LOU Rugby : un troisième homme pour soigner la bête blessée ?

LOU Rugby : un troisième homme pour soigner la bête blessée ?
Photo Lyonmag.com

Les doutes persistent après la deuxième défaite de rang des Lyonnais dimanche soir (15-13 face à Carcassonne).

Le Progrès dévoile mardi qu’un acteur supplémentaire pourrait venir en aide au duo d’entraineurs, Smith-Sadourny. Un duo qui ne serait pas remis en cause, ni menacé par la direction du club. Il pourrait alors être épaulé par une figure du rugby, les noms de Pierre Berbizier, Olivier Nier, Ugo Mola, Gonzalo Quesada, Richard Dourthe, Sir Clive Woodward ou encore Eric Catinot circulent. Cette personne pourrait alors endosser le costume de conseiller ou de manager sportif. La décision devrait être prise rapidement, car la crise est bien là. Avec sa septième place au classement, le LOU n’abandonne pas ses espoirs de montée en TOP14. Mais il devra montrer un autre visage en 2013 pour sauver l’honneur du plus gros budget de la PRO D2 et reconquérir le cœur du public lyonnais, qui a sifflé pour la première fois son équipe au Matmut Stadium dimanche soir.
Il reste un dernier match à disputer avant la trêve hivernale, un déplacement  à Tarbes, dimanche (15h10), pour le compte de la 16e journée de PRO D2.

Tags :

LOU

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Un supporter du LOU. le 19/12/2012 à 17:38

Nos entraineurs sont un problème pour cette équipe.Je pensais que Tom Smith allait nous faire progresser mais il fait jouer nos avants à l'écossaise,c'est-à-dire en axant le jeu sur la mobilité.Mais on n'a pas les joueurs qu'il faut.La mêlée qui était un de nos points forts l'an dernier ne fait plus peur cette année.On est approximatifs en touche.Derrière,on manque de percussion au centre du terrain.
De plus,les compositions d'équipes reflètent plus souvent les affinités personnelles que la valeur des joueurs.Par exemple,Raffault continue d'être titulaire alors qu'il oscille entre le passable et le mauvais.Pendant ce temps là,l'international tongien Fatafehi fait banquette.Sans compter les joueurs qui ne jouent pas à leur poste (Sousa en 3e ligne,Léguizamon n°8,Grosso en 15 à Pau) même s'ils sont loin d'être mauvais.Pendant ce temps là,des joueurs comme Bontinck (en l'absence de Chabal) ou Marchois sont curieusement snobés et des joueurs emblématiques comme Fiard et N'Zi peuvent se retrouver parfois pendant 2-3 matchs à l'écart alors qu'ils sont en pleine forme physique.
La meilleure solution reste le départ de Smith et la rétrogradation de Sadourny en entraineur des arrières.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.