Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag.com

Le LOU Rugby veut aller gâcher la fête à Oyonnax dimanche après-midi

Photo d'illustration - LyonMag.com

Dimanche, dans le cadre de la 26e journée de Pro D2, les Lyonnais ont rendez-vous au stade Charles Mathon, antre de l’US Oyonnax.

L’actuel leader du championnat comptera au coup d’envoi de cette 26e journée une très confortable avance de 19 points sur son dauphin La Rochelle, et pas moins de 32  sur le LOU, sixième,  heureux d’avoir enchainé une série de quatre matchs sans défaites. Une victoire permettrait à Oyonnax d’être quasiment assuré du sacre de champion de France, à quatre journées de la fin de la saison régulière ("Oyo" serait champion en en battant Lyon avec ou sans bonus uniquement si dans le même temps La Rochelle ne gagne pas contre Massy). Et l’USO à domicile, cette saison, c’est 13 matches, pour autant de victoires. Dans ces conditions, un quatorzième succès consécutif semble quasi-automatique.

Mais ce serait faire fi de la motivation des Lyonnais, qui pourraient venir leur gâcher la fête, et du même coup continuer la course aux play-offs, engagée pour le gain de la 5e place (dernière qualificative) dans un trio crédité de 65 points avec Tarbes et Aurillac. Un air de revanche flotte en effet, du côté des Rhodaniens, car il y a deux ans, ce sont les joueurs de l’Ain qui étaient venus gagner à Gerland, empêchant le LOU d’être sacré.  "Ils sont prévenus, explique le coach Xavier Sadourny, ils savent que pour nous mathématiquement c’est important de faire un résultat. Mais ils ne nous prendront pas à la légère, ce n’est pas dans le genre de la maison. Il doit surement y avoir une fête de prévue en cas de victoire, et nous on veut qu’ils rangent tout à la fin du match". Ce qui est certain, c’est que le Bouclier de Pro D2, trophée remis au vainqueur du championnat qui accède d’office à l’élite, ne sera pas au stade Mathon ce dimanche, les Oyonnaxiens qui devront attendre la réception de Béziers (29e journée) pour pouvoir (très certainement) le soulever devant leur public.

Ce derby est en tout cas très attendu par le public et les joueurs lyonnais, et Jérôme Bosviel, qui fera son retour à l’arrière ce week-end, mesure la tension qui entoure cette rencontre : "quand que je suis arrivé à Lyon, on ne me parle que ce derby entre Lyon et Oyonnax, en plus le contexte est particulier. Dans les vestiaires, on n’en parle pas trop mais tout le monde veut leur enlever le titre chez eux. Gagner à Oyo ce week-end nous permettrait surtout d’avoir plus de confiance pour finir ce dernier bloc de cinq matchs, et plus si affinité".
Pour le capitaine Lionel Nallet aussi cette rencontre sera importante, lui le natif de Bourg-en-Bresse. Pour autant, il relative la pression qui pèse que les épaules des joueurs : "franchement d’où on vient je ne pense pas que ce soit un match à pression mais c’est un match qui, en cas de victoire, nous permettrait encore de rêver, sinon ça sera difficile".
Coup d’envoi d’Oyonnax-Lyon dimanche à 14h.



Tags : LOU | rugby | pro D2 | oyonnax |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.