Jean-Marc Ayrault dévoile un nouveau plan Vigipirate

Jean-Marc Ayrault dévoile un nouveau plan Vigipirate
DR

Le plan Vigipirate fait peau neuve.

C'est ce qu'a annoncé ce jeudi le Premier ministre pendant un déplacement à Roissy Charles de Gaulle, une information relayée par la préfecture du Rhône. Si le nom sera conservé pour préserver sa symbolique, les modalités évoluent.
 Au niveau de la signalétique, fini le code de couleur allant du "jaune" au "rouge écarlate". Ce dernier avait perdu de son crédit puisqu'il était bloqué au niveau "rouge" depuis les attentats de Londres en 2005. Loin d'être idéal pour maintenir un sentiment de vigilance.
Désormais ce sera donc un triangle rouge, visible dans les lieux où la vigilance est de mise et où des moyens de sécurité particuliers sont déployés. Le plan ne comportera plus que deux niveaux d'alerte, la mention "Alerte attentat" pouvant être ajoutée sur le logo en cas de menace imminente.

Autre nouveauté, la possibilité pour la population de consulter certains documents sur Internet. Si une partie du plan, concernant notamment les procédures d'évaluation de la menace, reste classifié, un second document est public et téléchargeable sur www.risques.gouv.fr. Il s'adresse aux collectivités territoriales, aux opérateurs et à tous les citoyens qui souhaitent s'informer sur les mesures de protection et de vigilance.

Mis en place pour faire face aux menaces terroristes, le plan Vigipirate comporte 307 mesures, réparties dans 12 domaines d'activité. Une centaine sont activées en permanence pour garantir un niveau de sécurité satisfaisant alors que les autres sont mises en place de façon ciblée et ponctuelle.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Damocles le 14/02/2014 à 06:54

Ben voyons,dépenser de l'argent pour de nouveaux logo,ça c'est anticiper les risques terroristes et en plus donner la possibilité de consulter le principe de base du plan vigipirate sur le net (qui peut être piraté) ça c'est une idée géniale.Merci Monsieur le premier sinistre ............

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.