Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yann Roubert - LyonMag.com

Yann Roubert, président du LOU Rugby : “Trouver la meilleure formule pour repartir la saison prochaine”

Yann Roubert - LyonMag.com

Yann Roubert, le président du LOU Rugby, était l'invité ce mardi de Jazz Radio pour l'émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Le LOU Rugby a terminé sa saison à la 8e place à 39 points du leader Oyonnax. C’est un vrai échec pour cette équipe qui était présentée comme l’ogre de la Pro D2 en début de saison. Comment jugez-vous les raisons de cet échec là ? "C’est bien sûr une déception car on espérait mieux sur cette saison. Les causes de cet échec, je pense qu’elles sont multiples. Ce sont plusieurs facteurs qui nous ont ennuyés toute l’année".

Qu’est ce qui explique que vous soyez si loin de la tête du classement ? "On n’a pas su gagner les matches qu’il fallait pour ça. Il y a plusieurs facteurs, sans doute que les blessures en sont un, le manque de discipline nous a aussi pénalisé toute la saison, le manque de précision en attaque aussi, l’incapacité à conclure les mouvements quand on en avait besoin dans les moments clés. Il y a beaucoup de choses qui font que l’on termine loin de la dernière place et avec cette déception en fin de saison".

Du coup, la sanction est pour les entraîneurs. Xavier Sadourny et Tom Smith s’en vont. Vous jugez finalement que ça n’a pas marché leur duo ? "Oui, ça n’a pas marché. Malheureusement en sport on a un critère d’évaluation qui est le résultat et cette huitième place nous laisse dire que cela n’a pas été la bonne combinaison".

C’est le message qui ne passait pas ? "Dans les différentes causes, chacun a sa part de responsabilité ; les entraîneurs, les joueurs, les dirigeants. Tom et Xavier n’en sont pas exonérés, ce ne sont pas eux qui ont fait perdre les matches. On ouvre donc une nouvelle page parce que cette formule n’a pas fonctionné. On se quitte évidemment en très bons termes en leur souhaitant la meilleure chose possible dans leur carrière".

Tim Lane arrive comme manager général chargé du sportif, Olivier Azam pour les lignes des avants et également David Ellis. Quel est leur plus ? L’expérience ? "L’expérience parle évidemment pour Tim qui partout où il est passé a eu des résultats assez exceptionnels. Il y a une vraie expérience et une exigence de haut niveau et une expertise sur le mouvement général".

Qu’attendez-vous de cet effectif ? "Ce que j’attends de cet encadrement c’est qu’il tire le potentiel maximum de ce groupe qui est réel. Il y aura quand même des nouveautés. Cet effectif va être renforcé, après le potentiel on l’a vu de manière trop épisodique et pas assez régulièrement cette saison".

Pour la constitution de l’effectif de la saison prochaine, quelles sont les choses importantes ? "L’objectif est de trouver la bonne formule pour la saison prochaine. Le portrait robot type des nouveaux joueurs sera jeune".

Les conséquences d’une montée ratée comme un club comme le vôtre qui a le budget le plus important de Pro D2, c’est un budget en baisse pour l’année prochaine ? "C’est encore tôt pour parler budget mais la première des conséquences, c’est de se remettre au travail avec humilité et de se dire que la détermination est intacte. Cela commence le 20 juin et bien avant pour l’encadrement".

On a lu que vous aviez demandé aux joueurs de baisser leur salaire, est-ce vrai ? "Il y a des discussions qui restent entre les joueurs et moi. Il y aura bien sûr des efforts à faire pour l’ensemble du club pour essayer de repartir du bon pied et faire mieux la saison prochaine".

Actionnaires et partenaires sont toujours motivés ? "Je ne peux pas parler à leur place mais la plupart seront encore là la saison prochaine et on les en remercie".

Vous venez de lancer la campagne d’abonnement pour l’année prochaine. Là aussi vous pensez que le public va tourner le dos au LOU ou va rester fidèle ? "On est conscient que nous n’avons pas fait sur le terrain tout pour satisfaire notre public, donc à nous de redoubler d’efforts pour redorer notre équipe et pour continuer d’avoir un club accueillant et digne du public. Le meilleur marketing restera de gagner des matches donc à nous de le faire".



Tags : ça jazz à lyon | Yann Roubert | lou rugby |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.