Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La maquette de la future Rue Garibaldi, sans les trémies - Photo Lyonmag.com

Attention aux bouchons pendant les travaux de la Rue Garibaldi à Lyon

La maquette de la future Rue Garibaldi, sans les trémies - Photo Lyonmag.com

Les premiers coups de pelles pour l’aménagement de l’une des plus longues artères de Lyon ont été donnés, ce qui devraient occasionner d’importantes difficultés de circulation pour les trois prochaines années.

Photo Lyonmag.comPhoto Lyonmag.com
Fini les trémies et le parcours toboggan pour traverser du nord au sud la Capitale des Gaules. Le Grand Lyon a donné lundi matin le coup d’envoi des travaux pour faire passer cette réalisation des années 60 au XXIe siècle. "C’est une véritable révolution verte", argumente Gérard Collomb, le sénateur-maire de Lyon lors de la présentation. Pour les automobilistes, il y a toujours trois voies de circulation, dont une "tourne à gauche" ou "tourne à droite", pour faciliter les déplacements transversaux. Mais les trémies si caractéristiques de cette allée seront bouchées et remplacées par des carrefours à feux. Les contre-allées seront quant à elles supprimées et remplacées par une piste cyclable, une voie de bus en site propre à double-sens, des espaces verts et des bacs récupérateurs d’eau. "Il faut que l’on s’inspire et qu’on reprenne le principe des Berges du Rhône", poursuit le sénateur-maire, qui a commencé à détruire la passerelle piétonne du Boulevard Eugène Deruelle (photo).

Les travaux, qui doivent durer jusqu’en 2015, sont partagés en trois phases : la section Vauban-Bouchut, puis Bouchut-Arménie et enfin la partie jusqu’à l’Avenue Bertholot et la Caserne Sergent Blandan. "Un projet séquentié par souci financier et par souci d’organisation", notifie le président du Grand Lyon. Et pour l’instant, l’accès à la rue de Bonnel depuis la trémie est fermé. Mais dès l’automne, il devrait y avoir quelques bouchons. "A la fin de l’année, on va commencer à boucher les trémies et on sera amené à les fermer à la circulation", explique Valérie Marchand, la chef de projet pour la Rue Garibaldi. Mais la circulation nord-sud ne sera pas pour autant interrompue, "car nous reporterons la circulation sur les contre-allées, avec au moins deux voies de circulation", précise la responsable. Le trajet, au milieu des engins de chantiers, n’en devra pas pour autant être facilité, avec les 30 000 véhicules/jour qui l’empruntent. Surtout qu’il y ajouter les camions de la déconstruction de la tour UAP, de sa remplaçante la Tour Incity et de la reprise de la toiture des Halles de Lyon. Côté facture, le coût s’élève à 67 millions d’euros, dont 30 millions rien que pour la première phase Vauban-Bouchut.



Tags : rue garibaldi | garibaldi | Gérard Collomb | grand lyon | Travaux | chantier | projet |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.