Bret met ses menaces à exécution

Bret met ses menaces à exécution

Selon Lyon Capitale, Jean-Paul Bret a retiré leurs délégations à deux adjoints verts, ainsi qu’à un conseiller municipal délégué. Ce choix fait suite au maintien de Béatrice Vessiller au second tour de l’élection partielle du canton centre de Villeurbanne, début juin, contre le socialiste Richard Llung. Jean-Paul Bret, qui assurait devoir « tirer les conséquences » de cet affront, l’a fait unilatéralement en punissant la candidate mutine et ses coreligionnaires.

Béatrice Vessiller, 2ème adjointe, se voit donc relevée de ses responsabilités aux déplacements urbains et à la voirie. Jean-Claude Ray, 14ème adjoint, perd sa charge à la promotion de la santé. Ce précédent, décidé par Jean-Paul Bret, risque d’opacifier la donne pour les cantonales de 2011 entre les Verts et le Parti Socialiste. La cohabitation rose-verte, pourtant sans zone d’ombre au niveau municipal à Villeurbanne, fera-t-elle jurisprudence au niveau national entre les deux formations ? Le ton, qui était pourtant à l’apaisement suite au bureau national d'Europe écologie et du conseil exécutif des Verts du 22 juin, risque de risque de s'envenimer.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
buenaventura le 29/06/2010 à 15:53

Le front de gauche n'en attendait sûrement pas tant. Sa suffisance Jean Paul 1ER secrétaire honoraire perpétuel de la section PS l'a fait ! Virer les verts ! Et ouvrir ainsi des perspectives pour les cantonales de 2011. Outre que le fait que c'est une erreur politique de plus après l'adoubement d'un candidat qui a remporté « brillamment » une élection avec 11 voix d'avances dans une élection plombée par une abstention de plus de 85%. Le schéma choisi par le directeur des campagnes électorales du PS, notamment pour les cantonales de 2011, c'est donc de se passer des voix non seulement du front de gauche mais en plus de celle des écologistes ? Les verts des impertinents qui ont la prétention de se faire élire et puis quoi encore ! Le front de gauche élargi depuis 3 élections, européennes, régionales et cantonales s'inscrit dans le paysage politique avec 6% des voix. Le parti socialiste devra donc désormais aussi se passer des électeurs écologistes c'est a dire plus de 20 % ! Quel stratège ! Il y a du général Giap et du Clausewitz sous le personnage falot qui préside aux destinées de Villeurbanne. On n'a pas fini de rire, vivement 2011.

Signaler Répondre

avatar
VALEUR RADICALE le 29/06/2010 à 08:47

JEAN PAULO CONTINUE APRES ZANCHI VESSILIER A QUAND LA PROCHAINE PURGE RIVALTA SERA MORT AUX CANTONALES JE REGNE AVEC MES BOUFFONS LES VRAIS VILLEURBANNAIS VONT REAGIR

Signaler Répondre

avatar
robin des gratte ciel le 28/06/2010 à 20:41

Villeurbanne c'est vraiment Dallas...JR vient de virer Sue Ellen !!!

Signaler Répondre

avatar
LES VILLEURBANNAIS le 28/06/2010 à 19:24

LE DICTATEUR APARLE

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.