Rhône : les agriculteurs en colère stoppés dans leur élan cette nuit

Rhône : les agriculteurs en colère stoppés dans leur élan cette nuit
Les agriculteurs ont déversé du lait dans un rond-point, mais aussi des pneus - LyonMag

Jeudi soir, plus de 200 agriculteurs s'étaient retrouvés dans deux
villes du Rhône pour dénoncer leur pouvoir d'achat en baisse, des prix en hausse et leurs
conditions de vie et de travail qui n'en finissent pas de se détériorer.

Les agriculteurs devant la mairie de Givors - LyonMag
Les agriculteurs devant la mairie de Givors - LyonMag

A Villefranche-sur-Saône, il sétaient environ 120 avec 50 tracteurs sans plaque d'immatriculation dont la moitié était remplie de lisier et de fumier. A Givors, après un passage devant la mairie pour écouter des discours et se restaurer, une partie des 110 agriculteurs et leurs 50 tracteurs sont partis dans la nuit en direction de Carrefour.
Leur but était de libérer leurs chargements sur la grande surface et son parking, une action non commanditée par les syndicats.

LyonMag
LyonMag

Mais stoppés dans leur élan par les forces de l'ordre, les agriculteurs en colère ont tout de même déversé du lait et des pneus sur un rond-point de la commune. Avant de conclure leur nuit d'action.

Dans le Rhône, la situation a donc été plutôt maitrisée, en comparaison avec la nuit passée en Bretagne où les agriculteurs ont réussi à atteindre plusieurs grandes surfaces, à déverser des gravats sur leurs parkings, allumer des feux voire détruire du matériel.

Tags :

agriculteurs

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fffsfh le 06/07/2015 à 23:54

courage les agriculteurs

Signaler Répondre

avatar
robinclair le 06/07/2015 à 22:03

bien jouer la police
Tout le monde a des problèmes c'est pas une raison pour saccager!!!

Signaler Répondre

avatar
Léon le lion le 05/07/2015 à 16:48

Cela ne change rien avec ces manifestations, personne ne les écoutent , c est triste. Courage aux agriculteurs

Signaler Répondre

avatar
persea le 03/07/2015 à 15:51

la vache marguerite vegan de Dommartin offre la solution pour la confédération des fermiers....à 18 euros le kilo carcasse ...

Signaler Répondre

avatar
parasite le 03/07/2015 à 13:12
assistanat a écrit le 03/07/2015 à 12h52

des assists!

va manger ton mac avec les assedic ou du Rsa :on voit que t u connais rien du monde agricole

Signaler Répondre

avatar
assistanat le 03/07/2015 à 12:52

des assists!

Signaler Répondre

avatar
Bonne analyse le 03/07/2015 à 11:39
minecte a écrit le 03/07/2015 à 11h05

Et si on posait enfin la vraie question? et si on demandait aux grandes surfaces une rétrocession de 30% de leurs marges sur tous les prix qu'ils pratiquent aux producteurs, éleveurs, et tous les fournisseurs, qui risquent d'en crever de toujours voir le produit du travail en baisse. Car nous consommateurs payons toujours plus cher ces produits dans les magasins.
Le vrai reproche à faire au gouvernement et tous bords confondus,droite, gauche, extrême, c'est de laisser s'enliser la situation et faire mourir les métiers qui nous nourrissent et nous font vivre.
Et si nous devenions aussi consomm'acteurs?
En matière de nourriture, arrêtons de consommer mondial et consommons local.

C'est la vraie problématique, mais là encore nos élus sont incompétents

Signaler Répondre

avatar
minecte le 03/07/2015 à 11:05

Et si on posait enfin la vraie question? et si on demandait aux grandes surfaces une rétrocession de 30% de leurs marges sur tous les prix qu'ils pratiquent aux producteurs, éleveurs, et tous les fournisseurs, qui risquent d'en crever de toujours voir le produit du travail en baisse. Car nous consommateurs payons toujours plus cher ces produits dans les magasins.
Le vrai reproche à faire au gouvernement et tous bords confondus,droite, gauche, extrême, c'est de laisser s'enliser la situation et faire mourir les métiers qui nous nourrissent et nous font vivre.
Et si nous devenions aussi consomm'acteurs?
En matière de nourriture, arrêtons de consommer mondial et consommons local.

Signaler Répondre

avatar
thomas le 03/07/2015 à 09:21

a force de faire croire aux gens qu'il est malsain de boire du lait et de manger de la viande,faut pas s'étonner que les agriculteurs en subissent les conséquences:en 1945 la France était un pays rural avec une part importante consacrée à l'agriculture. aujourd hui on voit disparaître une profession au profit des agriculteurs étrangers et de l'industrie agro alimentaire
Triste et soutien à ces travailleurs qui ne connaissent ni les 35 h ni les rtt

Signaler Répondre

avatar
jamaiscontents le 03/07/2015 à 08:56

des jamais contents au comportement de Voyoux.

Signaler Répondre

avatar
et oui ! le 03/07/2015 à 08:54

On augmente les subventions pour certains et on baisse le pouvoir d'achats des retraités et des paysans.
Monsieur Normal n'a absolument rien compris, vivement 2017

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.