Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les facteurs du 8e étaient en grève depuis le 2 avril - LyonMag

Les facteurs du 8e ont repris leurs tournées ce mardi

Les facteurs du 8e étaient en grève depuis le 2 avril - LyonMag

C’est la fin d’un épisode qui aura duré 36 jours. Lundi, en début de soirée, la CGT et la direction départementale de la Poste ont signé un protocole de reprise du travail au sein de la plate-forme courrier du 8e arrondissement lyonnais.

Les 32 facteurs grévistes depuis le 2 avril dernier (sur 54 agents postaux) sont retournés sur leurs vélos ce mardi matin. Les négociations furent longues et intenses, mais ont fini par aboutir. Alors que la direction de la Poste prévoyait la suppression de deux tournées dans l’agence d’ici le 18 juin, les hommes en bleu et jaune ont obtenu la sauvegarde d’une d’entre elles.

Les facteurs enregistrent néanmoins une baisse de leur temps de travail hebdomadaire, passant de 40h12 à 39h22, au détriment de la perte de jours de RTT (5 jours en moins par an). Pour compenser cette suppression, dix jours de repos compensateur seront reversés à chaque agent dans les 28 prochains mois. Les quatre emplois étudiants seront maintenus tandis que la majorité des postiers conserveront leurs 2 samedis de repos sur 9. Par ailleurs, aucun emploi ne sera supprimé après la mise en place du projet.

Vers des sanctions disciplinaires ?

Pour autant, les pourparlers ne se sont pas déroulés sans tension. Le syndicat SUD, par la voix de son délégué Frédéric Poncet, a notamment déploré les conditions dans lesquelles l’accord de reprise a été signé : "La Poste a remis en cause la solidarité des grévistes jusqu’à épuisement, et au bout de plus de 30 jours sans travailler, ils sont finalement parvenus à diviser le piquet." SUD s’était en effet désolidarisé de son homologue CGT dans les dernières discussions et a maintenu son préavis de grève jusqu’au dernier moment. Le syndicat a également regretté que la décision finale a été prise "sans consultation des agents car en cas de refus, les négociations repartaient à zéro."

800 000 plis postaux en attente

Autre point noir pour SUD, des mesures disciplinaires pourraient être engagées contre quatre agents grévistes : "les dirigeants de l’agence se laissent deux mois pour porter une éventuelle sanction aux facteurs concernés si la reprise ne se déroule pas dans de bonnes conditions" explique Frédéric Poncet. Contactée, la direction de la Poste nie catégoriquement ces accusations. 

Côté usagers, la distribution du courrier avait fortement été perturbée ces dernières semaines dans le 8e arrondissement. Plus de 800 000 plis postaux étaient notamment en attente dans le centre de tri de Corbas. Mais à partir de lundi prochain, ces retards de courrier devraient être moins fréquents. "Un retour complet à la normale de l’intégralité des correspondances sera effectif en début de semaine prochaine, compte-tenu des 2 jours fériés qui arrivent", a annoncé la Poste par communiqué. Nul doute que la fin du conflit devrait contenter au final toutes les parties concernées.



Tags : facteur | 8e arrondissement | greve | La Poste |

Commentaires 1

Déposé le 07/05/2013 à 17h54  
Par Gégé du 8e Citer

C'était pas aussi chiant que la grève des éboueurs mais on était pas loin !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.