Lyon : deux hommes poussés dans la Saône lors d’une altercation

Lyon : deux hommes poussés dans la Saône lors d’une altercation
Photo d'illustration - LyonMag

Une rixe a failli virer au drame ce dimanche matin en plein centre de Lyon.

Selon Le Progrès, tout a débuté vers 10h quai de la Pêcherie, alors que se tenait le marché à quelques mètres.

Un individu s'en est pris à trois jeunes installés sur les bords de Saône, qui revenaient d'une soirée. Après un premier échange de coups, deux jeunes hommes ont été poussés à l'eau par l'agresseur qui venaient de harceler une fille du groupe de fêtards. Selon nos confrères, l’individu a même de nouveau poussé un des victimes une seconde fois dans la Saône glacée, alors qu’elle essayait d’aider son ami à revenir sur la berge. Les deux jeunes ont réussi à sortir de l’eau, ils étaient alors en hypothermie.

L’agresseur a finalement été interpellé et placé en garde à vue. Il était ivre selon les premiers éléments. 

X
16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mentalité pourrie le 11/01/2022 à 13:51
Ex Précisions a écrit le 10/01/2022 à 07h22

Les 3 ne devaient pas être bien frais non plus, contre 1 gars bourré.
Histoire d'ivrognes...

Sauf qu'il y en a trois qui étaient tranquilles et ne demandaient rien à personne, et un autre qui est venu les emmerder (comme dirait Manu). Il commence par harceler la fille puis par envoyer à la flotte (risque mortel) un de ses amis qui devait s'interposer. Et quand le troisième se précipite pour aider son camarade, l'assassin en puissance en profite pour le pousser lui aussi à l'eau. Mais pour vous, tous se valent...
Si ça vous arrive qu'on vous adresse gratuitement, on se permettra de faire le même commentaire.

Signaler Répondre

avatar
MaisAlors le 10/01/2022 à 18:13
Lyonnais06 a écrit le 10/01/2022 à 09h29

A-t-on le droit de demander de quelle nationalité ou origine est l'agresseur?

Pourquoi faire, en fait ?

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 10/01/2022 à 16:29
À l'eau a écrit le 10/01/2022 à 06h58

À 3 contre 1 cela aurait du être l'inverse

Çà dépend du 1.

Signaler Répondre

avatar
John-69003 le 10/01/2022 à 10:12

Elle devait pas être chaude l'eau effectivement mdr

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 10/01/2022 à 09:29

A-t-on le droit de demander de quelle nationalité ou origine est l'agresseur?

Signaler Répondre

avatar
La honte en quelques lignes le 10/01/2022 à 09:01
Lyonnais indigné a écrit le 10/01/2022 à 07h48

Et sur l'autre côté du Rhône les résidents d'un quartier autrement sympathique au jour doivent supporter le comportement bestial de jeunes fêtards qui s'installent toute la nuit dans un parking pour se défaire le cerveau avec du gaz hilarant. Musique à fond, cris sans limite jusqu'au 6h00 le matin. JAMAIS le moindre passage de la police... cela risque à tourner au drame un jour.

Comment osez vous comparer des personnages mals élevés avec des meurtriers?
Selon vous, les gens qui profitent des aménagements urbains et de l abscence totale de règlement et de police adéquate pour verbaliser méritent la mort?
En gros, ceux qui font du bruit en bas de chez vous peuvent mourrir agressés par des bargeot, sans que cela ne vous choque?

Vous n avez pas honte?

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais indigné le 10/01/2022 à 07:48
On connaît la suite a écrit le 10/01/2022 à 07h11

Ivre ou pas, c est une agression sexuelle et une tentative de meurtre!
Je crois qu on connaît tous la « sentence » de la « justice » : au maximum une peine de moins de 2 ans, avec un bracelet, un taré de plus en liberté des ce soir … et aucune reconnaissance pour les victimes, encore moins de respect!

Au fait, y a pas des caméras ou des patrouilles de police à Lyon?
Ils sont où les flics?

Et sur l'autre côté du Rhône les résidents d'un quartier autrement sympathique au jour doivent supporter le comportement bestial de jeunes fêtards qui s'installent toute la nuit dans un parking pour se défaire le cerveau avec du gaz hilarant. Musique à fond, cris sans limite jusqu'au 6h00 le matin. JAMAIS le moindre passage de la police... cela risque à tourner au drame un jour.

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 10/01/2022 à 07:43
bob100 a écrit le 10/01/2022 à 06h31

Encore un agresseur ivre (à l'heure du p'tit dèj.)

Ça c'est Lyon aux années Vingt. Il faut regarder où l'on marche, flaques de vomi partout. Et puis on a toujours le privilège de croiser des jeunes hommes munis d'une canette de bière fortifiée à accompagner leur pain au chocolat le matin. Ville d'ivrognes décomplexée.

Signaler Répondre

avatar
Septik le 10/01/2022 à 07:28

Le soucis, si les trois s’etaient defendus comme il se doit, et qu’il avait mis une branlee a ce dechet imbibé d’alcool, ils auraient pu etre poursuivis pour violence en reunion et écopés d’une sacrée peine. C’est bien triste, surtout que cet individu n’aura rien

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 10/01/2022 à 07:22

Les 3 ne devaient pas être bien frais non plus, contre 1 gars bourré.
Histoire d'ivrognes...

Signaler Répondre

avatar
J'ai mon idée le 10/01/2022 à 07:17

Tiens tiens de quel profile peut il s'agir ?

Signaler Répondre

avatar
On connaît la suite le 10/01/2022 à 07:11

Ivre ou pas, c est une agression sexuelle et une tentative de meurtre!
Je crois qu on connaît tous la « sentence » de la « justice » : au maximum une peine de moins de 2 ans, avec un bracelet, un taré de plus en liberté des ce soir … et aucune reconnaissance pour les victimes, encore moins de respect!

Au fait, y a pas des caméras ou des patrouilles de police à Lyon?
Ils sont où les flics?

Signaler Répondre

avatar
À l'eau le 10/01/2022 à 06:58

À 3 contre 1 cela aurait du être l'inverse

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 10/01/2022 à 06:56

Visiter Lyon et perdre votre vie. Incident à relayer à toutes les instances touristiques à l'étranger.

Signaler Répondre

avatar
Dry Life le 10/01/2022 à 06:55

Il a fait deux tentatives de meurtre pendant le Dry January. Fait aggravant : une peine de vingt ans au zonzon.

Signaler Répondre

avatar
bob100 le 10/01/2022 à 06:31

Encore un agresseur ivre (à l'heure du p'tit dèj.)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.