors si il sait nous voila sauvé!
Tout juste bon à énoncer des généralités , des envies ..
Il aurait du continuer le conservatoire le pinpin : 1er prix de flute

Signaler Répondre

avatar
r69 le 13/11/2020 à 13:47

je dirai meme, il fallait pas attendre la crise covid pour plancher sur la question : comment equiper les petits commerces qui font partis du tissu economique local face à la toute puissance des GAFA ? C'est sur ces sujets concrets qu'on attend nos elus locaux. Plus d'anticipation, une vrai vision long terme, moins de sur-reactivité court terme et alors ils seront reellement "à la hauteur"!

Signaler Répondre

avatar
Avez vous compris... le 13/11/2020 à 13:29

...que vous avez élus des nuls à la Mairie et Métropole, amateurs incompétents mais néfastes, mais qu'avez-vous fait ? stupidité comme l'Allemagne de 1933 avec le cinglé moustachu..horreur !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.