Lyon : les salariés de la Fnac en grève contre la loi Macron

Lyon : les salariés de la Fnac en grève contre la loi Macron
Les salariés de la Fnac en grève ce vendredi à Lyon et dans toute la France - LyonMag.com

Une cinquantaine de salariés a manifesté ce vendredi devant la Fnac de
la rue de la République, dans le 2e arrondissement de Lyon.

À l’appel d’une intersyndicale large, CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO, SUD et UNSA, les salariés de la Fnac de Lyon sont en grève à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires qui devrait applaudir la mise en œuvre de la dérogation permanente de droit au repos dominical octroyé par le Sénat.

Pour eux, ils subissent une politique de modération salariale depuis quatre années consécutives.
Le Pdg de la Fnac, Alexande Bompard, se défend quant à lui de céder à tout diktat politique en termes d’ouverture dominicale.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
voireuil le 29/05/2015 à 20:34
mauricecg a écrit le 29/05/2015 à 13h36

Quand on pense que cette entreprise a eu été dynamique en 1980.

Eh oui, lorsque l'on tire sur la languette pour enlever le carcan socialiste années 80, le Flanby s'esclaffe à terre et colle de partout.
Au final: salariés englués et démotivés!

Mais vous savez l'homme, normalement, ça évolue... enfin, ceux qui possèdent un cerveau!

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 29/05/2015 à 13:55
mauricecg a écrit le 29/05/2015 à 13h36

Quand on pense que cette entreprise a eu été dynamique en 1980.

Compliqué pour eux, face à la vente de livres et matériel sur internet...
Mais c'est effectivement une évolution assez étonnante quant on a connu cette FNAC des années 80 à laquelle tout passionné allait chercher l'info auprès de vendeurs experts, que ce soit en photo, en musique, en littérature
Il n'en reste pas grand chose et c'est vraiment dommage

Signaler Répondre

avatar
sophie-lyon le 29/05/2015 à 13:55

il faut dire que l'âge d'or de la FNAC correspondait avec l'etat d'esprit de son fondateur ( Thérez ) et sa volonté d'apporter la culture au plus grand nombre; la FNAC remue méninges disait la pub et c'était vrai ! le personnel très pointu chacun dans leur domaine et rémunéré en conséquence savait transmettre la culture, on le laissait travailler sans pression et rendement..... et puis les actionnaires, le profit, le marchandising, sont passés par là plus la mort de François Baroin, sont venues les banques et sa cohorte de vautours ...exit la culture, la FNAC est devenue juste un revendeur sans âme.

Signaler Répondre

avatar
mauricecg le 29/05/2015 à 13:36

Quand on pense que cette entreprise a eu été dynamique en 1980.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.