Gratuité des TCL durant le pic de pollution : 1,4 million d'euros de pertes pour 5% de fréquentation en plus

Gratuité des TCL durant le pic de pollution : 1,4 million d'euros de pertes pour 5% de fréquentation en plus

Du 15 au 18 mars dernier, Bernard Rivalta, acculé, avait pris la décision de rendre gratuit le réseau TCL pour lutter contre l'important pic de pollution qui touchait l'agglomération lyonnaise.

Quatre jours durant lesquels aucun ticket n'a été vendu et où les agents TCL ont été fortement mobilisés, pour expliquer justement aux usagers que prendre le bus, le tram ou le métro était gratuit.
Selon le Point, l'opération a eu un coût monstrueux pour le Sytral : 1,4 million d'euros. Surtout que les transports en commun lyonnais n'ont enregistré une hausse de fréquentation supplémentaire que de 5% durant le week-end (15 et 16 mars) et une fréquentation stable en début de semaine.

Pas convaincu par la manoeuvre à la base, Bernard Rivalta ne risque pas de changer d'avis à la vue de ces chiffres.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kriss69 le 04/04/2014 à 06:59

Article bien incomplet et inutile !

Signaler Répondre

avatar
RebranchezVotreCerveau le 03/04/2014 à 23:05

C'est toujours moins cher que ce que ça aurait coûté à la sécu.

En plus:
- je trouve le "Quatre jours durant lesquels aucun ticket n'a été vendu" est un peu fort: le lundi et le mardi, la gratuité ne concernait que les horaires de pointes. En dehors, les gens utilisaient des tickets sans les acheter???
- " les agents TCL ont été fortement mobilisés, pour expliquer justement aux usagers que prendre le bus, le tram ou le métro était gratuit." expliquer aux gens que c'est gratuit!!! On se fout de qui??? Une mesure de chômage technique aurait bien réduit la note...

Signaler Répondre

avatar
Pierrot42 le 03/04/2014 à 18:37

C'est une perte à cause de ceux qui auraient pris des tickets ces jours-là, et qui du coup ont bénéficié de la gratuité

Signaler Répondre

avatar
NikoLy le 03/04/2014 à 17:47

En effet surtout que les personnes qui disposent d'un abonnement ne vont pas avoir deux journées de transport gratuit en plus ou une réduction de leur forfait mensuel.
De plus, entendu le dim 16 mars dans le bus "N'oubliez pas de composter votre titre de transport" dans les hauts parleur du bus...

Signaler Répondre

avatar
LyonMax le 03/04/2014 à 15:07
loalmy a écrit le 03/04/2014 à 14h38

Ce n'est surement pas une perte, plutôt un manque à gagner, puisque de toute façon les bus ont circulé. S'ils avaient été payants, les 5 % de personnes en plus ne les auraient pas empruntés. La bonne phrase est : TCL ne s'est pas plus enrichit, c'est tout.

Entièrement d'accord. A quand le détail de ces calculs?

Signaler Répondre

avatar
loalmy le 03/04/2014 à 14:38

Ce n'est surement pas une perte, plutôt un manque à gagner, puisque de toute façon les bus ont circulé. S'ils avaient été payants, les 5 % de personnes en plus ne les auraient pas empruntés. La bonne phrase est : TCL ne s'est pas plus enrichit, c'est tout.

Signaler Répondre

avatar
bob le 03/04/2014 à 14:24
Villeurbannais a écrit le 03/04/2014 à 13h50

Je me demande comment est évalué l'augmentation du trafic si personne ne paye et si donc on ne sait pas combien de voyageurs ont utilisé les transports?

Excellente question !

Signaler Répondre

avatar
Villeurbannais le 03/04/2014 à 13:50

Je me demande comment est évalué l'augmentation du trafic si personne ne paye et si donc on ne sait pas combien de voyageurs ont utilisé les transports?

Signaler Répondre

avatar
stardust le 03/04/2014 à 11:23

Bonjour
Suggestion..
le SYTRAL et les collectiviteés devraient envoyer la note
à tous les exploitants pétrolier de la région .....

Signaler Répondre

avatar
toto le 03/04/2014 à 11:08

Si l'on part des chiffres disponibles cela reviendrait environ à 10 € le voyage supplémentaire à la collectivité (403 millions de voyage par an= environ 4 millions de voyages sur ces 4 jours soit 200000 voyages supplémentaires, 5% de 4 millions)

Il serait intéressant de mettre ces sommes en regard des sommes économisées (voitures non utilisées, frais de santé épargnée, limitation des bouch de temps et de carburant pour tous...)

Il serait encore plus intéressant de savoir le coût industriel qui aurait permis de réduire d'autant la pollution par une baisse de l'activité industrielle... puisque sur Lyon, c'est de loin la source principale de pollution (raffinerie = 70 % de la pollution aux particules !)

Autrement dit: la question du bilan est tout de même complexe et on ne peut exclure qu'il soit malgré tout intéressant de proposer la gratuité

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.