Des girafes en bronze pour le Parc de la Tête d’Or

Des girafes en bronze pour le Parc de la Tête d’Or
DR

Les animaux au long cou seront de plus en plus nombreux au Parc de la Tête d’Or.

Le sculpteur animalier, Damien Colcombet, vient de lancer le projet " Grandeur Nature". Le Parc sera ainsi doté de trois sculptures de taille réelle en bronze représentant la famille emblématique des girafes. Une idée née dans la tête du sculpteur Lyonnais après ses voyages : "un grand nombre de zoo dans le monde possèdent des sculptures à l’image de leurs animaux sauf celui de Lyon" s’étonne-t-il. Son initiative a eu l’autorisation de la municipalité de Lyon et le soutien d’Alain Giordano, adjoint en charge des espaces verts. "Presque curieusement, l’enthousiasme a été générale". souligne Damien Colcombet.

Mais la réalisation du projet nécessite un budget de 400 000 euros, l’argent proviendra essentiellement de grands mécènes, de dotations de la fondation Devenir, qui soutient les projets individuels, et de bonne volonté. Un financement participatif va être lancé ce lundi sur la plateforme Arizuka, afin que "les Lyonnais aussi puissent participer".

Les statues animalières monumentales investiront normalement le Parc de la Tête d’Or au printemps 2016. Deux girafes adultes de 4,5 mètres dont une qui s’inclinera vers son girafon, seront  installées dans la pelouse. Les 3 millions de promeneurs annuel pourront "se mettre à côté, comparer leur taille, caresser les sculptures ou observer les détails", explique Damien Colcombet. Les œuvres seront réalisées à Crest, dans la Drôme, par la fonderie Barthélémy Art, partenaire du projet. Le sculpteur parle "d’un travail artistique accessible à tous, qui veut rendre hommage à la biodiversité".

Par ailleurs, une classe lyonnaise sera sélectionnée pour suivre toute l’évolution du projet, de la conception dans l’atelier de l’artiste jusqu’à la réalisation dans la fonderie.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Christine69 le 05/06/2015 à 11:50

Très belle idée qui valorise le métier de fondeur d'art et permettra à de jeunes lycéens de découvrir ce métier noble et pourtant méconnu. J'adhère !

Signaler Répondre

avatar
Alain69 le 04/06/2015 à 20:15

Bonne idée , mais un peu cher !!!

Peut-on avoir la même idée pour réparer la porte principale du parc de la tête d'or ? Cette somme aurait été suffisante .
Dommage que l'on ait pas gardé quelques millions d'euros lorsqu'on a fait la plaine africaine . La partie zoo n'est plus attractive : il n'y a plus de tigres , plus de lions , plus d'éléphants , plus de kangourous . Les animaux de la plaine africaine ne sont plus visibles : il faudrait une passerelle qui passe dessus pour pouvoir les observer .

Signaler Répondre

avatar
Le vioque anti-tout le 04/06/2015 à 11:51
Blackberry Swansea a écrit le 03/06/2015 à 20h46

Mastuvu je trouve la facture un peu salée, je prêfère voir les animaux en chair et en os. Bien sur nous autres contribuables allons encore payer. Le grand stade du mytho ça suffit

oui ça suffit! grongrongrongron grongron!! note salée!! exorbitant et hors de prix grongrongron coûteux!!!! inabordable grongrongron!! ruineux et onéreux!! encore Collomb grongrongrongron grongron baron!!!

Signaler Répondre

avatar
Toc le 04/06/2015 à 11:46

Non, il n'y a aucun engagement financier de la part des collectivités publiques donc de la mairie. C'est très clair.
Ces oeuvres ne seront financés que par du mécènat privé.

Signaler Répondre

avatar
Blackberry Swansea le 03/06/2015 à 20:46

Mastuvu je trouve la facture un peu salée, je prêfère voir les animaux en chair et en os. Bien sur nous autres contribuables allons encore payer. Le grand stade du mytho ça suffit

Signaler Répondre

avatar
Robert le 03/06/2015 à 19:50

Il y a un truc qui m'échappe.

Les deux girafes et un girafons vont êtres installés au printemps 2016.

Ok.
Pour trouver les 400.000€ nécessaire, ce sont des mécènes et du financement participatif.

Mais le contenu de l'article, laisse clairement entendre que le projet se fera avec ou sans les formes de financements prévues.

Cela veut donc dire, que la ville de Lyon, s'est engagée à donner de l'argent publique pour que ce projet voit le jour ??

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.