Métropole de Lyon : ouverture des inscriptions pour obtenir un composteur gratuit

Métropole de Lyon : ouverture des inscriptions pour obtenir un composteur gratuit
photo d'illustration - Lyonmag.com

Avis aux habitants de la métropole de Lyon qui veulent se lancer dans le compostage.

La collectivité a annoncé ce mardi l'ouverture des inscriptions pour obtenir un composteur gratuitement.

Seules les personnes habitant en maison individuelle avec un jardin sont éligibles.

En tout, 20 000 composteurs seront offerts. Ils seront progressivement mis à disposition des personnes inscrites à partir de l’été. "Dès leur inscription, les demandeurs seront inscrits sur une liste d’attente et prévenus de la disponibilité du composteur. Les composteurs seront livrés directement à domicile par les services de la Métropole ou distribués par les communes sur une période allant de l’été 2021 à l’été 2022", précise-t-on dans un communiqué.

A noter que des ateliers de sensibilisation et d’information gratuits seront lancés pour permettre à chacun de se lancer facilement dans la pratique du compostage.

0-50 sur 53 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ah bon le 03/05/2021 à 15:01
Oui mais, a écrit le 30/04/2021 à 18h11

Quand on a un jardin . on n'achète pas de compost emballé dans du plastique ! Il suffit d'enterrer ces déchets.

Etes vous bien sur que c'est les déchets que vous enterrez et pas le compost ?
Le compostage est nécessaire au moins pour des raisons sanitaires (hygiénisation) sans parler de l'assimilation des éléments nutritifs par les plantes rendue plus facile après compostage.

Signaler Répondre

avatar
Mais oui le 30/04/2021 à 20:13
Oui mais, a écrit le 30/04/2021 à 18h11

Quand on a un jardin . on n'achète pas de compost emballé dans du plastique ! Il suffit d'enterrer ces déchets.

C'est déjà mieux que de les mettre dans la poubelle grise. Vous progressez !

Signaler Répondre

avatar
Jean-Claude le 30/04/2021 à 20:06
Encore une bêtise a écrit le 28/04/2021 à 14h08

Le problème c'est pas les épluchures de légumes, c'est les contenants en plastique

ou en chair et en os ;-))

Signaler Répondre

avatar
Jean-Claude le 30/04/2021 à 18:31
Oui mais, a écrit le 30/04/2021 à 18h11

Quand on a un jardin . on n'achète pas de compost emballé dans du plastique ! Il suffit d'enterrer ces déchets.

Ou de les mettre dans un bac à compost ;-))

Signaler Répondre

avatar
Oui mais, le 30/04/2021 à 18:11
Mais oui a écrit le 28/04/2021 à 12h00

On peut alors ajouter le CO2 des camions-bennes, celui des camions qui transportent le compost vendu en jardinerie, celui de mon véhicule pour aller à la jardinerie, et le plastique utilisé pour emballer le compost ...

Quand on a un jardin . on n'achète pas de compost emballé dans du plastique ! Il suffit d'enterrer ces déchets.

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 30/04/2021 à 17:41
Tophe a écrit le 30/04/2021 à 17h07

"Revenons avec vos chiffres maintenant 3kg/semaine soit 156 kg/an de déchets alimentaires donc 78 kg/an de compost et par habitant. Pour une famille de 4 personnes dans Lyon ça fait 312 kg/an de compost soit environ 450 l/an.""

3 kg/ semaine, c'est la moyenne pour un foyer francais lui même composé de 3 personne en moyenne (source ADEME, INSEE )
150 kg de déchets une fois compostés, cela fait plutôt environ 50 kg soit 80/90 L soit 2 brouettes ...

Mais pas grave je reprend avec vos nouveaux chiffres
Vous en faites quoi de vos 80 à 90 l de compost dans un appartement à Lyon ?

Comment avec 20 000 composteur peut on espérer desservir la population de la métropole de Lyon de près de 1,4 million d'habitant soit 467 000 foyer selon vos chiffres.

Pour information, les chiffres ADEME sont donnés en kg/hab/an et non en kg/foyer/semaine.
Dans un projet de texte réglementaire le ministère de la transition écologique indiquait la valeur de 39 kg/hab/an comme une cible à atteindre pour le tri à la source des biodéchets. Bizarre mais même le ministère ne connait les kg/foyer/semaine.
Comme quoi il y a des nouveautés partout même dans les unités à utiliser.
Idem pour la production de compost où vous oubliez l'incorporation de structurant (déchets verts) qui est indispensable et qui amène aussi de la masse en plus de celle des déchets alimentaires.

Signaler Répondre

avatar
Tophe le 30/04/2021 à 17:07
Ah bon a écrit le 30/04/2021 à 10h53

Le bon sens dites vous !!!
Si les collectivités se lancent dans la prise en compte de biodéchets, c'est plus simplement parce que les lois et au final le code de l'environnement les y obligent.
Selon vous la solution c'est le compostage de proximité.
Donc si je vous comprends bien dans toute la métropole on demande aux foyers de passer au compostage de leurs déchets alimentaires.
Avec 1 kg de déchets alimentaires plus un peu de déchets verts pour aider (sinon ça ne composte pas) on obtient à l'arrivée environ 500 g de compost.
Revenons avec vos chiffres maintenant 3kg/semaine soit 156 kg/an de déchets alimentaires donc 78 kg/an de compost et par habitant. Pour une famille de 4 personnes dans Lyon ça fait 312 kg/an de compost soit environ 450 l/an.
Le bon sens serait d'utiliser ce compost pour leurs besoins mais en ville quel besoin ?
Même en zone moins urbaine une telle quantité n'est pas toujours utilisable pour ses propres besoins comme le jardinage (le compost ce n'est pas du terreau donc en excès ce n'est pas bon non plus).
Si on souhaite restituer à la terre ce qu'on lui retire par nos aliments, il faut que le compost retourne sur les terres agricoles. Mais là on va à l'encontre de ce que vous dites puisqu'il faut collecter séparément et traiter dans des unités industrielles.
Et quand on s'intéresse au contenu de nos poubelles, on constate que les déchets alimentaires ne représentent que la moitié des déchets biodégradables.

"Revenons avec vos chiffres maintenant 3kg/semaine soit 156 kg/an de déchets alimentaires donc 78 kg/an de compost et par habitant. Pour une famille de 4 personnes dans Lyon ça fait 312 kg/an de compost soit environ 450 l/an.""

3 kg/ semaine, c'est la moyenne pour un foyer francais lui même composé de 3 personne en moyenne (source ADEME, INSEE )
150 kg de déchets une fois compostés, cela fait plutôt environ 50 kg soit 80/90 L soit 2 brouettes ...

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 30/04/2021 à 10:53
Tophe a écrit le 30/04/2021 à 08h48

Ces chiffres sont fondés et vérifiables sur le site de l'ADEME par exemple et si des dizaines de collectivités mettent en place le compostage de proximité partout là ou c'est possible, c'est tout simplement une mesure de bon sens.

Le meilleur déchet sera toujours celui que l'on ne produit pas, que l'on ne collecte pas, et que l'on ne traite pas.

Mettre des déchets qui contiennent 80% d'eau dans un four (incinérateurs) , là aussi ou est le bon sens ?
Faire une collecte sélective des déchets organiques (biodéchets) en plus des collectes des ordures ménagères, en hyper centre de Lyon, les râleurs n'ont pas finir de se plaindre ...
En zone rurale, ca coute un pognon de dingue (comme dirait Jupiter ... )

Quelque soit la couleur politique, les élus qui ont en charge la gestion de la chose publique, on leur demande d'avoir du bon sens que nos aïeux avaient, mais que notre société a perdu depuis longtemps ...

Le bon sens dites vous !!!
Si les collectivités se lancent dans la prise en compte de biodéchets, c'est plus simplement parce que les lois et au final le code de l'environnement les y obligent.
Selon vous la solution c'est le compostage de proximité.
Donc si je vous comprends bien dans toute la métropole on demande aux foyers de passer au compostage de leurs déchets alimentaires.
Avec 1 kg de déchets alimentaires plus un peu de déchets verts pour aider (sinon ça ne composte pas) on obtient à l'arrivée environ 500 g de compost.
Revenons avec vos chiffres maintenant 3kg/semaine soit 156 kg/an de déchets alimentaires donc 78 kg/an de compost et par habitant. Pour une famille de 4 personnes dans Lyon ça fait 312 kg/an de compost soit environ 450 l/an.
Le bon sens serait d'utiliser ce compost pour leurs besoins mais en ville quel besoin ?
Même en zone moins urbaine une telle quantité n'est pas toujours utilisable pour ses propres besoins comme le jardinage (le compost ce n'est pas du terreau donc en excès ce n'est pas bon non plus).
Si on souhaite restituer à la terre ce qu'on lui retire par nos aliments, il faut que le compost retourne sur les terres agricoles. Mais là on va à l'encontre de ce que vous dites puisqu'il faut collecter séparément et traiter dans des unités industrielles.
Et quand on s'intéresse au contenu de nos poubelles, on constate que les déchets alimentaires ne représentent que la moitié des déchets biodégradables.

Signaler Répondre

avatar
azertyuiop le 30/04/2021 à 09:06

Penser à réduise ses déchets organiques deja... Verts de poireaux, fanes de carottes, feuilles de choux fleurs, pieds de brocolis, épluchures diverses, etc... : Quasi tout se mange parfaitement, ce sont de mauvaises habitudes qui ont fait s'ancrer l'inverse. Soit directement, soit on cherche une recette plus élaborée, soit au pire on mélange et hop à la soupe.

Signaler Répondre

avatar
Tophe le 30/04/2021 à 08:48
Ah bon a écrit le 29/04/2021 à 14h28

Vos chiffres mélangent allègrement volume et masse et pour partis surestimés. Mais là n'est pas la question.
En vous lisant, on à l'impression qu'en enlevant un pourcentage de nos poubelles, le prix va baisser notamment parce que la collecte sera moindre.
Eh bien non, puisque les camions passeront toujours avec la même fréquence et comme ils collectent tout un chacun, il feront la même distance avec toujours autant de chauffeur et de rippeurs. Bilan des course le montant total est le même mais comme on réduit le tonnage le coût ramené à la tonne augmente.
Pour le traitement de ce qui resterait la non plus il n'y aura pas de baisse proportionnelle au tonnage loin s'en faut.
Le compostage est une technique performante si elle est réalisée avec des outils adaptés comme dans les unités industrielles qui sont nombreuses.
Laisser pourrir des déchets organiques dans un composteur individuel n'est en rien du compostage.
C'est un peu comme si on disait que brûler ces ordures dans sa cheminée c'est la même chose que de les traiter dans une usine d'incinération comme celles de Gerland ou de Rillieux.

Ces chiffres sont fondés et vérifiables sur le site de l'ADEME par exemple et si des dizaines de collectivités mettent en place le compostage de proximité partout là ou c'est possible, c'est tout simplement une mesure de bon sens.

Le meilleur déchet sera toujours celui que l'on ne produit pas, que l'on ne collecte pas, et que l'on ne traite pas.

Mettre des déchets qui contiennent 80% d'eau dans un four (incinérateurs) , là aussi ou est le bon sens ?
Faire une collecte sélective des déchets organiques (biodéchets) en plus des collectes des ordures ménagères, en hyper centre de Lyon, les râleurs n'ont pas finir de se plaindre ...
En zone rurale, ca coute un pognon de dingue (comme dirait Jupiter ... )

Quelque soit la couleur politique, les élus qui ont en charge la gestion de la chose publique, on leur demande d'avoir du bon sens que nos aïeux avaient, mais que notre société a perdu depuis longtemps ...

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 29/04/2021 à 18:16
Soit a écrit le 29/04/2021 à 17h24

Sur mon figuier, certains fruits sont inaccessibles, donc murissent puis tombent ... de 6-7 mètres. Faut vous faire un dessin ? Évidemment que, voisins, collègues et famille profitent des 150 kg ramassés !

Votre réaction à mon égard est logique comme celle des agriculteurs vis à vis de ceux qui les critiquent.
Je voulais juste pointer du doigt que sont des mots que beaucoup manipulent ce que cache des réalités simples comme la votre : vous n'êtes pas en mesure de récolter les figues de la partie haute. Rien de grave à cela sauf pour les esprits mal tournés.
Si vous reprenez le fil de mes propos vous comprendrez que j'essayais simplement de montre que l'affirmation simple de moi avec mon composteur c'est -400kg/an sur ma poubelle grise
Dans les explications qui ont suivies on y trouve ces fruits tombés par terre et bien d'autres choses (comme 2 foyers pour un même composteur) qui font que le chiffre de départ ne veut plus rien dire.
Certes j'ironise sur le gaspillage alimentaire ensuite et là j'ai 50kg de figues offertes si je les ramasse par terre et pour finir c'est à cause de la hauteur de l'arbre
En tout 4 échanges et 4 pseudos différents. Pas facile de vous suivre.

Signaler Répondre

avatar
Soit le 29/04/2021 à 17:24
Ah bon a écrit le 29/04/2021 à 14h10

Pourquoi ne pas les donner plutôt à vos voisins ?
Pas si simple d'harmoniser une production saisonnière et variable avec une consommation elle aussi variable.
Bref vous vivez à votre échelle le souci de la production agricole qui elle est systématiquement critiquée en cas de surplus.
La question du gaspillage alimentaire se pose à tous les niveaux et pas simplement là où on le pointe du doigt.

Sur mon figuier, certains fruits sont inaccessibles, donc murissent puis tombent ... de 6-7 mètres. Faut vous faire un dessin ? Évidemment que, voisins, collègues et famille profitent des 150 kg ramassés !

Signaler Répondre

avatar
popolon50 le 29/04/2021 à 15:09

il y a des chiffres sérieux la dessus ? style basique combien cela coute combien cela vas rapporter au lieu de mettre des composteur commun par secteur, par exemple. on est vert mais pas près de faire 50 mètre pour utiliser le composteur commun.
qui vas le demander qui vas l'utiliser

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 29/04/2021 à 14:28
Tophe a écrit le 29/04/2021 à 07h40

Bonjour je trouve ces propos et cette hargne politique, complètement décalés, et visiblement beaucoup n’ont pas compris l’enjeu du Compostage.
La moyenne de production de matières organiques dans nos déchets ménagers , et d’environ 30 % du volume de nos poubelles, soit 3kg/ semaine.
C’est déchets organiques, (nos déchets alimentaires) sont composé de 80 % d’eau.
Cela est donc un non-sens, de les collecter, et de les traiter, voire de les brûler en incinération.
Pour un coût d’environ 250 € la tonne.
Compost’elles, c’est donc réduire le volume de ses poubelles de 30 %, soit 40 % du poids environ, sur plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an pour la métropole.

Ce choix politique, est à mon avis pas un dogme, mais juste du bon sens.
Il n’est pas autoritaire, il est volontaire.
Les 60 € que coûte le composteur à la métropole, sont amortis dans l’année.

Enfin ce choix n’est pas exceptionnel, il y a plusieurs dizaines de métropoles et agglomérations qui proposent déjà cela en France...


Bonne journée les râleur !

Vos chiffres mélangent allègrement volume et masse et pour partis surestimés. Mais là n'est pas la question.
En vous lisant, on à l'impression qu'en enlevant un pourcentage de nos poubelles, le prix va baisser notamment parce que la collecte sera moindre.
Eh bien non, puisque les camions passeront toujours avec la même fréquence et comme ils collectent tout un chacun, il feront la même distance avec toujours autant de chauffeur et de rippeurs. Bilan des course le montant total est le même mais comme on réduit le tonnage le coût ramené à la tonne augmente.
Pour le traitement de ce qui resterait la non plus il n'y aura pas de baisse proportionnelle au tonnage loin s'en faut.
Le compostage est une technique performante si elle est réalisée avec des outils adaptés comme dans les unités industrielles qui sont nombreuses.
Laisser pourrir des déchets organiques dans un composteur individuel n'est en rien du compostage.
C'est un peu comme si on disait que brûler ces ordures dans sa cheminée c'est la même chose que de les traiter dans une usine d'incinération comme celles de Gerland ou de Rillieux.

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 29/04/2021 à 14:10
Il est gentil a écrit le 28/04/2021 à 20h20

Quand ce sera la saison je vous offre (en cumulé) 50 kg de figues. Il n'y aura qu'à se baisser ! Bon appétit.

Pourquoi ne pas les donner plutôt à vos voisins ?
Pas si simple d'harmoniser une production saisonnière et variable avec une consommation elle aussi variable.
Bref vous vivez à votre échelle le souci de la production agricole qui elle est systématiquement critiquée en cas de surplus.
La question du gaspillage alimentaire se pose à tous les niveaux et pas simplement là où on le pointe du doigt.

Signaler Répondre

avatar
Un habitant de l'est lyonnais le 29/04/2021 à 11:20
Tophe a écrit le 29/04/2021 à 07h40

Bonjour je trouve ces propos et cette hargne politique, complètement décalés, et visiblement beaucoup n’ont pas compris l’enjeu du Compostage.
La moyenne de production de matières organiques dans nos déchets ménagers , et d’environ 30 % du volume de nos poubelles, soit 3kg/ semaine.
C’est déchets organiques, (nos déchets alimentaires) sont composé de 80 % d’eau.
Cela est donc un non-sens, de les collecter, et de les traiter, voire de les brûler en incinération.
Pour un coût d’environ 250 € la tonne.
Compost’elles, c’est donc réduire le volume de ses poubelles de 30 %, soit 40 % du poids environ, sur plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an pour la métropole.

Ce choix politique, est à mon avis pas un dogme, mais juste du bon sens.
Il n’est pas autoritaire, il est volontaire.
Les 60 € que coûte le composteur à la métropole, sont amortis dans l’année.

Enfin ce choix n’est pas exceptionnel, il y a plusieurs dizaines de métropoles et agglomérations qui proposent déjà cela en France...


Bonne journée les râleur !

Excellente explication. Merci.

Du coup, on va pouvoir s'attendre à une baisse de la taxe ordure ménagère (En plus de ce qui doit être remboursé). Sinon, ça sera de la com, du greenwashing.

Signaler Répondre

avatar
Entièrement d'accord le 29/04/2021 à 08:48
Tophe a écrit le 29/04/2021 à 07h40

Bonjour je trouve ces propos et cette hargne politique, complètement décalés, et visiblement beaucoup n’ont pas compris l’enjeu du Compostage.
La moyenne de production de matières organiques dans nos déchets ménagers , et d’environ 30 % du volume de nos poubelles, soit 3kg/ semaine.
C’est déchets organiques, (nos déchets alimentaires) sont composé de 80 % d’eau.
Cela est donc un non-sens, de les collecter, et de les traiter, voire de les brûler en incinération.
Pour un coût d’environ 250 € la tonne.
Compost’elles, c’est donc réduire le volume de ses poubelles de 30 %, soit 40 % du poids environ, sur plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an pour la métropole.

Ce choix politique, est à mon avis pas un dogme, mais juste du bon sens.
Il n’est pas autoritaire, il est volontaire.
Les 60 € que coûte le composteur à la métropole, sont amortis dans l’année.

Enfin ce choix n’est pas exceptionnel, il y a plusieurs dizaines de métropoles et agglomérations qui proposent déjà cela en France...


Bonne journée les râleur !

Merci pour ces précisions.
"Ce choix politique, est à mon avis pas un dogme, mais juste du bon sens."
Sur ce forum, le bon sens est trop souvent occulté par l'acharnement à dénigrer systématiquement tout ce qui n'émane pas de du côté politique où l'on penche ...

Signaler Répondre

avatar
Tophe le 29/04/2021 à 07:40
Diego Garcia a écrit le 27/04/2021 à 22h05

J'imagine que tu es content de ta vanne qui ne fait rire que toi.

Bonjour je trouve ces propos et cette hargne politique, complètement décalés, et visiblement beaucoup n’ont pas compris l’enjeu du Compostage.
La moyenne de production de matières organiques dans nos déchets ménagers , et d’environ 30 % du volume de nos poubelles, soit 3kg/ semaine.
C’est déchets organiques, (nos déchets alimentaires) sont composé de 80 % d’eau.
Cela est donc un non-sens, de les collecter, et de les traiter, voire de les brûler en incinération.
Pour un coût d’environ 250 € la tonne.
Compost’elles, c’est donc réduire le volume de ses poubelles de 30 %, soit 40 % du poids environ, sur plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an pour la métropole.

Ce choix politique, est à mon avis pas un dogme, mais juste du bon sens.
Il n’est pas autoritaire, il est volontaire.
Les 60 € que coûte le composteur à la métropole, sont amortis dans l’année.

Enfin ce choix n’est pas exceptionnel, il y a plusieurs dizaines de métropoles et agglomérations qui proposent déjà cela en France...


Bonne journée les râleur !

Signaler Répondre

avatar
Il est gentil le 28/04/2021 à 20:20
Ah bon a écrit le 28/04/2021 à 19h05

Pas de gaspillage : les fruits tombés par terre sont immangeables ?
Si j'osais faire comme les écolos purs et durs pourquoi produire plus de fruit que vous ne consommer
Les feuilles mortes si vous ne compostez pas vous même c'est la decheterie leur destination
Bref pas si simple de calculer ou mesurer le vrai détournement quand on fait déjà ce qui est normal de faire.

Quand ce sera la saison je vous offre (en cumulé) 50 kg de figues. Il n'y aura qu'à se baisser ! Bon appétit.

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 28/04/2021 à 19:08
Pas grave a écrit le 28/04/2021 à 15h02

il y a le lombricompostage, ça marche très bien.

Et après on fait quoi de ce que l'on obtient avec un lombricomposteur : le solde et le liquide
Pas sur que les quelques plantes ont besoin d'autant de fertilisant

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 28/04/2021 à 19:05
Précisions a écrit le 28/04/2021 à 12h35

Effectivement, ce ne sont pas que des déchets ménagers : feuilles, fruits tombés mais pas de pelouse. Rien à la déchetterie et aucun gaspillage alimentaire. Composteur partagé par deux foyers ...

Pas de gaspillage : les fruits tombés par terre sont immangeables ?
Si j'osais faire comme les écolos purs et durs pourquoi produire plus de fruit que vous ne consommer
Les feuilles mortes si vous ne compostez pas vous même c'est la decheterie leur destination
Bref pas si simple de calculer ou mesurer le vrai détournement quand on fait déjà ce qui est normal de faire.

Signaler Répondre

avatar
Question con postée le 28/04/2021 à 16:06
oui mais a écrit le 28/04/2021 à 11h42

Les incinérateurs produisent de l'eau chaude pour le chauffage urbain et de l'électricité (cogénération) donc vos déchets ne sont pas brulés pour rien . d'autre part le bilan CO2 est nul puisque qu'on rejette ce que la plante a fixé et que les nouvelles plantes refixeront

Et les déchets on les brûle avec quoi ? Un four solaire ?

Signaler Répondre

avatar
Pas grave le 28/04/2021 à 15:02
Isalyon a écrit le 27/04/2021 à 20h35

Je rêve d’en avoir un. Dommage j’ai juste un balcon fleuri.

il y a le lombricompostage, ça marche très bien.

Signaler Répondre

avatar
Ophtalmo le 28/04/2021 à 15:01
y a du monde là dedans.... a écrit le 28/04/2021 à 14h45

"Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers "....

un petit devoir de relecture ne ferait pas de mal ...

Signaler Répondre

avatar
y a du monde là dedans.... le 28/04/2021 à 14:45
Précisions a écrit le 28/04/2021 à 12h35

Effectivement, ce ne sont pas que des déchets ménagers : feuilles, fruits tombés mais pas de pelouse. Rien à la déchetterie et aucun gaspillage alimentaire. Composteur partagé par deux foyers ...

"Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers "....

Signaler Répondre

avatar
Briseur de rêve le 28/04/2021 à 14:26
oui mais a écrit le 28/04/2021 à 11h42

Les incinérateurs produisent de l'eau chaude pour le chauffage urbain et de l'électricité (cogénération) donc vos déchets ne sont pas brulés pour rien . d'autre part le bilan CO2 est nul puisque qu'on rejette ce que la plante a fixé et que les nouvelles plantes refixeront

Chuuuut, vous avez cassé son rêve !.... c'est tellement bon de se sentir dans le bien...

Signaler Répondre

avatar
Encore une bêtise le 28/04/2021 à 14:08

Le problème c'est pas les épluchures de légumes, c'est les contenants en plastique

Signaler Répondre

avatar
Logis le 28/04/2021 à 13:30
Mytho a écrit le 28/04/2021 à 12h48

Vous produisez plus d'1kg de déchets ménagers par jours??

par jour, non ?

Signaler Répondre

avatar
Pas faux le 28/04/2021 à 13:29
lol a écrit le 28/04/2021 à 13h12

Sur lyon mag,il y a beaucoup de cons posteurs !

bienvenue au club !

Signaler Répondre

avatar
Jet lag le 28/04/2021 à 13:18
Mytho a écrit le 28/04/2021 à 12h48

Vous produisez plus d'1kg de déchets ménagers par jours??

Non, vous avez juste un commentaire de retard. Bien à vous.

Signaler Répondre

avatar
lol le 28/04/2021 à 13:12

Sur lyon mag,il y a beaucoup de cons posteurs !

Signaler Répondre

avatar
Mytho le 28/04/2021 à 12:48
A côté de la plaque a écrit le 28/04/2021 à 11h18

Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers qui sont valorisés dans mon potager bio et qui ne partent pas dans la poubelle grise. Outre l'économie faite sur l'enlèvement des ordures, ce sont 400 kg qui ne sont pas incinérés bêtement et qui ne contribuent pas au réchauffement climatique. Vous n'avez pas d'enfants ? Ce genre d'initiative est bienvenue. A noter qu'elle n'est pas forcément prise uniquement par des édiles étiquetés EELV mais par des gens sensés ...

Vous produisez plus d'1kg de déchets ménagers par jours??

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 28/04/2021 à 12:35
Ah bon a écrit le 28/04/2021 à 12h15

Vu la masse que vous annoncez (400 kg/an), vous devez probablement répondre à au moins une des conditions suivantes :
* Nombreuses personnes dans le foyer
* Gros gaspillage alimentaire
* Comptabiliser les déchets de jardin et déchets verts (pelouse, petit branchage)
On n'atteint de telle quantité avec un couple et 2 enfants sur la base des seuls déchets de cuisine (ceux qui finissent autrement dans la poubelle grise).
Pour l'information on considère qu'en moyenne on détourne 40 kg/hab/an en triant ces déchets de cuisine qui sont compostables (on évite la viande et les poissons ainsi que les coquillages).
Pour la pelouse l'idéal c'est le mulchage (on ne ramasse rien et ça nourrit directement la terre)
Pour les autres déchets verts c'est la déchèterie l'exutoire normal.
Pour le nombre d'enlèvement des ordures, ces déchets de cuisine sont très denses en donc occupent peu de place comparativement aux déchets recyclables par exemple.
Pour le bilan CO2, n'oubliez pas que pour devenir du compost la matière organique se dégrade et dégage du CO2.

Effectivement, ce ne sont pas que des déchets ménagers : feuilles, fruits tombés mais pas de pelouse. Rien à la déchetterie et aucun gaspillage alimentaire. Composteur partagé par deux foyers ...

Signaler Répondre

avatar
Ah bon le 28/04/2021 à 12:15
A côté de la plaque a écrit le 28/04/2021 à 11h18

Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers qui sont valorisés dans mon potager bio et qui ne partent pas dans la poubelle grise. Outre l'économie faite sur l'enlèvement des ordures, ce sont 400 kg qui ne sont pas incinérés bêtement et qui ne contribuent pas au réchauffement climatique. Vous n'avez pas d'enfants ? Ce genre d'initiative est bienvenue. A noter qu'elle n'est pas forcément prise uniquement par des édiles étiquetés EELV mais par des gens sensés ...

Vu la masse que vous annoncez (400 kg/an), vous devez probablement répondre à au moins une des conditions suivantes :
* Nombreuses personnes dans le foyer
* Gros gaspillage alimentaire
* Comptabiliser les déchets de jardin et déchets verts (pelouse, petit branchage)
On n'atteint de telle quantité avec un couple et 2 enfants sur la base des seuls déchets de cuisine (ceux qui finissent autrement dans la poubelle grise).
Pour l'information on considère qu'en moyenne on détourne 40 kg/hab/an en triant ces déchets de cuisine qui sont compostables (on évite la viande et les poissons ainsi que les coquillages).
Pour la pelouse l'idéal c'est le mulchage (on ne ramasse rien et ça nourrit directement la terre)
Pour les autres déchets verts c'est la déchèterie l'exutoire normal.
Pour le nombre d'enlèvement des ordures, ces déchets de cuisine sont très denses en donc occupent peu de place comparativement aux déchets recyclables par exemple.
Pour le bilan CO2, n'oubliez pas que pour devenir du compost la matière organique se dégrade et dégage du CO2.

Signaler Répondre

avatar
Mais oui le 28/04/2021 à 12:00
oui mais a écrit le 28/04/2021 à 11h42

Les incinérateurs produisent de l'eau chaude pour le chauffage urbain et de l'électricité (cogénération) donc vos déchets ne sont pas brulés pour rien . d'autre part le bilan CO2 est nul puisque qu'on rejette ce que la plante a fixé et que les nouvelles plantes refixeront

On peut alors ajouter le CO2 des camions-bennes, celui des camions qui transportent le compost vendu en jardinerie, celui de mon véhicule pour aller à la jardinerie, et le plastique utilisé pour emballer le compost ...

Signaler Répondre

avatar
oui mais le 28/04/2021 à 11:42
A côté de la plaque a écrit le 28/04/2021 à 11h18

Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers qui sont valorisés dans mon potager bio et qui ne partent pas dans la poubelle grise. Outre l'économie faite sur l'enlèvement des ordures, ce sont 400 kg qui ne sont pas incinérés bêtement et qui ne contribuent pas au réchauffement climatique. Vous n'avez pas d'enfants ? Ce genre d'initiative est bienvenue. A noter qu'elle n'est pas forcément prise uniquement par des édiles étiquetés EELV mais par des gens sensés ...

Les incinérateurs produisent de l'eau chaude pour le chauffage urbain et de l'électricité (cogénération) donc vos déchets ne sont pas brulés pour rien . d'autre part le bilan CO2 est nul puisque qu'on rejette ce que la plante a fixé et que les nouvelles plantes refixeront

Signaler Répondre

avatar
Anti-bourgeois le 28/04/2021 à 11:34
Électeur EELV a écrit le 27/04/2021 à 20h43

J'espère que les composteurs vont créer de l'apaisement dans les cités.

Sauf que les jeunes des cités habitent dans des appartements (comme moi d'ailleurs), donc ça risque plutôt d'augmenter encore leur frustration contre cette idée d'EELV qui privilégie les bourgeois avec maison et jardins

Signaler Répondre

avatar
dans la lancée le 28/04/2021 à 11:26
Il sera interessant a écrit le 28/04/2021 à 10h56

Il sera interessant de se renseigner sur le prix unitaire de fabrication facturé a la mairie ( à nous donc).
Que le composteur ne devienne pas une pompe ...ça peut arriver ...ouvrez bien vos yeux et vos oreilles

il serait intéressant de se renseigner sur ce qui est économisé en enlèvement des ordures ménagères et en incinération stérile. Sans compter, mais cela n'a pas de prix, le bien fait à notre pauvre planète ...

Signaler Répondre

avatar
A côté de la plaque le 28/04/2021 à 11:18
Électeur EELV a écrit le 27/04/2021 à 20h43

J'espère que les composteurs vont créer de l'apaisement dans les cités.

Mon composteur c'est 400 kg/an de déchets ménagers qui sont valorisés dans mon potager bio et qui ne partent pas dans la poubelle grise. Outre l'économie faite sur l'enlèvement des ordures, ce sont 400 kg qui ne sont pas incinérés bêtement et qui ne contribuent pas au réchauffement climatique. Vous n'avez pas d'enfants ? Ce genre d'initiative est bienvenue. A noter qu'elle n'est pas forcément prise uniquement par des édiles étiquetés EELV mais par des gens sensés ...

Signaler Répondre

avatar
Il sera interessant le 28/04/2021 à 10:56

Il sera interessant de se renseigner sur le prix unitaire de fabrication facturé a la mairie ( à nous donc).
Que le composteur ne devienne pas une pompe ...ça peut arriver ...ouvrez bien vos yeux et vos oreilles

Signaler Répondre

avatar
Quoi ? le 28/04/2021 à 08:38

LYON MAG Et la censure ;se dit impertinent

Signaler Répondre

avatar
un des sacrement de l'écologisme le 28/04/2021 à 08:17

Le composteur est un des sacrements indispensable de la nouvelle religion écolo.... C'est un peu ce qu'était la première communion dans l'ancienne religion.
Le premier sacrement restant bien sur le vélo... il est ce qu'était le baptème dans l'ancienne religion...

Signaler Répondre

avatar
Ils sont forts le 28/04/2021 à 07:26

En 2020 la métropole nous a offert des imposteurs.
En 2021 la métropole nous offre des composteurs.

Signaler Répondre

avatar
Ras les pâquerettes le 28/04/2021 à 06:44
Toujours frustré ? a écrit le 28/04/2021 à 03h01

Quel rapport avec le compostage ?

Quel rapport avec la frustration ?

Signaler Répondre

avatar
Toujours frustré ? le 28/04/2021 à 03:01
Électeur EELV a écrit le 27/04/2021 à 20h43

J'espère que les composteurs vont créer de l'apaisement dans les cités.

Quel rapport avec le compostage ?

Signaler Répondre

avatar
Diego Garcia le 27/04/2021 à 22:05
Électeur EELV a écrit le 27/04/2021 à 20h43

J'espère que les composteurs vont créer de l'apaisement dans les cités.

J'imagine que tu es content de ta vanne qui ne fait rire que toi.

Signaler Répondre

avatar
Pouinet le 27/04/2021 à 21:12

J'ai déjà un composteur , fabrique de mes mains, ça serai mieux je je pouvais en avoir un avec couvercle pour ne pas attirer les bêtes des champs voisins.
J'espère être sélectionné !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Électeur EELV le 27/04/2021 à 20:43

J'espère que les composteurs vont créer de l'apaisement dans les cités.

Signaler Répondre

avatar
Isalyon le 27/04/2021 à 20:35

Je rêve d’en avoir un. Dommage j’ai juste un balcon fleuri.

Signaler Répondre

avatar
Un rural le 27/04/2021 à 19:00
la maitresse a écrit le 27/04/2021 à 17h28

ca ne va pas couté bien cher!!!! des maisons, à Lyon et sa métropole , il n y en n a plus beaucoup! Sauf dans les coins tres riches genre Mont D or et Ouest Lyonnais


le lien ne fonctionne pas!
ce n est pas toodegoo.com mais toodego.com.... avec un seul O

ca vous arrive de vous relire?

Connaissez vous les 59 communes de la métropole avant de dire qu'il n'y a pas beaucoup de maison ?
Savez vous qu'il y a des communes avec des exploitations agricoles et des tracteurs qui traversent les centres bourg ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.