Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Azouz Begag

Modem : les dernières manip de Mercier

Azouz Begag

Un véritable psychodrame s’est déroulé hier soir pour l’investiture du candidat Modem aux municipales à Lyon, en marge du débat organisé par Lyon Mag avec Azouz Begag.

Qui sera le candidat du Modem aux municipales à Lyon ? C’est la question que se posent tous les militants centristes après la folle journée qu’ils ont vécue jeudi, date limite du dépôt des candidatures.
Tout avait commencé par l’annonce surprise mercredi soir de Bernadette Bertrix, qui révélait qu’Azouz Begag ne pouvait pas être candidat puisque il n’était pas adhérent au Modem ! Du coup, l’ancien ministre, qui avait rallié à sa candidature deux autres candidats déclarés, Gilles Vesco et Eric Lafond, avait adhéré par Internet au Modem dès le jeudi matin, à 10h03 précisément ! Puis à 19h, Begag est arrivé au débat organisé par Lyon Mag au collège Hôtel dans le 5e arrondissement, avec une carte autour du cou : “Modem candidat”. Tout simplement la carte qu’il avait pour les législatives de juin dernier, où il était candidat Modem dans la 3ème circonscription de Lyon. Et Begag d’ouvrir le débat en dénonçant les “manipulations” de Michel Mercier, le président de l’UDF dans le Rhône, et de sa fidèle Bernadette Bertrix. “C’est très méchant de m’avoir demandé mon ADN Modem. Car ça ne les gênait pas que je ne sois pas adhérent quand je me suis présenté aux législatives avec l’étiquette Modem” a affirmé l’ancien ministre.
Paniqué
Mais pendant que Begag parlait, une autre manipulation se jouait en coulisse. On apprenait que sa principale rivale pour l’investiture Modem, la conseillère régionale Anne-Sophie Condemine, retirait sa candidature. Comme le président des jeunes UDF du Rhône, Marc Augoyard. Résultat, Begag se retrouvait seul candidat crédible et il était sûr d’être désigné par les militants pour être la tête de liste Modem aux municipales à Lyon. Du coup, Michel Mercier préparait la contre-offensive en demandant à un de ses fidèles de se présenter : Christophe Geourjon, le délégué départemental de l’UDF-Modem.
Pire, les fidèles de Mercier parvenaient à convaincre un proche de Vesco, chargé de déposer la candidature de Begag, de déposer également la candidature de Vesco ! Alors que le vice-président de la communauté urbaine avait annoncé publiquement qu’il soutenait Begag ! Et pour “retourner” ce jeune collaborateur chargé d’une mission délicate, Christophe Geourjon lui expliquait que la candidature de Begag allait de toute façon être invalidée par la commission d’investiture. Une commission composée de 5 membres dont Michel Mercier bien sûr, mais aussi les anciens adjoints André Soulier et Jacques Moulinier. Paniqué, le collaborateur de Vesco décidera alors de déposer également la candidature du vice-président de la communauté urbaine.
"La peau de Mercier"
A 21h, à la sortie du débat de Lyon Mag, Azouz Begag va alors piquer une colère en pensant que Vesco voulait le doubler. D’où une explication houleuse entre les deux hommes. Mais Vesco va rapidement le convaincre de sa bonne foi, en retirant sa candidature. Et que c’est Michel Mercier qui est à l’origine de ce coup monté.
Au final, il reste donc cinq candidats : Azouz Begag et Christophe Geourjon, mais aussi Jean-Marc Chaffringeon et deux autres militants lyonnais. Dernier rebondissement : en fin de soirée, on apprenait que la commission d’investiture transmettait le dossier Begag à François Bayrou, pour que le président du Modem tranche lui-même.
En tout cas, jeudir soir, la fracture était ouverte au sein du Modem entre les notables de l’UDF et les nouveaux militants du Modem qui désormais ont décidé d'avoir “la peau de Michel Mercier” dont ils dénoncent les manipulations.



Tags : Modem | municipales | vesco | mercier | begag |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.