Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le projet de la Cité de la Gastronomie en image - DR

Lyon, officiellement Cité de la Gastronomie ?

Le projet de la Cité de la Gastronomie en image - DR

La gastronomie lyonnaise sera-t-elle reconnue à sa juste valeur ? Oui, si l’on se fie à Gérard Collomb, sénateur-maire de la ville. L’élu socialiste a confirmé lundi que Lyon rejoindra le socle des villes accueillant la Cité de la Gastronomie, réseau français promouvant la cuisine nationale.

Cette déclaration semble prématurée mais devrait toutefois être officielle d’ici les prochains jours d’après une source proche du dossier.
Sans infirmer ni confirmer l’information, Pierre Sanner, directeur de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, chargée d’évaluer les différentes candidatures, nous a indiqué de son côté que le maire lyonnais "devait avoir certaines assurances s’il s’est permis de déclarer cela." Autrement dit, la participation de l’agglomération au futur socle de villes hôtes ne fait plus de doute.
Après l’indigeste défaite de janvier dernier, où Lyon avait été quasi-recalée devant Paris-Rungis, Dijon et Tours, la cité de Paul Bocuse devrait prendre sa revanche.  

"Des éléments positifs dans la nouvelle candidature"

Ce même mois, la Ville avait réitéré sa candidature, y apportant quelques modifications. "Il y a une réelle volonté de répondre aux remarques et aux objections de la commission, explique Pierre Sanner. D’autant plus que la nouvelle candidature a apporté des éléments positifs à un certain nombre d’interrogations."
Les quatre dossiers restants –Beaune ayant totalement abandonné – ont été réexaminés le 29 avril dernier pour y revoir le plan de financement, l'offre culturelle et la dimension pédagogique. Depuis, un rapport final a été transmis aux trois ministères concernés (Agriculture, Agroalimentaire et Culture) il y a une dizaine de jours. Il ne reste donc plus qu’à Stéphane Le Foll (Agriculture), Guillaume Garot (Agroalimentaire) et Aurélie Filippetti (Culture) de statuer sur le sort des villes candidates.
Mais il se murmure néanmoins qu’une annonce officielle devrait intervenir prochainement, proclamant Dijon, Paris-Rungis et Tours, déjà élues en première instance, et Lyon, villes hôtes de la Cité de la Gastronomie.

Un projet à 18 millions d’euros

Pour rappel, la Cité de la Gastronomie lyonnaise devrait s’insérer dans le projet de réaménagement du Grand Hôtel-Dieu (Lyon 2e). Un Parcours du Goût de près de 15 000 m2 est ainsi envisagé, dans lequel visiteurs et touristes pourront humer les odeurs des produits du terroir dans un marché, déguster quelques andouillettes dans plusieurs restaurants, ou encore revivre l’histoire de la gastronomie locale dans un musée. Des commerces dédiés aux arts de la table et au design, un centre de conférences et de ressources, un laboratoire d’idées et un jardin en plein air sont également à l’étude.
Au total, le coût de ce projet s’élève à 18 millions d’euros, dont 6,75 millions seront pris en charge par la ville (3 millions pour les frais d’aménagement et 3,75 millions pour l’investissement immobilier). Eiffage et ses partenaires assumeront les 11,25 millions restants.
En plus de fédérer les métiers de bouche, cette Cité de la Gastronomie est destinée à devenir, selon la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, "un extraordinaire pôle culturel de développement économique et touristique." On en salive déjà.



Tags : cité de la gastronomie | Gérard Collomb |

Commentaires 3

Déposé le 17/05/2013 à 23h14  
Par rerttui Citer

Collomb est un toquard.C'est pas grâce à lui

Déposé le 16/05/2013 à 16h39  
Par LYOCAL Citer

Conseiller régional (Europe Ecologie/Les Verts) en Ile de France

Déposé le 16/05/2013 à 16h38  
Par LYOCAL Citer

pas du moment

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.