Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

David Kimelfeld et Gérard Collomb font face à des militants et des élus rebelles au PS du Rhône - LyonMag

Fédération PS du Rhône : ras-le-bol des puissants ?

David Kimelfeld et Gérard Collomb font face à des militants et des élus rebelles au PS du Rhône - LyonMag

Il a beau répéter depuis son élection à la tête de la fédération PS du Rhône qu’il n’est pas aux ordres de Gérard Collomb, David Kimelfeld a de plus en plus de mal à convaincre son propre camp.

Dernier couac en date, et de taille, le vote de la liste de Jean-Jack Queyranne pour les régionales 2015 en Rhône-Alpes Auvergne qui s’est soldé par un non majoritaire lors du bureau fédéral mercredi soir.
Stupeur pour le secrétaire fédéral et Gérard Collomb qui subissent un revers inopportun, le premier pour sa gestion des sections socialistes du département, le second pour avoir voulu marcher sur les plates-bandes de Jean-Jack Queyranne en imposant sa femme Caroline en 2e position de la liste.

Mais le cas Caroline Collomb, opposée à Farida Boudaoud (dont la mention du nom met Jérôme Sturla dans tous ses états depuis sa défaite aux municipales à Décines) dans cette quête de la 2e place forcément éligible, serait l’arbre qui cache la forêt nous explique un élu socialiste lyonnais. Une forêt de mécontents qui ont invalidé la liste pour des raisons personnelles, des querelles intestines, des manques d’attention…

Car à l’approche du congrès du Parti Socialiste le 21 juin, David Kimelfeld, qui soutient la motion A de Jean-Christophe Cambadélis, saquerait outrageusement les frondeurs. Ainsi, ces derniers n’ont pas voté pour la liste sous prétexte qu’ils n’en faisaient pratiquement pas partie.
Certaines approximations dans le Nouveau Rhône ont aussi poussé des territoires comme Villefranche à s’élever contre les décisions lyonnaises.
Pour faire redescendre les barons sur terre, le 3e arrondissement a également fait front. Et les proches de Queyranne comme Thierry Philip ou Hélène Geoffroy ont ardemment milité pour faire réfléchir David Kimelfeld.

Ce dernier va donc devoir se creuser la tête avant mercredi prochain, date à laquelle la nouvelle liste devrait être votée. La commission fédérale du PS se réunira probablement ce vendredi pour élaborer quelque chose davantage en adéquation avec les souhaits de tous. Et au jeu des noms qui baissent et ceux qu’on rajoutent, ce pourrait bien être les fidèles de Gérard Collomb qui en pâtiraient.

Puis viendra le congrès du Parti Socialiste. Et très rapidement de nouvelles élections à la fédération du Rhône. Plus que jamais, David Kimelfeld est décrié. "On ne retrouve plus l’homme sympathique d’il y a deux, trois ans, nous confie un proche. Il a accumulé les faux-pas lors des municipales comme à Rillieux-la-Pape et prouve de plus en plus qu’il n’a aucune autonomie par rapport à Collomb".



Tags : parti socialiste | kimelfeld | collomb | caroline collomb | queyranne |

Commentaires 13

Déposé le 17/05/2015 à 19h48  
Par Beurk Citer

On voit bien que le système Collomb est à bout de souffle .
Il n y a que sa cour qui le rassure. Il va se crasher bientôt

Déposé le 16/05/2015 à 14h08  
Par Encore ! Citer

"Les vrais socialistes" seraient les "opposants" dans cette affaire.
Prenons Geoffroy, députée-maire de Vaulx-en-Velin qui est l'obligée de Queyranne qui lui a offert sur un plateau une circonscription, vraie socialiste qui n'a voté que sur des valeurs ? Rigolade !
Toujours Geoffroy qui fait alliance aux municipales avec une liste qui comprend des gens d'extrême droite. Elle a fait alliance sur des valeurs ? Rigolade !
Encore Geoffroy qui fait une liste aux municipales clairement communautaire et qui nomme adjoints plusieurs antisémites avérés dont un qui dérape mais qu'elle soutient et protège en dépit des preuves révélées publiquement. La défense pour éviter l'exclusion du PS à été pitoyable, son adjoint est exclu, on attend la justice civile avec beaucoup d'intérêt. Elle a pris position sur des valeurs ? Rigolade !

Déposé le 16/05/2015 à 07h06  
Par Populo Citer

Ces Socialistes qui font leur beurre sur le petit peuple ont tellement trahis qu ils ne se rendent plus compte que plus personne ne les veut.
C est la suite logique de tant de trahison.
Quand à Mme Collomb....sans commentaires

Déposé le 15/05/2015 à 23h40  
Par John FK Citer

Ex élu rilliard de Gauche a écrit le 15/05/2015 à 18h23

S'il gère les régionales comme il a géré (en fait pas géré du tout devrais-je dire) les municipales de Rillieux la Pape, les socialistes courent à la Cata !! En politique il faut aussi savoir s'opposer aux puissants, écouter les gens, dénoncer les magouilles et prendre ces responsabilités... Ce n'est pas son cas, sinon il aurait géré autrement la crise rilliarde des municipales... Il n'est donc pas a sa place en tant que 1er fédéral et doit la laisser ! Avis perso qui semble partagé par de plus en plus de monde...

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Déposé le 15/05/2015 à 18h23  
Par Ex élu rilliard de Gauche Citer

S'il gère les régionales comme il a géré (en fait pas géré du tout devrais-je dire) les municipales de Rillieux la Pape, les socialistes courent à la Cata !! En politique il faut aussi savoir s'opposer aux puissants, écouter les gens, dénoncer les magouilles et prendre ces responsabilités... Ce n'est pas son cas, sinon il aurait géré autrement la crise rilliarde des municipales... Il n'est donc pas a sa place en tant que 1er fédéral et doit la laisser ! Avis perso qui semble partagé par de plus en plus de monde...

Déposé le 15/05/2015 à 15h53  
Par Laurent écoeuré Citer

une raison de plus de ne pas , non, de ne surtout plus voter Saucialistes à la noix.
Lyon donne les pires des socialistes de France. Vaut dire qu'on est plus spécialisé dans le jésus de Lyon que dans les compétents.
Réagissons.

Déposé le 15/05/2015 à 15h38  
Par nonon Citer

retrait a écrit le 15/05/2015 à 07h24

vous enlevez madame Collomb de la liste et le problème est reglé

rien à voir. C'est surtout le sectarisme de Kimelfeld qui est en cause

Déposé le 15/05/2015 à 09h37  
Par Souvenirs Souvenirs Citer

Vendredi, hôtel de ville de Lyon. Le conseil municipal en passe de réélire Gérard Collomb maire de la ville vient de commencer. Tout va bien.

Pendant ce temps-là, dans la cour d'honneur, c'est une autre histoire : la femme du maire, Caroline Collomb, après lui avoir écrasé le pied, gifle Raphaël Ruffier, rédacteur en chef de l'hebdomadaire lyonnais Lyon Capitale. L'assistance : policiers municipaux, journalistes, est médusée. Le journaliste a la joue toute rouge, selon Libélyon.

Motif de la claque: il aurait publié des articles qui n'auraient pas plu à Madame.

Etudiants à la même période à Lyon, Caroline et Raphaël militaient pourtant côte-à-côte à l'Unef.

Mais depuis quelques années, rien n'allait plus entre les deux ex-camarades. Le journaliste avait en effet publié des articles laissant entendre que certains marchés de l'agglomération lyonnaise étaient douteux. Ce qui avait tout de même valu au journal de perdre des marchés publicitaires de la ville.

Cramoisie, puis tremblante, Caroline Collomb était mal après son geste. "Je ne voulais pas lui faire mal. Je voulais juste lui signifier tout le mal qu'il m'a fait. C'est pari. Je regrette profondément" a-t-elle déclaré, selon Libélyon.

Le journaliste a voulu porter plainte. Avant de s'expliquer avec Caroline Collomb dans les bureaux de Lyon Capitale.

Déposé le 15/05/2015 à 09h04  
Par baroonie 4 étoiles Citer

PORTRAIT D'UN ELU TYPE CUMULARD :

C’est l’ancienne ministre Michèle Delaunay, députée de Gironde, qui a très bien décrit le phénomène sur son blog en septembre 2014
. Elle y décrit le parcours carriériste de nombre de ses collègues qui suivent tous à peu près le même chemin, certains allant juste plus vite que d’autres. Elle constate aussi que les élus (de plus en plus nombreux) et les parlementaires ne savent rien de la vraie vie, celle des fins de mois difficiles, des courses à faire pour la semaine, des repas à préparer pour les enfants, de la voiture qui tombe en panne au mauvais moment, des transports en commun bondés et toujours en retard.

De tous ces petits détails, qui empoisonnent la vie quotidienne de tout un chacun, ils n’ont jamais connu l’ombre d’une miette. De la vie, ils ne connaissent que celle qu’ils se sont bâtie en consacrant l’essentiel de leur temps à atteindre le seul objectif qu’ils se sont fixé : être élu. Et comme le dit très justement Mme Delaunay, le virus sympathique du départ, cette envie de transformer le monde, d’aider son prochain, se mue en maladie incurable de celui qui sait tout, dont la parole devient d’évangile, la volonté de puissance remplace celle de bien faire : le surhomme vient au monde. Celui qui, parce que le système le veut, perd toute spontanéité et se met à calculer ce que veut voir l’électeur et non ce qu’il faut faire en réalité pour l’intérêt général.

Car à ce stade de la carrière naissante de l’élu, celui-ci prend goût au pouvoir et à tout ce qu’il représente. Du jour au lendemain, son statut change, il cesse de faire partie du commun des mortels, il devient un personnage, un notable, quelqu’un de respectable et de respecté.

Je l’ai moi-même vécu après mon élection en tant que conseiller régional d’Île-de-France, puis de président de la commission de la formation professionnelle et de l’apprentissage de la Région Île-de- France. D’un coup d’un seul, je suis devenu quelqu’un d’autre. On aurait pu croire qu’une fée s’était penchée soudainement sur mon berceau d’élu et, d’un coup de baguette magique, m’avait rendu immédiatement beau et intelligent… Du jour au lendemain, un certain nombre de courtisans administratifs, souvent des chefs de service qui hument la possibilité d’une promotion, venaient me voir, l’échine courbée, me serinant de façon obséquieuse du « Le président veut-il… » ou du « Si le président pense… » à chaque phrase requérant mon attention.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pilleurs-etat-pourquoi-nos-elus-en-arrivent-se-prendre-pour-surhommes-et-en-mettent-plein-poches-max-milo-philippe-pascot-2141689.html#5SUk9CO5TL5VMvEX.99

Déposé le 15/05/2015 à 08h28  
Par coucou Citer

On pourrait aussi citer les perdants du 1er arrdt aux municipales, promus aux cabinets ministériels de Touraine et Vallau-Belkacem. L'intimité avec le cabinet de Collomb est un brevet suffisant pour réussir, pourquoi gagner des élections ? Coucou Serge et Alex :-)

Déposé le 15/05/2015 à 07h58  
Par SPARATACUS Citer

Il n'y rien à attendre ni de Caroline, ni de Farida, deux communautaristes!
Le PS est en train de mourir à force de renoncements!
Vive la laïcité, vive la République éclairée!
Et la religion: à la maison!

Déposé le 15/05/2015 à 07h56  
Par Ex PS Citer

Le système Collomb explose. Les vrais Socialistes ont compris qui était Gérard Collomb: un homme sans conviction qui pratique le népotisme

Déposé le 15/05/2015 à 07h24  
Par retrait Citer

vous enlevez madame Collomb de la liste et le problème est reglé

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.