Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cantonales : qui veut la peau du Modem ?

A moins de deux mois du scrutin des Cantonales, le Modem du Rhône, selon certaines indiscrétions parues vendredi dans la presse lyonnaise, partirait sans l’aval de ses instances nationales à la conquête du Département. « Faux », recadre l’antenne départementale, qui désormais s’interroge « pour savoir qui a intérêt à la diffusion d'informations fausses et partiales. »

Richard Moralès (Villeurbanne-Nord), Christophe Geourjon (Lyon 12), ex-Modem, désormais candidats pour la majorité départementale. Thomas Rudigoz (Lyon 5) centriste bayrouiste en sommeil, et candidat d’opposition des socialistes et apparentés. Azouz Begag, dernier titulaire de la patente pour les Régionales de mars 2010, aujourd'hui franc-tireur sans étiquette dans le huitième canton. Au milieu de cette diaspora orange, les irréductibles du Modem du Rhône, emmenés par Cyrille Isaac-Sibille et Eric Lafond, présentent leur propre liste au scrutin départemental. Problème : cette dernière ferait l’objet d’un refus en paternité du Modem parisien.
« Le Mouvement Démocrate du Rhône a commencé la campagne électorale des cantonales depuis le mois d'octobre dernier avec neuf premiers candidats investis, rappelle dans son communiqué la fédération. Le bureau et le Conseil départemental ont apporté leur soutien à quatre nouveaux candidats ; ce sont donc treize candidats qui sont proposés aux instances nationales pour des investitures nationales. » Forcément parasités en terme de visibilité par la dispersion des ex-Modem, les derniers thuriféraires départementaux du parti bayrouiste ont-ils été lâchés par leurs instances nationales ? L’information est fausse, selon le Modem du Rhône. « Le Conseil national et le bureau exécutif, seules instances compétentes pour accorder lesdites investitures, n'ont pas terminé l'examen des candidatures et, a fortiori, n'ont pris aucune décision » recadre l’antenne rhodanienne. L’échéancier à même été précisé à Lyon Mag lundi matin par le chargé des fédérations de la rue Saint-Dominique, siège parisien du mouvement démocrate. « Rien n’a été décidé. Nous statuerons lors du conseil national du parti qui se tiendra début février » confirme l’intéressé. 

Le Modem refusera-t-il d'investir ses candidats du Rhône ?

Au Cluedo des Cantonales, chaque participant possède une bonne raison de ne pas souhaiter voir débarquer les démocrates dans la partie de campagne. La majorité départementale doit déjà souffrir la candidature dissidente de l’équipe de Lyon Divers Droite sur les cantons lyonnais. On connait en plus la nature des rapports, distendus mais existants, entre Bayrou et Mercier. Si le second a démissionné de la présidence du Modem du Rhône le 31 janvier 2008, il n’a jamais quitté officiellement le parti orange, sans en revendiquer pour autant une appartenance épidermique.
Du côté de l’opposition des socialistes et apparentés, si l’on recycle également les ex-Modem, on ne verrait pas d’un bon oeil une candidature des centristes. Quand on sait que le Conseil général pourrait tomber dans l’escarcelle rose pour deux sièges, chaque candidature parasitaire est une menace. A moins que le Modem ne décide à priori de la partie qui bénéficierait d’un éventuel report de ses voix au deuxième tour. Au regard des propos tenus par Eric Lafond dans son interview à Lyon Mag de novembre, l’hypothèse est battue en brèche. « Si nos candidats sont au deuxième tour, ils se maintiendront. S’ils ne le sont pas, nous demanderons aux candidats maintenus d’éclaircir leurs positions. Mais les électeurs seront libres au deuxième tour » avait alors déclaré le vice-président fédéral. Et sachant que le mouvement démocrate ne subvient pas aux frais de campagne de ses candidats, l’estampillage Modem des treize adoubés par la fédération départementale n'est vraisemblablement pas qu'une question de gros sous.



Tags : Modem | cantonales |

Commentaires 4

Déposé le 01/02/2011 à 20h57  
Par sainte barbe Citer

certainement parce que pour le reste on ne voit rien d'intéressant venir !!!!!!!

Déposé le 30/01/2011 à 21h38  
Par Minie Citer

Parce que cela en dit long sur les pratiques des autres.. Ces candidats là sont peu connus et y vont assez honnêtement. Cela dérange Michel Mercier, cela l'irrite au plus haut point, vu et connu de tout le monde. Alors autant l'écrire.

Déposé le 25/01/2011 à 23h49  
Par trublion Citer

@ Karim : ça t'emmerde tant que ça que les journalistes fassent leur travail de journalistes ?

Déposé le 25/01/2011 à 12h00  
Par Karim Citer

Mais c'est hallucinant !!!!! Pourquoi les journalistes lyonnais se focalisent autant sur le MODEM ????????

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.