Bientôt des trains à hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes et à Lyon !

Bientôt des trains à hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes et à Lyon !
Photo d'illustration - LyonMag

Ils seront les premiers trains du genre à circuler en France.

Alstom a annoncé ce jeudi avoir reçu une commande de la part de SNCF Voyageurs. Elle porte sur l’achat de douze trains bi-mode électrique-hydrogène pour quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie.

Ces trains seront moins polluants puisqu’ils seront capables de rouler jusqu’à 600 kilomètres sous caténaires sur les lignes non-électrifiées en mode hydrogène. Les premiers essais sont attendus fin 2023 pour une mise en service commerciale espérée en 2025.

Le montant de ce contrat s’élève à 190 millions d’euros. Chaque région se verra doter de trois rames.

X
18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zéplin le 11/04/2021 à 14:00

Ce qu'on nous dit pas c'est le manque de puissance dans les montées

Signaler Répondre

avatar
clair obcur le 08/04/2021 à 15:54
Pigé a écrit le 08/04/2021 à 14h56

Quiconque fréquente la gare de Vaise sait qu'il s'y trouve des rames diesel dont les moteurs tournent même trains au dépôt. Ce n'est pas un scandale, ça ?

Je ne sais pas pourquoi on fait tourner des motrices diesel à vide à Vaise.
Les rames commandées sont bi mode et sauf erreur ne sont pas prévues pour circuler sur des tronçons non électrifiés : elles ne remplaceront pas les vieux diesels.

Au niveau global en l'état actuel des technologies, je confirme que le bilan énergétique de la solution proposée est moins bon et fait appel à des ressources carbonées.

Signaler Répondre

avatar
clair obcur le 08/04/2021 à 15:48
De Lyon a écrit le 08/04/2021 à 14h56

Ben si... 0 pollution aux abords des voies ferrées, et dans les gares. C'est déjà énorme.
Et certes la production d'hydrogène pollue aujourd'hui, mais avec la demande sur cette énergie, il y aura des investissements pour financer la recherche et améliorer le procédé. On parle déjà d'hydrogène "bio" pas plus cher que le fossile.
Bref, on va vers le progrès, là.

L'avenir dira si oui ou non on arrivera à produire massivement de l'hydrogène non issu de pétrole ou de gaz naturel mais ce n'est pas dans l'immédiat comme je le disais dans mon message.
Dans l'immédiat le bilan énergétique d'une telle solution est moins bon.

Signaler Répondre

avatar
PAS GLOP le 08/04/2021 à 15:29

L'hydrogène est une énergie secondaire,. il faut la fabriquer. En quoi est ce donc moins polluant ? On marche sur la tête .

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 08/04/2021 à 14:56
clair obcur a écrit le 08/04/2021 à 14h47

Pourquoi ne pas dire clairement que l'hydrogène est principalement produit avec des produits pétroliers ou du gaz naturel avec un rendement énergétique moyen.
Donc mis à part prendre les citoyens pour des idiots c'est le genre de solution qui n'apporte rien pour l'environnement dans l'immédiat.

Quiconque fréquente la gare de Vaise sait qu'il s'y trouve des rames diesel dont les moteurs tournent même trains au dépôt. Ce n'est pas un scandale, ça ?

Signaler Répondre

avatar
De Lyon le 08/04/2021 à 14:56
clair obcur a écrit le 08/04/2021 à 14h47

Pourquoi ne pas dire clairement que l'hydrogène est principalement produit avec des produits pétroliers ou du gaz naturel avec un rendement énergétique moyen.
Donc mis à part prendre les citoyens pour des idiots c'est le genre de solution qui n'apporte rien pour l'environnement dans l'immédiat.

Ben si... 0 pollution aux abords des voies ferrées, et dans les gares. C'est déjà énorme.
Et certes la production d'hydrogène pollue aujourd'hui, mais avec la demande sur cette énergie, il y aura des investissements pour financer la recherche et améliorer le procédé. On parle déjà d'hydrogène "bio" pas plus cher que le fossile.
Bref, on va vers le progrès, là.

Signaler Répondre

avatar
clair obcur le 08/04/2021 à 14:47
De Lyon a écrit le 08/04/2021 à 14h27

Zéro pollution directe (seulement de l'eau rejetée), ça changera agréablement des Diesel-qui-puent.
Et pour ceux qui n'ont pas saisi, ces rames peuvent rouler SANS caténaire (et donc à hydrogène), ou SOUS caténaire (donc sans hydrogène), parce que dans les deux cas, les moteurs sont électriques; l'hydrogène est utilisée pour produire de l'électricité et non comme carburant.
Tout ça constitue un beau progrès, surtout avec une réelle autonomie à l'hydrogène; le bémol actuel restant le moyen dont l'hydrogène est produite... mais ça évoluera en bien...
Et surtout ça montre la voie à suivre pour sortir du diesel.

Pourquoi ne pas dire clairement que l'hydrogène est principalement produit avec des produits pétroliers ou du gaz naturel avec un rendement énergétique moyen.
Donc mis à part prendre les citoyens pour des idiots c'est le genre de solution qui n'apporte rien pour l'environnement dans l'immédiat.

Signaler Répondre

avatar
De Lyon le 08/04/2021 à 14:27

Zéro pollution directe (seulement de l'eau rejetée), ça changera agréablement des Diesel-qui-puent.
Et pour ceux qui n'ont pas saisi, ces rames peuvent rouler SANS caténaire (et donc à hydrogène), ou SOUS caténaire (donc sans hydrogène), parce que dans les deux cas, les moteurs sont électriques; l'hydrogène est utilisée pour produire de l'électricité et non comme carburant.
Tout ça constitue un beau progrès, surtout avec une réelle autonomie à l'hydrogène; le bémol actuel restant le moyen dont l'hydrogène est produite... mais ça évoluera en bien...
Et surtout ça montre la voie à suivre pour sortir du diesel.

Signaler Répondre

avatar
C'est presque ça (mais pas tout a fait) le 08/04/2021 à 14:07
Précisions a écrit le 08/04/2021 à 12h44

Voyons le bon côté des choses, ce sont des trains Alstom donc français, et fabriqués en France pour la France.
L'électronique est d'ailleurs gérée sur le site Villeurbanne pour la plupart des trains / tramways dans le monde.
Le tramways de Lyon est aussi Alstom.
Alstom a failli être "donné" à l'Allemagne (SIEMENS) par l'ancien ministre des finances (...), et heureusement pour une fois la commission européenne a fait son job et a annulé ce projet qui aurait coûté des milliers , voir dizaines de milliers d'emplois en France. Ce n'était pas une fusion ni un rachat mais bien une donation...

Alstom transport (qui gagnait et qui gagne encore de l'argent ) n'était pas dans le deal .
Il s'agissait de Alstom Grid ,à Villeurbanne également , qui perdait et qui perd encore de l'argent.
La commission européenne a empêché le rapprochement de Grid avec Siemens et c'est General Electric (GE) qui a raflé le morceau .
Ce "fleuron" a continué de perdre de l argent et GE est en train de fermer doucement le site .
Cela coutera effectivement des centaines d'emploi et à GE quelques millions de dollars .
Beau cadeau -Merci la commission !

Signaler Répondre

avatar
Anticiper le 08/04/2021 à 13:32

La CGT et Sud cheminots auraient déjà posé un prévis de grève.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 08/04/2021 à 12:44

Voyons le bon côté des choses, ce sont des trains Alstom donc français, et fabriqués en France pour la France.
L'électronique est d'ailleurs gérée sur le site Villeurbanne pour la plupart des trains / tramways dans le monde.
Le tramways de Lyon est aussi Alstom.
Alstom a failli être "donné" à l'Allemagne (SIEMENS) par l'ancien ministre des finances (...), et heureusement pour une fois la commission européenne a fait son job et a annulé ce projet qui aurait coûté des milliers , voir dizaines de milliers d'emplois en France. Ce n'était pas une fusion ni un rachat mais bien une donation...

Signaler Répondre

avatar
Cassandre le 08/04/2021 à 12:21
Patakes a écrit le 08/04/2021 à 10h54

Il existe déjà des rames automotrices (ou automoteurs) bi-mode (Régiolis d'Alstom). C'est à dire, qu'elles peuvent circuler indiféremment sur des lignes électrifiées ou non.

Oui, bien sûr, c'est connu. Mais relisez bien la formulation de l'article : "sous caténaires sur les lignes non électrifiées" ; c'est la logique de la syntaxe qui a déraillé !

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 08/04/2021 à 11:29
Cassandre a écrit le 08/04/2021 à 10h30

Un train qui roule sur une ligne non électrifiée ne peut pas rouler sous caténaires, c'est contradictoire.
Vous avez sans doue voulu dire : "sans caténaire" et non "sous caténaire". Les cheminots doivent se tenir les côtes…

Vous êtes chanceux, lorsque je relève une erreur elle est vite corrigée et ma prose passe à la trappe. ;-)

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 08/04/2021 à 11:23

C'est vrai que l'hydrogène n'est pas polluant... Allez un petit effort les verts il faut soit du pétrole... soit de l'électricité et de l'eau..... Etc..

Signaler Répondre

avatar
misere le 08/04/2021 à 11:06

ils ne sont déjà pas foutu de faire rouler les trains correctement à l'électricité ou au diesel alors à l'hydrogène..aie aie aie !!!!

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 08/04/2021 à 11:00

Pourquoi pas...... la modernité doit suivre son cours et si ça peut économiser de l énergie....

Signaler Répondre

avatar
Patakes le 08/04/2021 à 10:54
Cassandre a écrit le 08/04/2021 à 10h30

Un train qui roule sur une ligne non électrifiée ne peut pas rouler sous caténaires, c'est contradictoire.
Vous avez sans doue voulu dire : "sans caténaire" et non "sous caténaire". Les cheminots doivent se tenir les côtes…

Il existe déjà des rames automotrices (ou automoteurs) bi-mode (Régiolis d'Alstom). C'est à dire, qu'elles peuvent circuler indiféremment sur des lignes électrifiées ou non.

Signaler Répondre

avatar
Cassandre le 08/04/2021 à 10:30

Un train qui roule sur une ligne non électrifiée ne peut pas rouler sous caténaires, c'est contradictoire.
Vous avez sans doue voulu dire : "sans caténaire" et non "sous caténaire". Les cheminots doivent se tenir les côtes…

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.